Prix, distinctions, subventions
Simon Harel, lauréat d'un prix Trudeau

Simon Harel, lauréat d'un prix Trudeau

Professeur au Département d'études littéraires, Simon Harel est l'un des quatre lauréats 2009 du prix Trudeau, décerné par la Fondation Pierre Elliott Trudeau. Ce prix, d'une valeur de 225 000 $, récompense des spécialistes des sciences humaines et sociales faisant preuve d'un engagement intellectuel hors du commun. Chercheur et auteur prolifique, Simon Harel est un véritable pionnier de l'étude des transformations de notre espace littéraire et culturel sous l'effet des migrations. Simon Harel dirige à l'UQAM le Centre d'études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT). Photo : Nathalie St-Pierre

Prix, distinctions, subventions
Prix Adrienne-Choquette au diplômé Guillaume Corbeil

Prix Adrienne-Choquette au diplômé Guillaume Corbeil

Guillaume Corbeil (B.A. et M.A. études littéraires) est le lauréat 2009 du prix Adrienne-Choquette de la nouvelle pour son recueil L'art de la fugue. Photo : Jean-Marie Lanlo
Prix, distinctions, subventions

La diplômée Martine Savard reçoit un prix du CALQ

L'artiste-peintre Martine Savard (M.A. en arts plastiques 1998) a reçu le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) pour la région de l'Abitibi-Témiscamingue en avril dernier, assorti d'un montant de 5 000 $.

Depuis 1987, Madame Savard a présenté de nombreuses expositions collectives et individuelles et a été boursière à plusieurs reprises. En 1996, elle a reçu un prix la récompensant comme artiste régional lors de la Biennale internationale d'art miniature de Ville-Marie. Ses œuvres font partie de plusieurs collections publiques et privées, sans compter la réalisation de quelques projets d'intégration des arts à l'architecture. Artiste engagée dans sa communauté, elle vit à Rouyn-Noranda, où elle se consacre entièrement à la peinture.

Expositions et spectacles
Travailler sous pression

Travailler sous pression

La galerie Graff présente l'exposition « Travailler sous pression », un projet des Ateliers Graff regroupant des oeuvres de Paul Bourgault, Thomas Corriveau, Yann Pocreau, Lucie Robert, Geneviève Turcotte et Angèle Verret.

En 2008, les Ateliers Graff mettaient sur pied le projet « Travailler sous pression », donnant l'occasion à six artistes de travailler en résidence dans ses ateliers pour une période de trois mois. C'est à titre de commissaire que Thomas Corriveau, membre des Ateliers Graff et professeur à l'École des arts visuels et médiatiques de l'UQAM, a invité ces artistes à réaliser un projet à partir d'une thématique commune touchant une réalité constamment présente dans les arts d'impression, soit le moment du transfert par pression.

Lire la suite

Aux oeuvres réalisées dans le cadre des résidences d’artistes aux Ateliers Graff, s’ajoute une oeuvre de la série « Vests » de Betty Goodwin, qui est à l’origine de la réflexion ayant mené à cette exposition. Le vernissage sera également l’occasion de la remise du prix Graff 2009.

Du 21 mai au 20 juin 2009
Vernissage: jeudi 21 mai à 17h
Galerie Graff, 963 Rachel Est, Montréal, QC, H2J 2J4
tél: 514 526 2616
Colloques et conférences

Le spectacle de la violence dans la culture occidentale

Le colloque international « États de violence : esthétique, politique, imaginaire » aura lieu dans le cadre des recherches de l'Équipe de recherche sur l'imaginaire contemporain (ERIC LINT) de l'UQAM. Ce colloque gratuit réunira des chercheurs du Québec et de la France qui discuteront de l'invasion de la violence comme spectacle dans la culture occidentale.

Le point de départ du colloque se veut un état des lieux des « états de violence » dans le monde contemporain, à soumettre à l'interprétation dans le champ croisé de plusieurs disciplines. Cet effort interprétatif veut permettre de travailler des objets précis et de les étudier à partir d'une poétique des formes artistiques, d'une anthropologie de la culture, de la théorie critique et des théories de l'imaginaire.

Lire la suite

Pour l’équipe de recherche sur l'imaginaire contemporain (ERIC LINT), notre époque est marquée par des transformations culturelles, sociales et technologiques qui reconfigurent de façon fondamentale notre relation au monde. De nombreux aspects de cette relation ont été déstabilisés, et il paraît important d'étudier les effets et les conséquences de cette fragilisation. ERIC LINT a pour objectif d'explorer trois révélateurs de ces tensions qui déterminent notre contemporain : une narrativisation malaisée des événements, une textualité en transition et des savoirs en pleine reconfiguration.

Ce colloque international est le dernier volet d’un tryptique organisé par l’Équipe de recherche sur l’imaginaire contemporain (ERIC LINT) de l’UQAM et le Laboratoire Formes et Représentations en Linguistique et Littérature (FoReLL) de l’Université de Poitiers, avec la collaboration de Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire.

