Bulletin des arts
Prix, distinctions, subventions
Véronique Savard, lauréate de la bourse Claudine et Stephen Bronfman

Véronique Savard, lauréate de la bourse Claudine et Stephen Bronfman

Véronique Savard (UQAM) et Steven Bates (Concordia) sont les deux premiers lauréats des bourses de fin d'études supérieures Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain. D'une envergure sans précédent, ces bourses visent à permettre aux artistes émergents de développer leur pratique professionnelle, d'entreprendre et de présenter leur recherche-création et d'acquérir ou d'enrichir leur expérience d'enseignement. Chaque bourse, d'une valeur de 55 000 $, sera en vigueur de juin 2010 à juin 2012.

« La surprise est totale, s'exclame la peintre Véronique Savard. En début de carrière, un artiste ne peut que rêver de se consacrer entièrement à la conceptualisation, à la production et la diffusion de ses œuvres. Ce prix arrive pour moi à une étape cruciale de ma recherche-création. Je remercie sincèrement Mme Claudine et M. Stephen Bronfman pour leur grande générosité et leur implication dans les arts visuels. »

« Cette bourse va changer ma vie, déclare l'artiste multimédia Steven Bates. Disposer de l'espace et des ressources nécessaires pour ma pratique et pouvoir la partager avec le grand public constituent le plus beau cadeau qu'un artiste puisse espérer. Merci infiniment à Claudine et Stephen Bronfman pour leur appui et leur vision. »

Lire la suite

Véronique Savard et Steven Bates ont été choisis parmi un bassin d'excellents candidats, dont les travaux ont été examinés par un jury composé de représentants de Concordia et de l'UQAM, ainsi que de Lesley Johnstone, conservatrice au Musée d'art contemporain de Montréal. Selon celle-ci, « la qualité et la diversité des candidatures, vraiment impressionnantes, témoignent de la force de la recherche-création menée dans les deux universités ».

Catherine Wild, doyenne de la Faculté des beaux-arts de Concordia, et Louise Poissant, doyenne de la Faculté des arts de l’UQAM, soulignent toutes deux l’importance de ces bourses. « Claudine et Stephen Bronfman font preuve d’une vision remarquable en soutenant nos étudiants les plus prometteurs à une période critique de leur carrière. En leur donnant l’espace et le temps pour développer leur pratique en art visuel ou en design, cette bourse leur donnera également l’occasion de diffuser leurs recherches et d’enseigner. Nous sommes ravies de travailler avec la Fondation de la famille Claudine et Stephen Bronfman afin d’aider nos diplômés à consolider ce qu’ils ont acquis à l’université et à accroître leurs chances de devenir des chefs de file en contribuant au dynamisme de la communauté culturelle de Montréal, et bien au-delà. »

Stephen Bronfman précise : « Claudine et moi-même sommes très heureux de constater la créativité et l’innovation de nos deux premiers récipiendaires. Nous nous réjouissons à l’avance de suivre leur évolution au cours des deux prochaines années et d’être témoins de leur épanouissement artistique. »

Inspirée par l’utilisation des acronymes, Véronique Savard étend sa recherche au langage propre aux communications par Internet. Son travail interroge non seulement l’espace pictural et celui des technologies de communications actuelles, mais examine également la présence de l’érotisme dans le champ de l’art. Inscrite au doctorat en études et pratiques des arts, Véronique Savard vient d’obtenir une M.A. en arts visuels et médiatiques à l’UQAM. Ses œuvres ont été présentées lors de plusieurs expositions individuelles, comme Priorie Online, présentée à la Maison de la culture Frontenac en 2009, et La main posée sur le front des cieux chez Action Art Actuel et à la galerie Grave en 2006. Elle a aussi participé à plusieurs expositions collectives, dont L’écrire en peinture à la Galerie Orange en 2009 et la Biennale d’échanges artistiques à l’Université Ryerson à Toronto, en 2008.

