Bulletin des arts
Prix et distinctions
Trois étudiantes de l'UQAM, lauréates au concours Écologez

Trois étudiantes de l'UQAM, lauréates au concours Écologez

Caroline Magar, Anik Malderis et Dominique Moisan, étudiantes au baccalauréat en design de l'environnement, font partie de l'équipe gagnante de huit étudiants universitaires (McGill, U de M, Concordia, UQAM et Laval) au concours Écologez, édition 2008. Les futurs architectes, designers, urbanistes et ingénieurs participant à ce concours interuniversitaire, devaient proposer un concept d'aménagement de la Biosphère.

Lire la suite
Organisé par Équiterre et l'École de technologie supérieure (ETS), en collaboration avec DuProprio.com, le concours visait à intégrer le développement durable dans la pratique de la relève. Les propositions devaient faire de la Biosphère d'Environnement Canada sur l'Île Ste-Hélène, une icône du paysage montréalais, en misant sur son caractère écologique et en respectant son histoire, en prévision de son 50e anniversaire en 2017.

Le jury a trouvé la solution de l'équipe gagnante particulièrement originale et respectueuse du milieu. Il a également apprécié la pertinence des solutions proposées par la majorité des équipes et l'intégration harmonieuse des différentes disciplines (génie, architecture et design).

Voyez les présentations des étudiants
Prix et distinctions
Porteur d'eau

Porteur d'eau

Jean St-Onge (B.A. enseignement de la musique 1986) a composé la musique du film Porteur d'eau de Pascal Gélinas (B.A. communication 1994) qui vient de remporter le Tapis d'argent, soit le 2e prix, au Festival international du film de l'environnement de Kairouan en Tunisie. Ce documentaire avait déjà reçu le Grand Prix et le Prix du public au 4e Festival des films de Portneuf sur l'environnement en 2007.

Lire la suite
Le porteur d'eau est un film qui relate l'histoire d'un peuple qui grâce à la démocratie, a réussi là où les organisations d'aides internationales ont brillé par leur absence. Catholiques et Musulmans indonésiens de l'Ile de Florés ont en effet réussi ensemble et après trente-deux ans vécus sous leur régime dictatorial, à trouver une solution au problème de l'eau potable dans cette région du monde. Pour en savoir plus.
Prix et distinctions

Sors de ta cour

Catherine Poulin (M.A. muséologie 2006) a obtenu la bourse projet d'entrepreneuriat social pour son projet Sors de ta cour, offerte par la Caisse d'économie solidaire Desjardins. Sors de ta cour est une entreprise à vocation éducative qui conçoit, réalise et anime des parcours de découverte piétonnière axés sur la toponymie et la connaissance de l'histoire locale des quartiers de Montréal. L'objectif est de faire apprécier le patrimoine bâti des quartiers de la métropole.
Vie étudiante

Inscription au trimestre d'été

La période d'inscription au trimestre d'été 2008 se déroule du 17 au 21 mars (pour les étudiants déjà inscrits dans un programme de 1er cycle) et du 17 mars au 9 mai (pour les étudiants déjà inscrits dans un programme de cycles supérieurs). Le trimestre d'été débute normalement le 5 mai prochain.

Événements spéciaux

La musique classique, c'est pour tout le monde!

Quinze étudiants du Département de musique accompagnés par Denyse Saint-Pierre, au piano, présentent une série de concerts à la station de métro Berri-UQAM, grâce à l'appui de la Société de transport de Montréal et de l'arrondissement Ville-Marie.

Mercredi 19, jeudi 20, vendredi 21, samedi 22 et lundi 24 mars 2008
Entre 11 h et 13 h
Métro Berri-UQAM corridor sortie rue Saint-Denis Maisonneuve
Gratuit
Expositions et spectacles

Soirée Crée-moi!

Des étudiants au baccalauréat en musique populaire de l'UQAM, candidats à la carrière professionnelle en musique, présenteront leurs premières réalisations au Centre Henri-Lemieux, dans le cadre de la Soirée Crée-moi! Le public est invité à ressentir en direct et à la source le pouvoir créateur de la relève dans le domaine des arts de la scène.

