Bulletin des arts
Événements spéciaux
Résistances et présence autochtones : discussion à la Galerie de l’UQAM

Résistances et présence autochtones : discussion à la Galerie de l’UQAM

Une discussion entre Nikki Little et Becca Taylor, commissaires de la 4e Biennale d’art contemporain autochtone, et les commissaires de Refus contraire se déroulera dans la galerie de l'UQAM. Cette discussion entend ouvrir un espace d’échange sur les perspectives de commissariat entourant l’art contemporain autochtone au Québec et au Canada. La décolonisation de l’espace d’exposition, la place des femmes artistes et commissaires et les possibles résistances en matière de pratiques artistiques et commissariales seront des thèmes qui guideront ce partage d’expériences et de connaissances.

Cette discussion est organisée en résonnance avec la Biennale d'art contemporain autochtone níchiwamiskwém | nimidet | ma sœur | my sister, qui se déroulera à Montréal du 3 mai au 22 juin 2018.
Animation : Doriane Biot

Lire la suite

La Galerie de l’UQAM accueille, dès le 16 mai 2018, l’exposition collective Refus contraire. Pensée dans le contexte du 70e anniversaire de la publication de Refus globalRefus contrairecherche à réactiver les motifs d’engagement, d’interdisciplinarité et de communauté qui animaient les signataires de ce manifeste si marquant. Par une abondante programmation évènementielle, l’exposition se veut un espace d’échanges, de collaborations et de contestations, questionnant à la fois les limites entre les disciplines et les cadres imposés par l’espace de la galerie.

Commissaires en arts visuels : Doriane Biot, Camille Richard
Commissaire en arts vivants : Véronique Hudon

Mardi 22 mai 2018, de 12 h à 14 h
Galerie de l'UQAM
Pavillon Judith-Jasmin
1400, rue Berri
Local JR-120
Entrée libre
Événements spéciaux
Banana Peels (Trying Hard) : série d’interventions performatives à la Galerie de l’UQAM

Banana Peels (Trying Hard) : série d’interventions performatives à la Galerie de l’UQAM

La série Banana Peels (Trying Hard), présentée par Ellen Furey, Hanako Hoshimi-Caines, Dana Michel, Simon Portigal, Andrew Tay et Stephen Thompson est composée d'interventions ponctuelles dans l’espace de la galerie constituant un cycle de travail basé sur l’identité et l’histoire corporelle de chaque interprète. Les sessions fonctionnent comme une danse sociale, dans laquelle le/la performeur.e reconnait son corps colonisé, tout en se livrant à des moments d’abstraction afin d’échapper aux codes préconçus.

 

Lire la suite

La Galerie de l’UQAM accueille, dès le 16 mai 2018, l’exposition collective Refus contraire. Pensée dans le contexte du 70e anniversaire de la publication de Refus global, Refus contraire cherche à réactiver les motifs d’engagement, d’interdisciplinarité et de communauté qui animaient les signataires de ce manifeste si marquant. Par une abondante programmation évènementielle, l’exposition se veut un espace d’échanges, de collaborations et de contestations, questionnant à la fois les limites entre les disciplines et les cadres imposés par l’espace de la galerie.

Commissaires en arts visuels : Doriane Biot, Camille Richard
Commissaire en arts vivants : Véronique Hudon

Les interventions auront lieu à quatre reprises, tout au long de la durée de l’exposition :

  • Vendredi 18 mai 2018, 15 h – 17 h 
  • Samedi 19 mai 2018, 15 h – 17 h 
  • Mardi 22 mai 2018, 15 h – 17 h
  • Mardi 5 juin 2018, 15 h – 17 h

 

Galerie de l'UQAM
Pavillon Judith-Jasmin
1400, rue Berri 
Local JR-120
Entrée libre

Expositions et spectacles
Exposition: «Étant données» à VOX, Centre de l'image contemporaine

