Prix, distinctions, subventions
La professeure Ying Gao, lauréate de la Bourse Phyllis-Lambert Design Montréal 2009

La professeure Ying Gao, lauréate de la Bourse Phyllis-Lambert Design Montréal 2009

Ying Gao, designer de mode et professeure à l'École supérieure de mode de Montréal et à l'École de design de l'UQAM, est la lauréate 2009 de la Bourse Phyllis-Lambert Design Montréal.

Cette bourse de 10 000 $ permettra à Ying Gao de concevoir des vêtements modulables dont la construction s'inspirera directement de la transformation des environnements urbains de Berlin et Nagoya, deux villes UNESCO de design au même titre que Montréal. De plus, 5 000 $ seront versés par la Ville pour financer la promotion et la diffusion de son projet.

Lire la suite
Phyllis Lambert, directrice fondatrice et présidente du Conseil des fiduciaires du CCA, Ying Gao, professeure et designer de mode, lauréate 2009 de la bourse Phyllis-Lambert Design Montréal, Gérald Tremblay, maire de Montréal. Photo : Mathieu Rivard.

Ying Gao propose un voyage d'études qui invite à une réflexion sur la fonction du vêtement. Sa démarche de création, originale et rigoureuse, remet en question la notion de vêtement tel qu'on le connaît. Son travail porte sur la modularité du vêtement et sa construction en observant la transformation de l'environnement urbain. Les références conceptuelles et esthétiques des vêtements seront empruntées aux villes de Berlin et de Nagoya, et notamment à leurs systèmes de transport. Ying Gao élaborera son projet en collaboration avec deux designers berlinois ainsi qu'avec l'industriel japonais Amaike Textile Industry, inventeur du textile le plus léger du monde. La période de production du projet s'échelonnera sur les huit prochains mois. Ying Gao diffusera à Montréal le fruit de ses recherches lors d'expositions, de conférences, de publications ou d'enseignements et le présentera également à Berlin dans le cadre de la Semaine de la mode et à Nagoya (Nagoya Design Do! Competition) en 2010.

Les membres du jury ont été unanimes pour reconnaître la pertinence entre le projet de recherche et les villes choisies. «Ying Gao propose une démarche avant-gardiste de la création vestimentaire liée à la transformation des villes. Sa recherche jumelle plusieurs disciplines : la mode, la technologie textile, l'architecture, le design urbain, l'interactivité et le multimédia», a déclaré Benoit Dupuis, architecte associé de ACDF et porte-parole du jury. Le parcours de Ying Gao est déjà remarquable et la présentation de ses projets dans des lieux reconnus à Montréal, en Suisse et en Belgique illustre son souci de diffusion et de partage des connaissances.

Rappelons que la Bourse Phyllis-Lambert Design Montréal est décernée annuellement par la Ville de Montréal et vise à souligner la qualité exceptionnelle des études et des travaux de designers montréalais ayant dix ans ou moins de pratique professionnelle, ainsi que leur intérêt marqué pour la ville. Elle contribue aussi au perfectionnement de la relève face aux questions de design reliées à la ville et favorise les échanges internationaux au sein du Réseau des villes créatives de l'UNESCO.

Prix, distinctions, subventions
Cinq étudiants en design de l'environnement remportent des prix au SIDIM

Cinq étudiants en design de l'environnement remportent des prix au SIDIM

Pour une deuxième année consécutive, les étudiants du programme de design de l'environnement se sont démarqués en remportant deux des trois prix et les trois mentions accordées par la fondation CLU le 22 mai dernier, dans le cadre du Salon international du design d'intérieur de Montréal (SIDIM), qui avait lieu à la Place Bonaventure.