Jeudi 20 mars 2008, 20 h
Centre Henri-Lemieux
7644, rue Édouard, LaSalle
Billets : 10 $; 8 $ étudiants
Billetterie : 514 367-5000
Vie étudiante
Équipements de transport légers, maniables et solides

Équipements de transport légers, maniables et solides

Le DESS en design d'équipements de transport expose une douzaine de réalisations de ses étudiants dans le hall d'entrée du pavillon de Design. Une partie de l'exposition fait un zoom sur le chariot de propreté ergonomique. Ce chariot a été conçu par Karim Haddad dans le cadre du DESS à la demande de l'arrondissement Rosemont - La Petite-Patrie de la Ville de Montréal.

Lire la suite
Ce programme vise à former des designers d'équipements de transport. responsables en mettant l'accent sur le confort et la sécurité des usagers, sur la santé et la sécurité des travailleurs et en minimisant les risques pour l'environnement lors de l'utilisation. L'exposition permet d'observer un projet d'autobus articulé, une bicyclette adaptée à l'hiver, une voiture en kit, un équipement de transport allégé et moins encombrant pour les pompiers, entre autres, en plus du chariot de propreté. Une partie de la formation s'articule autour de stages centrés sur la réalisation d'un projet. Ces stages facilitent l'intégration des diplômés au marché du travail en leur donnant la chance de faire valoir leurs compétences.
Hall d'entrée du pavillon de Design
1440, rue Sanguinet
Jusqu'au 13 avril 2008
Renseignements sur le DESS en design d'équipements de transport : 514 987-4479
Date limite pour déposer une demande d'admission : 1er mai 2008
Colloques et conférences

À propos de culture(s). Regard anthropologique

Le Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT) vous invite à entendre le conférencier Olivier Maligne, stagiaire postdoctoral au CELAT et en histoire de l’art à l'UQAM.

Mardi 18 mars 2008, de 12 h 30 à 14 h
Salle DC-2300 (279 Sainte-Catherine Est, 2e étage)
Information
Colloques et conférences

Le rôle des centres d’artistes

Les centres d’artistes ont été institués il y a une trentaine d’années pour répondre aux besoins générés par la croissance importante du nombre d’artistes dans la société. Sont-ils encore outillés pour faire face aux multiples changements des pratiques actuelles?  Les modératrices de cette discussion ouverte sur le rôle des centres d'artistes sont Monique Régimbald-Zeiber et Gisèle Trudel, professeures à l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM.
Lire la suite

Avec la participation de Chélanie Beaudin-Quintin et Catherine Lescarbeau, étudiantes-finissantes au baccalauréat en arts visuels et médiatiques, Jean Brillant artiste sculpteur et instigateur du 3520 St-Jacques, Valérie Perron, coordonnatrice administrative de DARE-DARE et Aaron Pollard, directeur technique chez Oboro.

Mardi 18 mars, de 17 h à 19 h
3520, rue St-Jacques angle Rose-De-Lima, métro Lionel-Groulx
Colloques et conférences
Le Prophète Muhammad : entre le mot et l'image

Le Prophète Muhammad : entre le mot et l'image

Le Cercle d’étude sur la figuration du sacré propose une série de rencontres interdisciplinaires visant à observer la manière dont le Prophète de l’islam fut évoqué dans le cours de l’histoire dès l’époque du Moyen Âge. La conférence intitulée L’image de l’islam et du Prophète chez les philosophes tardo-antiques et médiévaux sera donnée par Georges Leroux, professeur au Département de philosophie de l’UQAM depuis 1969.

Lire la suite
Georges Leroux a publié de nombreuses études sur la tradition platonicienne. Il collabore à plusieurs revues et journaux, où il intervient sur des questions de philosophie et d'esthétique. Lors de cette conférence, il abordera le contexte de réception de l’islam à Damas au VIIe siècle, puis il commentera les écrits de Jean Damascène.

