Bulletin des arts
Événements spéciaux
Félicitations aux diplômés et hommage à Michael Snow

Félicitations aux diplômés et hommage à Michael Snow

Plusieurs finissants de la Faculté des arts ont célébré la fin de leurs études lors de la collation des grades du 7 juin dernier. L'obtention de ce diplôme couronne des années d'efforts et de persévérance et c'est avec plaisir que tous les membres de la Faculté des arts félicitent les nouveaux diplômés. L'UQAM en a profité pour honorer les professeurs émérites de la faculté, André G. Bourassa, de l'École supérieure de théâtre, Martine Époque, du Département de danse, Joseph Rouleau et Marcelle Corneille, du Département de musique. Cette cérémonie était aussi l'occasion de décerner un doctorat honoris causa à Michael Snow, considéré comme l'un des plus importants artistes canadiens. Son excellence est d'autant plus remarquable qu'elle s'incarne dans un grand nombre de disciplines, telles que la photographie, le cinéma, la musique (jazz expérimental), la peinture, la sculpture, l'installation et l'holographie.
Louise Poissant, doyenne de la Faculté des arts, et Claude Corbo, recteur de l'UQAM, entourent Michael Snow. Photo : Denis Bernier
Lire la suite
L'habileté de l'artiste à explorer les possibilités d'une grande variété de matériaux, des plus tangibles (sculpture et installation) aux plus immatériels (holographie et image animée) a rapidement établi sa renommée. Les œuvres de Snow interrogent les fondements de la représentation et de notre rapport au monde, la perception des espaces temporels et matériels ainsi que l'exploration des frontières de la narrativité et de la représentation. L'autoportrait éclaté en fragments répétés Authorization (1969) ou l'exploration paysagiste hors convention de Région centrale (1970) sont des exemples éloquents du potentiel expressif de ses œuvres.

Né à Toronto en 1929, Michael Snow a aussi habité à Montréal, à Chicoutimi et à New York. Après avoir étudié à l'Ontario College of Art and Design de Toronto, il s'illustre très rapidement comme artiste pionnier. Comme le soulignait le Conseil des arts du Canada lors de la remise du Prix du Gouverneur général en arts visuels et médiatiques en 2000, « le développement des arts visuels canadiens durant la seconde moitié du XXe siècle est quasi synonyme de Michael Snow ».

Son film Wavelength (premier prix au Knokke-le-Zoute Film Festival en 1967) consacre sa carrière de cinéaste international. Encore aujourd'hui, ses films et vidéos sont à l'étude dans les plus importantes écoles de cinéma d'Asie, d'Europe et des Amériques.

Les œuvres de Michael Snow ont fait l'objet de nombreuses expositions de groupes (depuis 1956), solos (depuis 1967) et rétrospectives dans les plus prestigieux musées du monde. Elles font partie de plusieurs collections privées et des collections du Musée des Beaux-arts du Canada, du Musée des Beaux-arts de l'Ontario, du Centre George Pompidou à Paris, du Museum of Modern Art à New York, des Musées Ludwig à Cologne et à Vienne, du Musée des Beaux-arts et du Musée d'art contemporain de Montréal. L'artiste a également réalisé d'importantes œuvres d'art publiques à Toronto, Washington, Vancouver et Montréal.

Outre le Prix du Gouverneur général en 2000, Monsieur Snow est lauréat de nombreux prix et distinctions dans le domaine des arts visuels et du cinéma, dont l'Ordre du Canada (Officier en 1982 et Compagnon 2007), Chevalier de l'ordre des arts et des lettres de France (1995), le prix Samuel de Champlain (France-Amérique 2006), le Los Angeles Film Critics Association (2003), le Film Critics Award (1983) et le Guggenheim Fellowship (1972). En outre, la Brock University (1975), le Nova Scotia College of Art and Design (1990), l'University of Victoria (1997), l'University of Toronto (1999), l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne (2004), l'Emily Carr Institute (2004) lui ont décerné un doctorat honoris causa. L'UQAM est la première université québécoise à accorder un tel hommage à Michael Snow.

L'Université du Québec à Montréal a rendu hommage à Michael Snow le 7 juin dernier lors de la collation des grades en lui attribuant le titre de docteur honoris causa, par décision de son conseil d'administration et sur recommandation de la Faculté des arts.

Pour ses recherches et créations artistiques pionnières, pour sa contribution exceptionnelle à l'art contemporain canadien et international, pour l'excellence de sa pratique dans des disciplines aussi variées que la musique, le cinéma, la photographie, l'installation, l'holographie, la peinture, ainsi que pour sa générosité et son engagement continu dans le milieu artistique, l'UQAM honore et salue Michael Snow, docteur honoris causa.