* Jonathan Bouffard - premier prix pour «Rozo» / 2 500 $
* Xavier Lapointe - troisième prix pour «Pietzo» / 1 000 $
* Isabelle Gaumond-Gélinas - mention esthétique pour «Éclairage public»
* Thien Nguyen - mention technologique pour «Park-lite»
* Mathieu Poitras-Brabant - mention environnementale pour «Lumiver»


Lire la suite

La Fondation CLU vise à encourager la relève à développer des concepts lumière innovateurs dans un contexte d'espaces extérieurs publics en valorisant l'intégration consciencieuse de la qualité plastique des produits, l'avancement technologique en éclairage extérieur et le respect de l'environnement. Le thème général du concours était «Ambiance, Simplicité, Humanité».

C'est dans le cadre du cours «Projet de design», donné au trimestre d'hiver 2009, que les étudiants de deuxième année ont été appelés à concevoir une famille d'objets lumineux urbains en utilisant les diverses techniques telles que l'esquisse, le rendu informatique, la photographie et les photo-montages, le dessin technique et la maquette à l'échelle.

Ce cours a été préparé par les professeurs André Desrosiers et Maurice Cloutier afin de permettre aux étudiants de participer à l'appel de candidatures de la Fondation CLU. Le professeur et directeur de l'École de design Maurice Cloutier et les chargés de cours Cédric Sportes et Christian Defays ont encadré les étudiants de cette année.

Jean-François Simard, président de Lumec inc., a souligné lors de la remise des prix la participation exceptionnelle de l'École de design. Les bourses de la Fondation CLU sont destinées aux étudiants et à tous les professionnels ayant moins de cinq ans d'expérience.

Prix, distinctions, subventions

Les lauréats 2009 de la Bourse Pierre-Ayot et la Bourse du Fonds des professeurs de l'ÉAVM

Nous tenons à féliciter les lauréats des bourses d'excellence à la maîtrise en arts visuels et médiatiques pour l'année académique 2008/2009 :

M. Simon Bertrand reçoit la bourse du Fonds des professeurs de l'ÉAVM (1,500$).
M. Martin Chagnon reçoit la Bourse Pierre-Ayot (1,500$).

 

 

Prix, distinctions, subventions

Des diplômés se distinguent au 11e gala des Olivier

Lors du 11e gala des Olivier, qui avait lieu dimanche le 24 mai dernier à Montréal, François Avard (Certificat en création littéraire, 1991, B.A. enseignement du français langue première, 1996) a remporté un trophée dans la catégorie Auteur pour le spectacle Suivre la parade de Louis-José Houde.

Colloques et conférences

Histoires saisonnières autour du feu

Jean Régnier, étudiant à la maîtrise en théâtre, présente son mémoire-création intitulé Physiologie de l'auteur dramatique : « Histoires saisonnières autour du feu ». La présentation sera faite sous forme de conférence et démonstration avec Marc-André Berthold, Camille Loiselle-D'Aragon qui liront trois scènes écrites par Jean Régnier. Ce dernier prendra le rôle du conférencier pour présenter son champ d'expérimentation.
Lire la suite
La recherche de Jean Régnier a pour base cette intuition : le corps influence l’auteur dramatique dans sa pratique comme il nous influence dans toutes nos sphères d’activités. Au théâtre, ce sont particulièrement les acteurs qui ont (ou peuvent avoir) conscience de l’influence du corps dans leur pratique, puisque le corps est l’instrument primordial de leur jeu. Cependant, plusieurs auteurs dramatiques sont aussi interprètes et beaucoup d’entre eux ont reçu une formation d’acteur qui inclut un entraînement physique significatif. Le mémoire-création de Jean Régnier interroge cette physiologie de l’auteur dramatique dans sa pratique. Jean Régnier a intégré le Qi Gong dans son processus d’écriture dramatique, à titre d’entraînement physique et énergétique. Il s’est également inspiré d’un concept développé par Gaston Bachelard, l’imagination matérielle, pour écrire et laisser parler un élément de la nature à travers un organe spécifique du corps, en lien avec une saison.
Du 4 au 6 juin 2009, à 20 h
Studio-d'essai Claude-Gauvreau
Pavillon Judith-Jasmin (J-2020)
Billets en vente à la billetterie de l'UQAM (5$)
Réservations: 514 987-3456 Renseignements: 514 987-4116
Colloques et conférences
Les entours de l'oeuvre. La littérature française contemporaine par elle-même

Les entours de l'oeuvre. La littérature française contemporaine par elle-même

Colloque organisé par Marthilde Barraband (stagiaire postdoctorale, Figura) et Jean-François Hamel, dans le cadre des activités de Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire.