Les Rencontres du CEFS
Ces rencontres sont organisées par Olga Hazan, professeure associée au Département d’histoire de l’art de l’UQAM. Elles s’inscrivent dans le cadre de ses recherches sur La figuration du sacré entre judaïsme, christianisme et islam, subventionnées par l’UQAM en 2006-2007 et par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) pour 2007-2010. Les prochaines conférences auront lieu les 2 et 16 avril.

La figuration du Prophète et l’évocation de l’islam, par le mot ou par l’image, par l’esprit, par la parole ou par le texte - images peintes ou décrites, images colportées, images interdites et images aujourd’hui occultées - sont l’objet de réflexion de ces rencontres, visant à redonner à l’histoire une place trop souvent investie par le politique, lequel nous fait oublier la richesse et l’importance de l’apport de l’islam au Moyen Âge. Ces conférences seront également diffusées sur Canal Savoir.

Mercredi 19 mars, de 12 h 45 à 13 h 45
Faculté des sciences humaines de l’UQAM
Pavillon J.-A.-DeSève, 320, rue Sainte-Catherine Est (angle Sanguinet), DS-1950

Renseignements : 514 987-4111
Le Cercle d’étude sur la figuration du sacré (CEFS)

Événements spéciaux, Publications

L’imprimé numérique en art contemporain

Les Éditions d'Art du SABORD et le Centre SAGAMIE sont heureux de vous inviter au lancement de cet ouvrage traçant un bilan de 10 années de résidences d'artistes au Centre SAGAMIE. Plusieurs professeurs, chargés de cours et diplômés ont contribué à cet ouvrage, à titre d'auteurs ou d'artistes.
Lire la suite

AUTEURS
Sylvain Campeau, Carol Dallaire, Ollivier Dyens, Hervé Fischer, Michaël La Chance, Valérie Lamontagne, Suzanne Leblanc, Sylvie Parent, Louise Poissant, Pierre Robert, Élène Tremblay.

ARTISTES
Raymonde April, Kinga Araya, Sylvette Babin, Annie Baillargeon, Mathieu Beauséjour, Sophie Bélair-Clément, Gwenaël Bélanger, Ivan Binet, Guy Blackburn, Marcel Blouin, Catherine Bodmer, Diane Borsato, Carl Bouchard, Sylvain Bouthillette, Matthieu Brouillard, Nathalie Bujold, Sophie Castonguay, Sébastien Cliche, Thomas Corriveau, Sylvie Cotton, Michel De Broin, Gennaro De Pasquale, Manon De Pauw, Marie-Suzanne Désilets, Patrice Duchesne, Mario Duchesneau, Micheline Durocher, Louis Fortier, Pascal Grandmaison, Nathalie Grimard, Adad Hannah, Isabelle Hayeur, Bettina Hoffmann, Frédéric Laforge, Sylvie Laliberté, Maryse Larivière, Frédéric Lavoie, Chloé Lefebvre, Ariane Lord, David Moore, François Morelli, Alain Paiement, Roberto Pellegrinuzzi, Josée Pellerin, Jocelyn Phillibert, Ana Rewakowicz, Cezar Saëz, Catherine Sylvain, Carl Trahan, Kim Waldron, André Willot.

Ce livre de 200 pages propose un parcours visuel à travers une sélection d'œuvres numériques de 50 artistes ayant réalisé une résidence d'artiste au Centre SAGAMIE. L'ouvrage présente une anthologie de textes théoriques de 11 auteurs reconnus dans le domaine de la recherche et du développement des nouvelles technologies. Les essais des auteurs questionnent les différentes implications des outils numériques de production sur la création bidimensionnelle en art actuel et sur la diffusion des œuvres. En analysant certaines pratiques spécifiques, l'ouvrage explore l'ascendance de l'environnement numérique sur les divers champs de création en arts visuels (photographie, gravure, installation, peinture...). Cette publication d'envergure trace donc un bilan de 10 années de résidences d'artistes au Centre SAGAMIE tout en approfondissant la réflexion théorique sur l'art numérique qui est en pleine émergence et qui s'insère à tous les niveaux du travail des artistes. Ce livre de référence fera donc avancer sensiblement la compréhension de l'art numérique auprès d'un vaste public.

Cette publication est rendue possible grâce à des subventions obtenues du CALQ et du CAC.