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse

Marie-Ève Laurin, étudiante au Doctorat en études littéraires, soutiendra sa thèse intitulée: De chaînes en trames: histoire nationale et vie privée dans le roman naturaliste et vériste.

Lire la suite
Direction de la recherche: Véronique Cnockaert, directrice, et Pierluigi Pellini, codirecteur
Le mardi 10 juin 2008 à 10 h
Pavillon Judith-Jasmin (J-4225)
Prix et distinctions
Prix des lecteurs à Rachel Leclerc

Prix des lecteurs à Rachel Leclerc

Rachel Leclerc, diplômée du baccalauréat (1981) et de la maîtrise (1985) en études littéraires, a récolté le Prix des lecteurs du Marché de la poésie de Montréal pour son recueil de poésie Demains, paru aux Écrits des Forges. Placé sous le thème Poésie des trois Amériques, le 9e Marché de la poésie de Montréal a réuni 80 éditeurs de poésie du Québec, du Canada, de France, de Wallonie-Bruxelles et du Luxembourg du 29 mai au 1er juin derniers. Rachel Leclerc est également l'auteure des romans Noces de sable, Ruelle Océan et Visions volées.
Photo : Nathalie St-Pierre

Prix et distinctions
Esther Trépanier, directrice du Musée national des beaux-arts du Québec

Esther Trépanier, directrice du Musée national des beaux-arts du Québec

Professeure au Département d'histoire de l'art de l'UQAM depuis 1981, Esther Trépanier vient d'être nommée directrice générale du Musée national des beaux-arts du Québec. Détentrice d'un doctorat en histoire de l'art de l'Université de Paris I, d'une maîtrise en études des arts de l'UQAM et d'une autre en philosophie de l'Université de Paris VIII, Esther Trépanier entrera en fonction le 1er septembre 2008.
Vie étudiante
Programmes acceptant les demandes d'admission

Programmes acceptant les demandes d'admission

Il est encore temps de déposer une demande d'admission pour certains programmes.

Jusqu'au 15 juin : DESS en architecture moderne et patrimoine
Jusqu'au 30 juin : maîtrise en danse
Jusqu'au 1er août : bacccalauréat en études littéraires; baccalauréat, certificat ou mineure en histoire de l'art; certificat en arts plastiques; certificat en français écrit. (à temps partiel)

Expositions et spectacles
François Lacasse expose ses oeuvres

François Lacasse expose ses oeuvres

François Lacasse, professeur à l'École des arts visuels et médiatiques, vous convie à visiter sa plus récente exposition.

Du 7 juin au 19 juillet 2008
Galerie René Blouin
372, rue Sainte-Catherine Ouest, salle 501, Montréal
Renseignements : 514 393-9969
Événements spéciaux
L’Écho d’un fleuve - événement art urbain

L’Écho d’un fleuve - événement art urbain

Le Péristyle Nomade présente la première édition de l'Écho d'un fleuve, un événement d'art urbain qui se tiendra dans les rues et différents lieux du Centre-Sud. Péristyle Nomade, dirigé par Catherine Lalonde, étudiante à la maîtrise en théâtre, mobilise des artistes et créateurs multidisciplinaires dans l'optique de revaloriser nos communautés.
Lire la suite

L'organisme est né en 2000 du désir d'intégrer la création dans les villes, dans un climat de responsabilisation locale et sociale. La jeune organisation est fière de présenter son événement artistique Écho d’un fleuve qui se veut à la fois une plateforme de diffusion pour ses commandos (artistes) et un legs patrimonial artistique pour Centre-Sud. Issu d’une démarche de revitalisation de quartier par le biais des arts, cet événement offre une nouvelle vision d’arpentage de rues et de ruelles du quartier. L’Écho d’un fleuve clôture également trois mois d’interventions in situ des artistes du projet Commandos 2361.  Programmation : Vendredi 13.06.08 – 17h à 19h à la Maison de la culture Frontenac (2550, rue Ontario Est) : Ouverture de l’événement l’Écho d’un fleuve, présentation des résultats des interventions des quatre artistes Commandos 2361 et lancement du projet photographique « Conscience urbaine » de Fanie St-Michel. Samedi 14.06.08 – 12h à 20h « Fermeture et arpentage de rues » : rue Dufresne et ses ruelles (angle de la rue Ontario Est) Scène électro-acoustique, performances et installations artistiques, œuvres en direct, interventions des Commandos 2361, zone écologique, foire d’artisans, zone familiale avec Nos parcs, nos ruelles, visite guidée dans les rues de Sainte-Marie avec l'Écomusée du fier monde et lancement de la publication : On se retrouve au parc !  Samedi 14.06.08 – 21h à 22 h Bar Fullum (2300, rue Ontario Est) : projection vidéo « COHÉSION et autres tentatives » de Danny Gaudreault. Dimanche 15.06.08 – 12h à 17h Cour arrière du Touski (2361, rue Ontario Est ) : performance de « l’Usine à paysage » d’Audrey Beauchemin, grillades et clôture de l’Écho d’un fleuve.