La première journée du colloque sera suivie du lancement du dernier titre paru dans la collection Figura, Le temps contemporain : maintenant, la littérature, sous la direction de Jean-François Hamel et Virginie Harvey.

Lire la suite

On a pu décrire les écrivains français contemporains comme peu enclins à commenter leur pratique. En opposition à leurs prédécesseurs, ils se refuseraient à adopter la posture de l'écrivain-théoricien, du penseur de la littérature, laissant aux critiques la fonction d'analyser leur appartenance à la culture d'aujourd'hui. Force est pourtant de constater qu'ils sont nombreux à consacrer des travaux à leurs pairs, à expliciter leurs projets d'écriture, ou encore à tenter de définir leur propre situation dans le paysage littéraire. Le champ littéraire contemporain semble en fait multiplier sans fin les lieux propres à mettre en œuvre cette réflexivité. Les essais et critiques, préfaces et hommages, entretiens et conférences, mais aussi les quatrièmes de couverture et avertissements, prières d'insérer et notes, constituent traditionnellement des lieux où les écrivains peuvent faire retour sur leur pratique ou celles de leurs pairs. Depuis trois décennies, le succès de collections dédiées aux essais ou aux entretiens d'écrivains, le développement des études sur la littérature contemporaine à l'université, l'engouement pour les ateliers d'écriture d'écrivains, ou l'essor des blogues d'écrivains et des sites dédiés à la littérature contemporaine ont encore considérablement élargi l'espace de cette réflexivité.
L'enjeu de ce colloque sera de rendre compte des pratiques métalittéraires des écrivains contemporains, d'une part en identifiant les lieux où elles trouvent à se développer, d'autre part en tâchant de définir leurs visées et leurs fonctions. Efforts ou refus de définition, ces textes sont travaillés par la représentation, dans le double sens où l'écrivain s'y livre à une tentative de figuration du littéraire et à la mise en scène de sa propre figure. Il s'agira plus particulièrement de faire apparaître les concepts, les images, les héritages, les contradictions qui traversent et parfois engendrent ces commentaires. En somme, si, de la plume des écrivains, ne subsistaient que ces textes qui entourent et encadrent le geste d'écriture, que ses parerga qui en légitiment l'existence, en interrogent la valeur et les raisons, comment s'y réfléchirait la production littéraire française des dernières décennies? Quels visages de l'écrivain et quelles idées de la littérature s'y dessineraient?

Programmation disponible sur le site de Figura : http://www.figura.uqam.ca/v-nement/661

Jeudi le 4 juin 2009, de 9h45 à 17h30, et le vendredi 5 juin 2009, de 9h45 à 17h
Local DR-200 de l’Université du Québec à Montréal (Pavillon Athanase-David, 1430, rue Saint-Denis)
Entrée libre

Expositions et spectacles
Tapisser de nature et Paysages d'atelier

Tapisser de nature et Paysages d'atelier

Jean-Pierre Gilbert, professeur à l'École des arts visuels et médiatiques, présente une sélection d'œuvres récentes en abordant les territoires du paysage depuis près de trente ans au sein de procédés liés à la peinture, au dessin, aux arts d'impression et aux procédés mixtes.

La présente exposition regroupe des explorations réalisées au cours des trois dernières années autour d'un thème obsédé par la restauration de l'idée de nature.

Lire la suite
Au travers de deux albums d'estampes dont « La portée de l'ombre » et « Traité d'écologie contemporaine », d'une série de petites aquarelles présentant des hypothèses de « paysages d'atelier » (espérant devenir sculptures) et de regroupements formés de « cartons inutiles » ; l'exposition tapisse les murs de la galerie d'élucubrations végétales résolument délinquantes. Il s'agit de la seconde présentation publique de ce corpus inspiré essentiellement d'une mémoire territoriale du Québec.