Les livres suivants des Éditions d'art du SABORD seront également lancés à cette occasion :
- Terminer son baptême de Réjean Bonenfant
- Locoleitmotive de Michel Châteauneuf, Frédérick Durand, Pierre Labrie
- Dominique Laquerre - sur le terrain de John K. Grande
- Le rosier incendiaire de Steve Auger
- La vie basse de Mathieu Croisetière
- La Revue Art Le Sabord no 80 : thématique sur « Le goût ».

 

 

Mercredi le 19 mars 2008
Au bar le Saint-Sulpice
1680, rue Saint-Denis (entre Ontario et Maisonneuve)
Montréal
Heure : de 17 h à 20 h
Expositions et spectacles

Ubu enchaîné

Exilés de Pologne, le père et la mère Ubu tentent de devenir les esclaves dont aucun maître ne voudra; quête de liberté individuelle absurde car, à bien y penser, c’est à partir du moment où l’on renonce complètement à sa propre liberté que l’on devient véritablement libre. Ubu enchaîné, texte de Alfred Jarry dans une mise en scène de Marc-Antoine Picard, est une production libre de l'École supérieure de théâtre.

Lire la suite
Après quelques embrouilles avec une armée d'hommes libres dirigés par un caporal despotique et loufoque, amoureux d'une jeune femme surprotégée par un vieil oncle sénile, le légendaire duo est envoyé en prison. Le père Ubu y soulève malgré lui une armée de forçats et sème, avec la mère Ubu, la pagaille dans toute la France.
Création présentée dans le cadre du cours Production libre et réalisée par des étudiants des profils Critique et dramaturgie, Scénographie et Jeu, sous la supervision d'un professeur.
Du 19 au 22 mars 2008 à 20 h
Matinée le 21 mars 2008, à 14 h
Studio-Théâtre Alfred-Laliberté
UQAM, Pavillon Judith-Jasmin (JM-400)
405, rue Sainte-Catherine Est, Montréal
Billets en vente à la billetterie de l’UQAM : 5 $
Renseignements et réservation : 514 987-3456
Événements spéciaux
Annie Abrahams, pionnière de l’art sur le Net

Annie Abrahams, pionnière de l’art sur le Net

Du 20 au 27 mars 2008, le Laboratoire NT2 accueillera Annie Abrahams. Celle-ci présentera deux performances, prononcera deux conférences et animera un atelier d’écriture.

Lire la suite

Annie Abrahams

Annie Abrahams est née aux Pays-Bas et habite en France depuis 1987. Elle détient à la fois un doctorat de biologie et un diplôme en beaux-arts. Dans son travail artistique, elle utilise aussi bien la vidéo, l'installation, la performance que Internet. Son projet Internet Being Human/Étant humain, qu'elle développe depuis 1996, a été présenté internationalement. En mai 2007, durant le Festival Flash, elle performait, avec Nicolas Frespech, « L’un la poupée de l’autre », au Centre Pompidou, à Paris.

La présence sur Internet : une performance dans l’espace public de solitude

Cette créatrice d’art sur le Net s’intéresse à la mise en relation avec le public et aux possibilités du travail participatif. Elle questionne les relations interpersonnelles dans un monde de plus en plus médiatisé. Selon Annie Abrahams, « toute présence sur Internet peut être qualifiée comme une performance dans l'espace public de solitude ». Sa démarche artistique interroge les possibilités et les limites de la communication en général et plus spécifiquement sur Internet.

20 mars 2008 à 19 h

Performance lors de bleuOrange 00

Annie Abrahams est parmi les artistes du Net qui présenteront une performance lors de bleuOrange 00. Les autres invités, tous reconnus pour leur œuvres Web, sont Grégory Chatonsky, Ollivier Dyens, Sébastien Cliche et Nick Montfort. Cette soirée de performances littéraires hypermédiatiques soulignera le lancement de bleuOrange, revue de littérature hypermédiatique, qui publie des œuvres originales en français et des œuvres marquantes en traduction. La soirée bleuOrange 00 aura lieu le jeudi 20 mars à 19h, au Laboratoire nouveaux médias d’OBORO. Cet événement est organisé par le Laboratoire NT2.