Exposition: «Étant données» à VOX, Centre de l'image contemporaine

VOX, centre de l’image contemporaine, présente l’exposition collective Étant données, en collaboration avec le programme de recherche-création « Au-delà des images opératoires », dans le cadre de la programmation des expositions satellites de la 4e biennale internationale d’art numérique. Le programme de recherche-création « Au-delà des images opératoires » est soutenu par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture, l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM et le centre de recherche en arts médiatiques Hexagram-UQAM.
Lire la suite
– BIAN. Artistes : Caroline Bernard, Nans Bortuzzo, Guillaume Bourdon, Alexandre Castonguay, Jean Dubois, Thomas Ouellet Fredericks, André Girard, Damien Guichard, Alice Jarry, Guillaume Pascale, Sophie Perry À l’ère du tout-numérique, une nouvelle infrastructure encadre progressivement notre perception et reconfigure notre expérience. Étant données regroupe à cet effet des expérimentations artistiques qui digèrent – non sans ironie – des données et algorithmes informatiques pour faire image, notamment à l’aide de relevés GPS, de montres intelligentes, d’extraits de Google Earth, de drones, de caméras et d’imprimantes 3D ou d’historiques de navigation sur le Web. Cette exposition rend ainsi compte des premiers résultats d’un programme de recherche-création codirigé par Jean Dubois et Alexandre Castonguay (UQAM), en collaboration avec Caroline Bernard (ENSP), auxquels se joignent Nans Bortuzzo, Guillaume Bourdon, Thomas Ouellet Fredericks, André Girard, Damien Guichard, Alice Jarry, Guillaume Pascale et Sophie Perry.
Exposition: du jeudi 26 avril au samedi 30 juin 2018, à VOX, centre de l'image contemporaine Vernissage : jeudi 26 avril 2018, à 17 h
Événement public : jeudi 31 mai 2018 (détails à venir)

VOX, Centre de l’image contemporaine 2, rue Sainte-Catherine Est, local 401, Montréal (Québec) Canada H2X 1K4 514.390.0382 / info@centrevox.ca /

Lien vers l'événement facebook

Expositions et spectacles
Exposition <i>Refus contraire</i> à la Galerie de l'UQAM

Exposition Refus contraire à la Galerie de l'UQAM

La Galerie de l’UQAM a le plaisir de vous inviter àe l’exposition Refus contraire. Cette exposition inaugurale de RADAR, une nouvelle initiative de la Galerie, est destinée à la relève commissariale et permet à un collectif d’étudiant.e.s des programmes de cycles supérieurs en histoire de l’art, muséologie ainsi qu’en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, sélectionné.e.s par un jury, de contribuer à la définition, au développement et à l’organisation d’une exposition présentée dans le cadre de la programmation annuelle de la Galerie de l’UQAM.

Pensée dans le contexte du 70e anniversaire de la publication de Refus global, Refus contraire cherche à réactiver les motifs d’engagement, d’interdisciplinarité et de communauté qui animaient les signataires de ce manifeste si marquant. En constante mutation, Refus contraire fait une grande place aux pratiques performatives, collectives et politiques. Par une abondante programmation évènementielle, l’exposition se veut un espace d’échanges, de collaborations et de contestations, questionnant à la fois les limites entre les disciplines et les cadres imposés par l’espace de la galerie.

Lire la suite

Commissaires en arts visuels : Doriane Biot, Camille Richard Commissaire en arts vivants : Véronique Hudon Avec la participation de : Oana Avasilichioaei, Scott Benesiinaabandan, Karina Champoux , Angie Cheng, Daria Colonna, Cool Cunts, Pascale Drevillon, Sophie Dubois, toino dumas, Ray Ellenwood, Ellen Furey, Émilie Graton, Mathieu Grenier, Leticia Hamaoui, Hanako Hoshimi-Caines, Benoit Jutras, Lara Kramer, Camille Larivée, Fanny Latreille, Nikki Little, Anna Lupien, Kamissa Ma Koïta, Noémi McComber, Dana Michel, Chloé Ouellet-Payeur, Dominique Pétrin, Simon Portigal, Marie-Pier Proulx, Marie-Ève Quilicot, Dave St-Pierre, Patricia Smart, Andrew Tay, Becca Taylor, France Théoret, Stephen Thompson, Marilou Verschelden.

