Bulletin des arts

« Revenir au bulletin du 9 février 2010


Expositions et spectacles

Être là de Josée Pellerin


Il existe des villes qui nous collent à la peau. Certaines, parce qu'elles sont plantées de décors mythiques que l'on a visités, connus, parfois même fort bien connus. Ou alors, des villes rêvées sur lesquelles se projettent nos désirs sous forme d'une quête mélancolique de l'ailleurs. C'est en promenant son miroir le long du chemin que l'expérience urbaine et son potentiel métaphorique s'offrent comme un territoire où cohabitent des fictions propres à une construction identitaire liée à la perception du monde environnant. L'exposition ÊTRE LÀ de Josée Pellerin, chargée de cours à l'École des arts visuels et médiatiques, porte sur la nature même de la ville en tant que vecteur de ces fictions. Oscillant entre les approches documentaire et fictive, deux corpus photographiques sont présentés Une histoire à soi et Défilé.
UNE HISTOIRE À SOI (2004) explore le rapport qu’entretient la demeure avec l’intérieur secret de « ce qui reste secret ». L’image photographique révèle la maison comme un lieu clos sur la famille, microsociété dotée d’une histoire singulière par laquelle survient ce qui doit rester caché versus ce que l’on accepte de montrer. Théâtre d’un quotidien dramatique à l’abri des regards, la maison ouvre sa façade mais se ferme aux aveux.

DÉFILÉ (2009) questionne la représentation cinématographique de villes mythiques et leur influence sur notre expérience empirique. Ces villes-personnages dont New York, Rome, Londres, Berlin et bien d’autres, devenues singulières par les regards des Scorsese, Fellini, Hitchcock, Wenders, constituent une matière première qui, une fois détournée, en propose une couche fictive renouvelée.

Vernissage et lancement du livre : jeudi le 11 février à 17 h
Exposition : 11 février au 16 avril 2010
Centre Sagamie