25 mars 2008 à 14 h

Atelier d’écriture

Annie Abrahams animera un atelier d’écriture partagée, au cours duquel les  participants seront invités à écrire, autour d’une thématique commune, des textes directement dans une interface Web. La deuxième partie de l’atelier sera consacrée à une discussion sur la façon de diffuser ce texte. Kathy Kennedy, artiste sonore, collaborera à cet atelier. Cet événement, organisé par le Laboratoire NT2 en partenariat avec l’Agence TOPO, se déroulera le mardi 25 mars, entre 14h et 17h au B-2300 à l’UQAM. (Réservation obligatoire au 514 987-0425.)

26 mars 2008 à 20 h

Performance dans le cadre de Sortir de l’écran/Spoken Screen

Annie Abrahams présentera une performance intitulée Le chœur souhaitant / The Wish Choir, à La Centrale Galerie Powerhouse, performance au cours de laquelle l'artiste invitera les visiteuses, les visiteurs à lire des vœux et des souhaits déposés au fil des ans sur son site par les internautes. Sortir de l’écran/Spoken Screen, une initiative du Laboratoire NT2 et de l'Agence TOPO, est réalisée en collaboration avec La Centrale Galerie Powerhouse, Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire à l'UQAM, et le Département d'études littéraires de l'UQAM.

27 mars 2008 à 12h30

Conférence dans le cadre du Programme Intervenants Culturels Internationaux (ICI)

suivie d’une discussion dans le cadre de Sortir de l’écran/Spoken Screen à 14 h

Annie Abrahams prononcera une conférence sur son travail dans le cadre du Programme Intervenants Culturels Internationaux (ICI), un programme de conférenciers invités où les intervenants font état de leurs réalisations et de leur démarche. Les partenaires collaborant à l’organisation de cette conférence sont le Doctorat en études et pratiques des arts, le CIAM (Centre interuniversitaire des arts médiatiques), le Laboratoire NT2 et l’École des arts visuels et médiatiques. La conférence aura lieu à l’UQAM, au pavillon des Sciences de la gestion, au R-M110, le jeudi 27 mars, de 12h30 à 13h45.

À la suite de cette conférence, Annie Abrahams sera invitée à poursuivre sa réflexion de manière plus intime dans le cadre de la série Sortir de l’écran/Spoken Screen et du groupe de recherche « Littérature, imaginaire et nouvelles textualités », sous la responsabilité de Bertrand Gervais, directeur du Laboratoire NT2 et professeur au Département d'études littéraires, et de Joanne Lalonde, vice-doyenne à la Recherche et à la création de la Faculté des arts et professeure au Département d'histoire de l'art. Cette discussion, qui clôturera la visite d’Annie Abrahams à l’UQAM, se tiendra au pavillon Judith-Jasmin, au J-4255, le jeudi 27 mars à 14 h.

Performance lors de bleuOrange 00
20 mars 2008 à 19 h

Atelier d'écriture
25 mars 2008 à 14 h

Performance dans le cadre de Sortir de l'écran/Spoken Screen
26 mars 2008 à 20 h

Conférence et discussion
27 mars 2008 à 12 h 30, puis à 14h

Renseignements : 514 987-0425 ou nt2@uqam.ca

Colloques et conférences
Nick Montfort, Narrative Variation for Interactive Fiction

Nick Montfort, Narrative Variation for Interactive Fiction

Nick Montfort, professeur de médias numériques au MIT, prononcera une conférence intitulée Narrative Variation for Interactive Fiction et participera à la soirée bleuOrange 00.