Steven Bates a récemment obtenu une MFA en arts plastiques (médias libres) de l’Université Concordia. Dans ses projets d’installation sculpturale, il aborde l’importance croissante du son dans la pratique de l’art contemporain. L’exposition Dead Air, réalisée dans le cadre de son mémoire, a été présentée à la Galerie Parisian Laundry en avril 2010 pour l’exposition annuelle des finissants à la maîtrise, Collision. Par ailleurs, il est le fondateur du « Send + Receive: A Festival of Sound » de Winnipeg, qu’il a dirigé pendant huit ans. Il collabore actuellement avec Douglas Moffat au projet Field Sound, en plus de travailler à OKTA, première installation sonore extérieure et permanente commandée par la Ville de Toronto, ainsi qu’à Pergola Music, commandée par le service des Parcs de Calgary à l’occasion des célébrations du centenaire de la métropole.

Prix, distinctions, subventions

Stéphane Dionne, lauréat du prix Sylvie et Simon Blais

Stéphane Dionne, étudiant de maîtrise en arts visuels et médiatiques à l'UQAM remporte le prix Sylvie et Simon Blais pour la relève en arts visuels 2010, créé l'an dernier. Deux des trois autres finalistes - Martin Chagnon et Francis Montillaud - sont également étudiants à l'UQAM.

Stéphane Dionne présente des tableaux vidéographiques : des plans fixes incorporant du mouvement. L'artiste explique sa démarche en ces termes : « Le corps devient un objet, dépossédé de toute expression sonore. Le seul langage qui transparaît de l'individu et de la personnalité est celui du mouvement du corps pris dans un espace confiné. Ainsi, le sujet capturé en vidéo est interprété et traduit de façon subjective. Par la fiction, je construis un regard critique sur ce qui anime l'individu à être en contact avec l'autre et à la fois sur ce qui l'en éloigne. » L’exposition aura lieu à la galerie Simon Blais du 11 août au 11 septembre prochain.

Lire la suite

Le jury, qui s’est réuni le 29 avril dernier, était composé de Gilles Daigneault, commissaire, critique d’art et historien, d’Anne-Marie Ninacs, historienne de l’art et commissaire indépendante, de Daniel Limoges, directeur général de BMO Nesbitt Burns et collectionneur, de Michel Goulet, sculpteur, ainsi que de Simon Blais, président de la Fondation Sylvie et Simon Blais.
Pour souligner le 20e anniversaire de la galerie, les galeristes Sylvie et Simon Blais ont créé la Fondation Sylvie et Simon Blais en 2009 et instauré le prix Sylvie et Simon Blais pour la relève en arts visuels. Ce prix, unique au Québec, a pour but de promouvoir et de diffuser le travail d’un ou d’une artiste de la relève. Décerné à un étudiant ou une étudiante du programme de maîtrise en arts visuels d’une université québécoise, le prix est constitué d’une bourse ainsi que d’une exposition solo professionnelle à la galerie Simon Blais, au mois d’août. Cette année, la Fondation Sylvie et Simon Blais a souligné la qualité de l'ensemble des vingt-et-un dossiers soumis, ce qui a rendu très difficile le choix du jury.

Soutenance de thèse

Lyne Hains

Lyne Hains, étudiante au Doctorat en études littéraires, soutiendra sa thèse intitulée «Voix de mères et voix de filles dans le théâtre des femmes au Québec depuis 1960». Directrice de recherche: Lori Saint-Martin
Lire la suite

Membres du jury:

Micheline De Sève, professeure associée au Département de science politique de l'UQAM

Louise Forsyth, professeur titulaire émérite à l'Université de Saskatchewan

Lucie Joubert, professeure agrégée au Département de français de l'Université d'Ottawa

Lori Saint-Martin, professeure au Département d'études littéraires de l'UQAM

Présidente du jury : Micheline De Sève

Mercredi, le 26 mai 2010 à 9 h 30
Pavillon Judith-Jasmin ( J-4225)
(405, rue Sainte-Catherine Est

Soutenance de thèse
Nicole Benoit

Nicole Benoit

Nicole Benoit, étudiante au doctorat en études et pratiques des arts, soutiendra sa thèse intitulée Le corps adolescent comme lieu de l'intervalle. Une interrogation de la forme narrative, dans une pratique de l'installation en arts médiatiques. Elle est dirigée par madame Chantal Du Pont, professeure associée à l'École des arts visuels et médiatiques, et codirigée par madame Andrée Martin, professeure au Département de danse.
Lire la suite
Membres du jury :
Chantal DuPont, directrice et professeure associée à l'École des arts visuels et médiatiques, UQAM
Andrée Martin, codirectrice et professeure au Département de danse, UQAM
Mario Côté, président du jury et professeur à l'École des arts visuels et médiatiques, UQAM
Jocelyne Lupien, professeure au Département d'histoire de l'art, UQAM
Luc Courchesne, professeur à l'École de design industriel, Université de Montréal
Lundi 31 mai 2010 à 14 h
Salle des Boiseries (J-2805)
Pavillon Judith-Jasmin de l'UQAM
Publications
Michel Boulanger, le dessin manifeste