* Les enfants et les adultes sont invités à collaborer à l'ornementation du projet « Nature à colorier » (les crayons de couleur sont fournis).

Il a présenté une dizaine d'expositions individuelles et participé à une soixantaine d'expositions collectives au Canada, en France, en Suisse et au Japon. Ses œuvres se retrouvent dans les principales collections publiques et privées au Québec et au Canada. Il a fondé la revue d'art ETC Montréal et collaboré à plusieurs publications artistiques au Québec depuis 1982.

Compléments biographiques :
http://www.eavm.uqam.ca/enseignants/index.html

 

Du 1er juin au 25 juillet 2009
Grande salle de la Galerie d’art Desjardins du Centre culturel de Drummondville (Qc)

 

Expositions et spectacles
Une autre cage dorée

Une autre cage dorée

Dans le cadre du Festival Fringe, le théâtre du Cerisier présente sa première création.

Le théâtre du Cerisier est composé en grande majorité par des étudiants de l'École supérieure de théâtre.

Lire la suite

Raymond Raphaël, un réputé psychiatre, se réveille dans un sous-sol. Il est seul dans le noir, enchaîné à un mur. Avant qu'il puisse se poser trop de questions, un jeune homme, Carl, rentre dans la pièce. Il porte sur lui une robe et des bottes de construction ainsi qu'une pelle. Sans s'occuper de Raymond, il se met à creuser le sol. Il ignore toutes les questions de Raymond, se contentant de lui lancer quelques phrases au sens obscur. Néanmoins, Raymond finira par comprendre que son statut de psychiatre n'est pas étranger à sa présence en ces lieux. Raymond plongera de plus en plus profondément dans l'esprit torturé de Carl.


Tenant à la fois du huis-clos et de la séance de psychothérapie, Une autre cage dorée se veut une exploration des différentes possibilités et représentations de l'intimité au théâtre. Au travers une histoire et une esthétique réaliste, elle s'intéresse aux différents liens qui unissent les comédiens, porteurs de l'histoire, aux spectateurs.

Le 13 juin à 13h45, le 14 juin à 21h45, le 16 juin à 18h,
le 18 juin à 19h, le 19 juin à 13h et le 20 juin à 20h30
Au Théâtre Lachapelle (Coût: 10$)
Informations et billets: www.montrealfringe.ca

Publications

Lancement - Le temps contemporain : maintenant, la littérature

Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire, vous convie au lancement du dernier titre paru dans la collection Figura, Le temps contemporain : maintenant, la littérature, sous la direction de Jean-François Hamel et Virginie Harvey.

Cet événement fait suite à la première journée du colloque Les entours de l'oeuvre. La littérature française contemporaine par elle-même.

Lire la suite

Présentation
Souvenir du passé, variation sur le présent, imagination de l'avenir : la littérature s'est toujours nourrie de ces ressorts immémoriaux de l'art du récit. Mais qu'en est-il de la littérature contemporaine? Comment agence-t-elle la mémoire et l'espérance, le « déjà plus » et le « pas encore », le maintenant et l'autrefois? Quels sont les rythmes et les durées, les passés et les futurs qui fondent la singularité de la littérature du présent, de notre présent? Ce cahier de recherche, qui rassemble les interventions de douze jeunes chercheurs, interroge la manière dont les littératures québécoise et française disent notre contemporanéité et son imaginaire du temps.


Avec des textes de Joëlle Bouchard, Simon Brousseau, Philippe Charron, Shawn Duriez, Mylène Fortin, Virginie Harvey, Tu Hanh Nguyen, Amélie Paquet, Vicky Pelletier, Annie Rioux, Sébastien Roldan et Nathalie Roy.

Jeudi, le 4 juin 2009 à 18 h
Café-Bar de la Cinémathèque québécoise (335, boul. de Maisonneuve Est, Montréal).