Lire la suite

Nick Montfort est professeur de médias numériques au Massachussetts Institute of Technology (MIT). Les projets entrepris par Montfort dans les dernières années incluent : le blogue Grand Text Auto, dans lequel lui et cinq autres collaborateurs publient autour des questions de narration informatique, de poésie, de jeu vidéo et d’art; Ream, un poème de 500 pages écrit en une journée; Mystery House Taken Over, une occupation «collaborative» d’un jeu classique; Implementation, un roman sur autocollants écrit en collaboration avec Scott Rettberg; The Ed Report, un roman en série écrit avec William Gillepsie; ainsi que les fictions interactives Book and Volume, Ad Verbum, et Winchester’s Nightmare: A Novel Machine. Montfort a édité The Electronic Literature Collection Volume 1 (avec N. Katherine Hayles, Stephanie Strickland et Scott Rettberg, ELO, 2006) et The New Media Reader (avec Noah Wardrip-Fruin, MIT Press, 2003). Il a écrit Twisty Little Passages: An Approach to Interactive Fiction (MIT Press, 2003). Il s’intéresse aux variations narratives dans la fiction interactive, à la signification humaine et aux fonctions «machine» du code, ainsi qu’au rôle des plateformes dans l’informatique créatif. Montfort et Ian Bogost sont en train de rédiger Video Computer System: The Atari 2600 Platform (à paraître au MIT Press).

Site de Nick Montfort

Cette activité est présentée conjointement par le groupe de recherche HomoLudens sur la socialisation et la communication dans les jeux vidéo; le groupe de recherche Arts et littératures hypermédiatiques; et le Laboratoire NT2 : Nouvelles technologies, nouvelles textualités.

Nick Montfort participera aussi à la soirée de performances littéraires hypermédiatiques bleuOrange 00, qui aura lieu le même jour, soit le jeudi 20 mars, à 19 h, au Laboratoire nouveaux médias d’OBORO, où il présentera Ream.

Jeudi 20 mars 2008, à 15 h 30
Pavillon Judith-Jasmin de l’UQAM
1495, rue Saint-Denis, 4e étage, J-4255
Information : Anick Bergeron 514 987.0425 ou nt2@uqam.ca
Expositions et spectacles
bleuOrange 00, soirée de performances littéraires hypermédiatiques

bleuOrange 00, soirée de performances littéraires hypermédiatiques

La soirée bleuOrange 00, mettra en vedette Annie Abrahams, Grégory Chatonsky, Ollivier Dyens, Sébastien Cliche, Nick Montfort, auteurs reconnus pour leur pratique d'écriture faisant usage des technologies numériques, ainsi que Anick Bergeron, Alice van der Klei, Nathalie Roy et Bertrand Gervais, membres fondateurs de bleuOrange, revue de littérature hypermédiatique.
Lire la suite

Annie Abrahams sera accompagnée par la chorégraphe Rebecca Barnstaple, onze danseuses et danseurs, ainsi que trois musiciennes, musicien.

bleuOrange, revue de littérature hypermédiatique, paraît avec l'équinoxe vernal!

Cette soirée vernale souligne le lancement du premier numéro de bleuOrange, revue de littérature hypermédiatique, qui publie des œuvres originales en français et des œuvres marquantes en traduction.

bleuOrange est un projet soutenu par le Laboratoire NT2 : Nouvelles technologies, nouvelles textualités et Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire, tous deux rattachés au Département d'études littéraires à l'UQAM.

Jeudi 20 mars 2008, à 19 h
Laboratoire nouveaux médias d’OBORO
4001, rue Berri (coin Duluth) Suite 200 Montréal, 514 844.3250
Information : Anick Bergeron 514 987.0425 ou info@revuebleuorange.org
Colloques et conférences
Sancho Silva

Sancho Silva

L'équipe du programme des Conférences ICI est heureuse d'accueillir l'artiste Sancho Silva.

Lire la suite
Le travail de Sancho Silva questionne les perceptions d'un sujet vis-à-vis de son environnement technologique, architectural et urbain. En proposant une restructuration de certains lieux choisis, l'artiste tente de modifier les modes perceptuelles arbitraires des espaces investis. En altérant ainsi la structure métrique et topographique de ces lieux, il crée une dialectique entre la notion d'illusion et de désillusion et entre l'espace privé et l'espace public. Ces constructions, sortes de mises en scène d'espaces perceptuels et physiques, s'inspirent à la fois de sujets architecturaux et cinématographiques. L'artiste est diplômé du Ar.Co, School of Arts and Visual Communication à Lisbonne, du Pratt Institute à Brooklyn (M.F.A.) et a suivi des études au Whitney Independent Study Program à New York. Son travail a été diffusé en Europe, aux États-Unis et en Égypte. L'artiste, d'origine portugaise, est présentement en résidence à Montréal, à la Fonderie Darling.