Exposition : du 16 mai au 16 juin 2018

Galerie de l'UQAM
Pavillon Judith-Jasmin
1400, rue Berri
Salle JR-120
Entrée libre

Expositions et spectacles
Exposition <i>Alexia Laferté-Coutu. Leurs ombres centenaires</i> à la Galerie de l’UQAM

Exposition Alexia Laferté-Coutu. Leurs ombres centenaires à la Galerie de l’UQAM

Dans l’exposition Leurs ombres centenaires, Alexia Laferté-Coutu, finissante à la maitrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, offre une réflexion complexe sur nos rapports à l’architecture et à l’histoire. Par le geste de pression d’argile souple sur la surface extérieure de bâtiments, l’artiste cherche à générer un rapport actif à la sculpture.

Les sculptures aux formes énigmatiques de Laferté-Coutu sont issues d’un processus d’addition et de soustraction de matière à même la surface d’architectures historiques. Les masses ainsi formées ont été cristallisées. Elles portent tantôt le sceau du bâtiment et celui du geste de pression effectué, tantôt celui des coulées du verre ou de la dentelle du moule. Le procédé renvoie à celui du cataplasme, thérapeutique ancienne qui consiste à appliquer sur une partie du corps un mélange d’argile et de plantes ayant la propriété d’absorber les toxines en activant la circulation sanguine. Le cataplasme, proche de la technique du moulage, devient ici un procédé d’enregistrement sensible et tangible. Les sculptures apparaissent ainsi comme des ponts par lesquels s’articulent les relations/rapports intangibles entre la substance fluide et la forme cristallisée, le geste et l’architecture, l’histoire et l’objet sculptural.  

Du 16 mai au 16 juin

Galerie de l’UQAM
Entrée libre 

Appel de texte ou de projet
Appel aux artistes : Festival Art Souterrain

Appel aux artistes : Festival Art Souterrain

Art Souterrain a l’ambition de transformer la ville de Montréal en y exposant 70 artistes
contemporains locaux, nationaux et internationaux.
 
Une quinzaine d’édifices d’expositions et de lieux satellites reliant le Complexe Guy Favreau
au 1000 de la Gauchetière seront aménagés pendant trois semaines afin de créer un
itinéraire artistique hors du commun qui s’étendra sur 6 km. Durant le lancement de
l’exposition lors de la Nuit Blanche (2 mars 2019) chaque artiste sera accompagné d’un à
deux médiateurs culturels bénévoles, qui auront comme mission d’éclairer le public à propos
de l’oeuvre de l’artiste et de son parcours.
 
THÈME 2019 : Le vrai du faux 
Les artistes sont invités à soumettre leur projet avant le lundi 15 août.
 
Lire la suite
Projets et catégorie d’occupation

 
Nous vous suggérons plusieurs formes d’occupation de l’espace. Notre équipe fera le maximum pour vous proposer un emplacement disponible correspondant à votre oeuvre.

  1. Présentation d’une oeuvre exposée en un seul emplacement | L’artiste propose un projet occupant un seul emplacement. Les oeuvres de type installation, vidéo, photo ou performance sont particulièrement propices à ce genre d’occupation. Le comité étudiera avec attention les propositions d’installations monumentales in situ.
  2. Présentation de plusieurs oeuvres ou séries exposées dans un ou plusieurs emplacements d’un même édifice | L’artiste propose une exposition composée de plusieurs oeuvres issues de la même série. Le médium utilisé peut-être constant ou varier pour chaque oeuvre. Un minimum de trois pièces (occupant donc 3 emplacements) est requis.
  3. Présentation de plusieurs oeuvres ou séries exposées dans plusieurs emplacements et différents édifices | L’artiste propose un projet qui occupe plusieurs emplacements, situés dans différents édifices. Il peut présenter une série d’oeuvres identiques, qui se répètent tout au long du parcours, ou encore une série d’oeuvres différentes, mais dont la continuité visuelle est évidente. Les médiums à préconiser sont les impressions (ex: affiches, photo trompe-l’oeil) ou les oeuvres 3D.
  4. Projet in situ, prenant compte du lieu et des normes d’expositions relatives à ce dernier | Les propositions de projet in situ et leur faisabilité seront étudiés avec l’équipe technique du festival qui connaît les emplacements possibles et leurs contraintes
À NOTER
Le choix final des emplacements des oeuvres reste à la discrétion du comité de
programmation et des Administrateurs de chaque édifice. Certaines contraintes peuvent
nous amener à vous proposer des lieux différents de vos suggestions initiales.