Michel Boulanger, le dessin manifeste

Vient de paraître Michel Boulanger, Le dessin manifeste, un ouvrage mettant en valeur les oeuvres de Michel Boulanger, professeur à l'École des arts visuels et médiatiques, avec des textes de Jocelyne Lupien, professeure au Département d'histoire de l'art, et de Réal Lussier.

« Quoique le dessin était déjà présent dans le travail de Boulanger - l'artiste s'y adonne d'ailleurs depuis les débuts de sa carrière -, cette publication vient d'une certaine manière rendre manifeste non seulement l'intérêt de l'artiste pour cette pratique mais encore l'importance qu'elle occupe dans son processus de création », souligne Réal Lussier.

Selon Jocelyne Lupien, « Boulanger a trouvé rapidement par le dessin à la fois le mode et les conditions aptes à concrétiser ses intentions. Le plus souvent avec une grande économie de moyens, il sait rendre avec une maîtrise exceptionnelle une image du réel qui se construit et se défait sans cesse. La précarité même du médium devient ici un atout formidable et inépuisable entre les mains de l'artiste ».

Lire la suite
Michel boulanger, Le dessin manifeste
120 pages
47 illustrations
Textes français et anglais
ISBN 978-2-922256-41-3
En vente à la Coop UQAM
Expositions et spectacles

Un jardin pour Saint-Augustin

Ce mémoire-création de Martine Garneau est présenté dans le cadre de la maîtrise en théâtre. C'est un travail de transposition dans un contexte de théâtre contemporain d'un grand texte écrit au IVe sìècle : Les Confessions de Saint-Augustin. Il aborde l'expérience mystique de Saint-Augustin d'un point de vue formel et la considère comme une odyssée personnelle, un voyage intime dans le temps et la mémoire de soi. C'est dans cet espace qu'Augustin va à la rencontre de Dieu et découvre sa véritable identité. Le spectateur est invité à une pérégrination à travers les couloirs et méandres d'un labyrinthe interactif, soit un parcours à l'image des errements et approximations successives du cheminement spirituel d'Augustin.
Les 3, 4 et 5 juin 2010, de 18 h à 21 h
Studio-Théâtre Alfred-Laliberté (J-M500)
Pavillon Judith-Jasmin
405, rue Sainte-Catherine Est UQAM
Billets en vente à la billetterie de l'UQAM (5 $)
Renseignements et réservation : 514 987-3456
Événements spéciaux
Anomalies synthétiques (Parcours Dédale et fiction)

Anomalies synthétiques (Parcours Dédale et fiction)

Mémoire-création de Catherine Lalonde, présenté dans le cadre de la maîtrise en théâtre. Inspiré par le quartier Centre-Sud de Montréal, le projet Anomalies synthétiques souhaite explorer une nouvelle approche du récit sous forme de fiction urbaine. En fait, cette création se veut un alliage de faits historiques, de légendes et de poésie du territoire. Ainsi, depuis le 1er avril 2010, cette fiction prend corps dans l'espace urbain : elle infiltre le quartier de façon anonyme par le biais de distribution d'avis de recherche, de diffusion de courtes performances et de réalisation de diverses actions de groupe.
Les 10, 11 et 12 juin 2010, à 20 h
Départ du parcours : 2361, rue Ontario Est à Montréal, Métro Frontenac
Contribution volontaire
Appel de texte ou de projet

Festival du nouveau cinéma 2010

L'appel de soumissions pour la 39e édition du Festival du nouveau cinéma est maintenant en ligne. Ce festival aura lieu à Montréal du 13 au 24 octobre 2010.

Date limite :  15 juin 2010 
Remplissez ou téléchargez le formulaire en ligne