Vous êtes également invités le 20 mars, de 17 h à 19 h, à l'ouverture de la saison de Quartier Éphémère où l'artiste dévoilera une de ses installations sur un site adjacent.

********

Prochaine conférence
27 mars
Annie Abrahams

http://www.ici.uqam.ca

Jeudi 20 mars 2008, de 12 h 30 à 13 h 45
Pavillon des Sciences de la gestion, R-M110
Métro Berri-UQAM
Gratuit
Expositions et spectacles, Publications
Huis Clos, Complot 5

Huis Clos, Complot 5

Les membres de Complot V vous convient au vernissage de l'exposition Huis Clos et au lancement du catalogue à la Galerie Art Mûr.
Lire la suite

Complot est un projet organisé collectivement qui regroupe de nouveaux membres et propose un thème différent chaque année. Axé sur un principe de jumelage entre artistes et critiques de la relève, il se construit par la collaboration et l'échange. En s'associant, les participants de Complot assument l'interdépendance de l'art et de la critique; en se diffusant eux-mêmes, ils cherchent à percer la frontière administrative invisible qui régit le milieu de l'art. Le projet Complot rassemble 10 étudiants en histoire de l'art et 10 étudiants et arts visuels de l'UQAM.

Vernissage : 21 mars de 17 h à 20 h
Date: du 21 mars au 10 avril 08
Heures d'ouverture : mardi et mercredi de 10 h à 18 h, jeudi et vendredi de 12 h à 20 h ainsi que samedi de 12 h à 17 h
Galerie Art mûr
5826, rue Saint-Hubert (2e étage), Montréal
Publications
Dérives de la fin. Sciences, corps, villes

Dérives de la fin. Sciences, corps, villes

Porté par un intérêt pour l’Histoire et le politique, le temps et la mémoire, les sciences et la mort, cet essai de Jean-François Chassay, traite essentiellement de la fin, ou plus largement d’un imaginaire de la fin. Jean-François Chassay, professeur au Département d'études littéraires, codirige la collection Erres Essais au Quartanier avec Bertrand Gervais.

Lire la suite
Si l’approche de l’an 2000 a provoqué une résurgence de cette « crise de la fin », où foisonnaient les scénarios apocalyptiques, chaque époque révèle ses craintes devant les transformations du monde. La société occidentale actuelle a ses propres hantises, qui traduisent une situation de tensions extrêmes, politiques, économiques et religieuses. S’énonçant sur un mode alarmiste ou au contraire étrangement euphorique, ces tensions sont peut-être bien les symptômes d’une obsession pour la fuite en avant. C’est cet univers qu’approfondit Dérives de la fin, à travers trois figures : la science, le corps, la ville.

Les catastrophes dont on rend science et scientifiques responsables, à tort ou à raison, signalent des problèmes d’éthique nombreux, exacerbés depuis deux décennies. Au-delà des traditionnels désastres appréhendés par les ouvrages de science-fiction, cette critique se manifeste dans la littérature et l’art, où la capacité d’autodestruction de l’humanité par la science apparaît de manière révélatrice. L’exhibition contemporaine du corps, avec ses scarifications, son narcissisme et sa tendance vers le « corps-objet », n’est d’ailleurs pas sans rapport avec le développement des sciences. Obsédant, puisque malade, morbide, métamorphosé ou hybride, le corps se présente comme la métaphore d’une mort qui s’impose dans l’annihilation du temps, y compris celui du récit. Quant à la ville, elle est depuis longtemps perçue comme l’espace par excellence de crises et de changements. De la chute du mur de Berlin à l’effondrement du World Trade Center, les manifestations d’un imaginaire de la catastrophe se multiplient dans des métropoles toujours en expansion. La ville devient plus que jamais l’espace des contradictions : expansion et transformation, violence et euphorie.