Commandos 2361 et l’Écho d’un fleuve sont réalisés grâce à la participation financière du Forum jeunesse de l’île de Montréal, du Conseil des arts et des lettres du Québec et de la Conférence régionale des élus de Montréal.

13, 14 et 15 juin 2008 dans les rues et différents lieux du Centre-Sud
Information : Catherine Lalonde, directrice artistique : info@peristylenomade.org
Prix et distinctions
Renouvellement de la Chaire du Canada en patrimoine urbain

Renouvellement de la Chaire du Canada en patrimoine urbain

Luc Noppen, directeur de l'Institut du patrimoine rattaché à la Faculté des arts, vient d’obtenir le renouvellement pour un deuxième terme de sept ans (2008-2015) de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain, rattachée à l’École des sciences de la gestion de l'UQAM. Le titulaire de la chaire a aussi été confirmé dans sa fonction de directeur de l’Institut du patrimoine pour un second mandat, soit jusqu'en 2011.
Lire la suite
Le Bureau des Chaires du Canada accorde une dotation de 1,2 million $ à la Chaire de recherche en patrimoine urbain. Ces deux nouvelles s’ajoutent à celle de l’obtention récente - avec Lucie Morisset, professeure au Département d’études urbaines et touristiques - d’une subvention majeure du programme des Réseaux stratégiques du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) du Canada, au montant de 2 millions $ pour une période de sept ans (2008-2015) et d’une subvention ordinaire du CRSH au montant de 120 000 $ pour trois ans (2008-2011).
Prix et distinctions
L'art en Nouvelle-France

L'art en Nouvelle-France

Laurier Lacroix, professeur au Département d'histoire de l'art, a mérité une subvention du CRSH (2008-2011) pour un projet intitulé L'art en Nouvelle-France, perception et réception.
Lire la suite
Plusieurs catégories de spectateurs établis en Nouvelle-France prennent contact avec les œuvres importées ou produites localement. Qu'ils soient membres du clergé, civils lettrés, habitants ou amérindiens convertis ou non, ces publics entretiennent des relations différentes avec les œuvres. Comme les moyens de perception ne sont pas les mêmes au début de la colonie et en 1750, par exemple, ces relations se modifient au fil du temps.
Ce projet cherche à définir les conditions qui ont permis le développement d'une esthétique particulière à l'art colonial français au Canada. Quels sont les modes de réception des œuvres d'art sous le Régime français? Quel statut le public autochtone et colonial néo-canadien accordait-il à l'art ? De quels outils disposait-il pour l'apprécier et se l'approprier ? Quels rapports entretenait-il avec lui ? Bref, comment cet auditoire varié a-t-il considéré l'art qui constituait, aux côtés de l'intérêt pour la nature, une des parties les plus remarquables du cadre dans lequel il évoluait et qui occupait une place majeure au sein d'une culture qui se mettait en place.
Appel de texte ou de projet
Rencontres internationales sciences et cinémas

Rencontres internationales sciences et cinémas

L'Association Polly Maggoo, organisatrice des 3e Rencontres internationales sciences et cinémas (RISC) à Marseille, du 13-16 novembre 2008, lance un appel à candidatures.

Tous les genres de films (documentaires, expérimentaux, fictions, art vidéo, animation) dont le sujet est directement ou indirectement lié à des thématiques scientifiques (sciences fondamentales, sciences du vivant, environnement, sciences humaines et sociales) sont éligibles.

Date limite d'inscription des films : 15 juillet 2008
Information, règlements et formulaires sur notre site
Offres d'emploi

Chargés de projet aux expositions

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) recrute actuellement deux chargés de projet aux expositions pour la Direction de la programmation culturelle.

Date limite : 14 juin 2008
Qualifications requises : maîtrise en muséologie et cinq années d'expérience
Information