Dates : jeudi 21 mai 2009, de 9 h 30 à 16 h 30, et vendredi 22 mai 2009, de 9 h 30 à 17 h
Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) (salle M-465)
475, boul. de Maisonneuve Est, Métro Berri-UQAM
Renseignements : Annie Dulong, ericlint@uqam.ca ou 514 987 3000, poste 1605
Expositions et spectacles

ALL I WANT U2

Stéphan Cédilot, étudiant à la maîtrise en théâtre, présente son mémoire-création intitulé All I want U2. Après l'histoire du blues racontée à travers la musique du groupe rock Led Zeppelin, Stéfan Cédilot et Théâtre Sans Fond / Stadium Tour, créateurs de la performance Zeppelin c't'un cover band, abordent un nouveau chapitre théâtral de l'histoire du rock, en anglais cette fois, reprenant là où la carrière du mythique groupe de Jimmy Page tirait à sa fin.

Lire la suite
Irlande, 1976. Paul, David, Adam et Larry, quatre étudiants d’une école secondaire de Dublin, forment un groupe. Les deux premiers ont des surnoms assez étonnants : Bono et The Edge… À mi-chemin entre la conférence, le conte et la performance théâtrale, All I Want Is U2 interroge l’évolution scénique du groupe rock irlandais U2, des premiers spectacles dans les pubs de Dublin jusqu’aux conceptions visuelles à grand déploiement de leurs tournées majeures des vingt-cinq dernières années.

Les 28, 29 et 30 mai 2009 à 19 h
Studio-d'essai Claude-Gauvreau
Pavillon Judith-Jasmin (J-2020)
405, rue Sainte-Catherine Est à Montréal
Billets en vente à la billetterie de l'UQAM (5$)
Renseignements et réservations : (514) 987-3456

Colloques et conférences

Histoires saisonnières autour du feu

Jean Régnier, étudiant à la maîtrise en théâtre, présente son mémoire-création intitulé Physiologie de l'auteur dramatique : « Histoires saisonnières autour du feu ». La présentation sera faite sous forme de conférence et démonstration avec Marc-André Berthold, Camille Loiselle-D'Aragon qui liront trois scènes écrites par Jean Régnier. Ce dernier prendra le rôle du conférencier pour présenter son champ d'expérimentation.
Lire la suite
La recherche de Jean Régnier a pour base cette intuition : le corps influence l’auteur dramatique dans sa pratique comme il nous influence dans toutes nos sphères d’activités. Au théâtre, ce sont particulièrement les acteurs qui ont (ou peuvent avoir) conscience de l’influence du corps dans leur pratique, puisque le corps est l’instrument primordial de leur jeu. Cependant, plusieurs auteurs dramatiques sont aussi interprètes et beaucoup d’entre eux ont reçu une formation d’acteur qui inclut un entraînement physique significatif. Le mémoire-création de Jean Régnier interroge cette physiologie de l’auteur dramatique dans sa pratique. Jean Régnier a intégré le Qi Gong dans son processus d’écriture dramatique, à titre d’entraînement physique et énergétique. Il s’est également inspiré d’un concept développé par Gaston Bachelard, l’imagination matérielle, pour écrire et laisser parler un élément de la nature à travers un organe spécifique du corps, en lien avec une saison.
Du 4 au 6 juin 2009, à 20 h
Studio-d'essai Claude-Gauvreau
Pavillon Judith-Jasmin (J-2020)
Billets en vente à la billetterie de l'UQAM (5$)
Réservations: 514 987-3456 Renseignements: 514 987-4116
Colloques et conférences

Effets de présence et effets de réel dans les arts de la scène et les arts médiatiques

Les technologies pénètrent plus que jamais les productions artistiques et contribuent largement à l'évolution des langages scéniques actuels, modifiant profondément les conditions de représentation et intensifiant toujours plus les effets de présence et les effets de réel. Ces journées d'études avec Janet Cardiff Volet 2 : Formes indisciplinées sont organisées par Josette Féral, directrice de l'École supérieure de théâtre, et Edwige Perrot, étudiante au doctorat en études et pratiques des arts, dans le cadre du groupe de recherche « performativité et effets de présence ».

Lire la suite
Projections, installations interactives, environnements immersifs, spectacles sur la toile : les sens(ations) se trouvent souvent sollicité(e)s toutes ensemble. Ces modalités d'émergence des effets de présence en scène suscitent l'apparition de formes scéniques qui transgressent les limites des disciplines et se caractérisent par une identité instable, mouvante, en perpétuelle redéfinition et se distinguent par leur indiscipline.
Les 28 mai de 9 h à 13 h, de 14 h 30 à 17 h 30 et 29 mai de 9 h à 18 h
Cinémathèque québécoise (10 $ / 5 $ étudiant)
Pavillon Hubert-Aquin (A-1330)
Réservations et information : 514 987 3000, poste 3255
Bourses et concours

Le concours Lux 2009 est lancé

Ce concours célèbre l'image et récompense les meilleures réalisations des professionnnels en photographie et en illustration au Québec. L'inscription se fait exclusivement en ligne. Nouveauté cette année : des catégories pour la relève (5 ans et moins d'expérience) en photographie et en illustration - Recherche personnelle et Travail publié.
Date limite : 22 mai 2009
Information : Marlène Boisvert, 514 842-5873, poste 2308