Jean-François Chassay est professeur au Département d’études littéraires de l’UQAM. Ses romans incluent Laisse (2007), Les taches solaires (2006) et L’angle mort (2002), parus au Boréal. Il a aussi fait paraître chez Liber Imaginer la science (2003) et Fils, lignes, réseaux : essai sur la littérature américaine (1999). Il a été codirecteur de la revue Spirale et directeur de Voix et Images, et a participé à de nombreuses émissions littéraires à la chaîne culturelle de Radio-Canada. Avec Bertrand Gervais, il codirige la collection Erres Essais au Quartanier

Dérives de la fin. Sciences, corps, villes
Éditions le Quartanier, Montréal, 2008, coll. «Erres Essais», numéro 3 

Publications
Le nouveau territoire. L'exploration géopoétique de l'espace

Le nouveau territoire. L'exploration géopoétique de l'espace

Le nouveau territoire que l’on se propose de faire découvrir au lecteur, c’est celui de la géopoétique, le « champ du grand travail » comme l’appelle Kenneth White, un travail qui nous invite à aller dehors, à l’affût des signes du vent, de la terre, des vagues, de tout ce qui compose notre environnement. Ce collectif est publié sous la direction de Rachel Bouvet, professeure au Département d'études littéraires, et de Kenneth White, dans la collection des cahiers de recherche de Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire.

Lire la suite

La posture critique inséparable de ce mouvement vers le dehors nous conduit à remettre en question la culture dont nous avons hérité, sédentaire pour la grande majorité, et ses postulats les plus profondément enracinés. Se situant d'emblée au confluent des sciences, des arts et de la philosophie, la géopoétique génère des activités de recherche et de création, aussi bien dans le domaine littéraire que dans celui des arts visuels. Les centres et ateliers disséminés un peu partout sur la planète forment l'«archipel géopoétique», un ensemble auquel La Traversée, l'Atelier québécois de géopoétique, a pu s'intégrer très facilement. Ce recueil d'articles ouvre en quelque sorte un nouveau territoire, celui de la géopoétique au Québec, dont les activités sont reliées de près à Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire.

Table des matières

Kenneth White, «À la recherche de l'espace perdu. Approches de la géopoétique»

Jean Morisset, «L'échappée géopoétique...»

Hélène Guy, «La traversée de Charlevoix en ski»

Vicky Pelletier, «Utopie et géopoétique. Stalker, d'Andreï Tarkovski»

Kenneth White, «L'écriture géopoétique. De la littérature à la littoralité»

André Carpentier, «Flâner, observer, écrire»

Rachel Bouvet, «Pour une approche géopoétique de la lecture. Avancées dans l'univers de Victor Segalen»

Denise Brassard, «Rabatteur d'étoiles de Rachel Leclerc. Essai de lecture géopoétique»

Kenneth White, «Considérations esthétiques sur le Saguenay»

Valérie Bernier, «Paysages du froid. Des référents nordiques à l'expérience géopoétique dans les représentations visuelles»

Hanane Benachir, «Vers une architecture géopoétique»

Les cahiers Figura sont vendus par la COOP-UQAM (15 $), à l'exception du numéro 15, (18 $)
Exemplaires également disponibles au Centre Figura : figura@uqam.ca
Directeur de la collection : Bertrand Gervais
Appel de texte ou de projet

Appel d'oeuvres: Féminisme(s) en mouvement

Votre travail artistique touche-t-il aux représentations de la féminité et de la masculinité, de l'identité sexuée ou à des questions relatives aux femmes, au genre, au féminisme? L'événement Féminisme(s) en mouvement pourrait être l'occasion de diffuser vos œuvres, qui seront exposées lors du colloque qui se déroulera les 23 et 24 mai prochain à l'UQAM, en plus de se retrouver sur notre site Internet et d'être incluses dans la publication de notre rapport final. 
Lire la suite
Ce colloque est organisé par des étudiantes de l'UQAM pour les étudiants du 1er au 3e cycle et les diplômés oeuvrant actuellement dans des groupes de femmes.
Date limite pour soumettre projets, esquisses et croquis : 28 mars 2008
Information : feminism.e.s@gmail.com