Bulletin des arts
Prix, distinctions, subventions
L'UQAM se démarque au concours Young package 2010

L'UQAM se démarque au concours Young package 2010

Pour une quatrième année consécutive, les étudiants et étudiantes du cours d'emballage du professeur Sylvain Allard au programme de design graphique se démarquent au concours Young Package 2010 en République Tchèque.

Deux catégories étaient proposées cette année. Dans la catégorie design d'emballage pour sucreries, Anne-Marie Brouillette remporte le premier prix avec son emballage « Au septième miel »; dans la deuxième catégorie, « Comics », Anouk Perreault remporte le troisième prix pour ses boîtes « Céréales Killer ».

Prix, distinctions, subventions
Des boursiers du Cirque du soleil

Des boursiers du Cirque du soleil

Cinq étudiants du cours « Projet de design » du baccalauréat en design de l'environnement ont reçu des bourses totalisant 4 500 $ du Cirque du Soleil. Dans le cadre d'une collaboration renouvelée entre l'École de design et le Centre de recherche et d'innovation en performance (CRIP) du Cirque du Soleil, ils ont conçu un dispositif devant servir à la réalisation d'un numéro acrobatique de jonglerie ou d'équilibrisme. Sur la photo, les lauréats sont : Phuong Nguyen (3e prix ex æquo), Pierre-Antoine Chesnel (2e prix), Félix-Antoine Edger-Sauvé (mention), Juan Fernando Castro Cedron (1er prix), et Éloy Cariou (3e prix ex æquo).

Lire la suite
Les étudiants inscrits à cet atelier ont bénéficié du soutien du Cirque du Soleil en assistant à des conférences et en visitant des installations et des lieux de création du Cirque. Maurice Cloutier et Cédric Sportes, respectivement professeur et chargé de cours à l'École de design, ont dirigé les deux groupes d'étudiants ayant participé à ce projet. La remise des prix a eu lieu le 21 mai dernier, au siège social du Cirque du Soleil à Montréal.
Prix, distinctions, subventions

David Altmejd et Michel Goulet à l'Académie royale des arts du Canada

Les sculpteurs David Altmejd (B.A. arts visuels, 1998) et Michel Goulet (B.A. arts plastiques, 1975) ont été élus récemment membres de l'Académie royale des arts du Canada. L'Académie regroupe des membres provenant de toutes les régions du Canada et appartenant à une vingtaine de disciplines artistiques.

Né à Montréal, David Altmejd est connu pour ses installations qui multiplient les références aux légendes, au cinéma et à la science-fiction. Lauréat du prix des arts Sobey en 2009, il a représenté le Canada à la Biennale de Venise en 2007. David Altmejd a exposé au Québec, aux États-Unis et en Europe. Ses œuvres se retrouvent dans des collections permanentes aussi prestigieuses que celles du Guggenheim et du Whitney Museum de New York.

Né à Asbestos, Michel Goulet, professeur retraité de l'École des arts visuels et médiatiques, est considéré comme l'une des figures marquantes de sa génération en sculpture. Son travail a fait partie de nombreuses expositions importantes au Canada et à l'étranger. En 1988, il a été choisi pour représenter le Canada à la Biennale de Venise. Michel Goulet est lauréat du prix Paul-Émile-Borduas, la plus haute distinction accordée par le gouvernement du Québec à un artiste en arts visuels, de même que du Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques.

Lire la suite

Pour être élus membres de l'Académie royale des arts du Canada, les artistes doivent entre autres posséder un corpus important de réalisations reconnues par leurs pairs pour leur excellence et leur caractère novateur. Ils doivent aussi avoir participé à des expositions internationales, nationales et régionales qui témoignent de l'importance de leurs réalisations. Leurs œuvres doivent enfin faire partie de collections permanentes publiques de galeries d'art nationales ou régionales.

Prix, distinctions, subventions

François Turcot, lauréat du prix Émile-Nelligan

Le diplômé François Turcot (B.A. études littéraires 2003, M.A. études littéraires 2007) est le lauréat du prix Émile-Nelligan pour son recueil intitulé Cette maison n'est pas la mienne (La Peuplade).

« D'une sensibilité singulière et d'une belle fermeté d'écriture, Cette maison n'est pas la mienne donne à entendre un ton neuf dans la poésie québécoise actuelle », souligne le jury présidé par Pierre Nepveu et composé également de Nicole Brossard et d'Élise Turcotte. Les deux autres finalistes étaient Geneviève Blais pour Le manège a lieu et François Guerrette pour Les oiseaux parlent au passé.

Expositions et spectacles
Rétrospective des oeuvres de Angela Grauerholz

Rétrospective des oeuvres de Angela Grauerholz

Le Musée des beaux-arts du Canada présente, du 28 mai au 26 septembre 2010, l'exposition Angela Grauerholz : The inexhaustible image ... épuiser l'image, qui mettra en valeur les 20 dernières années de la carrière photographique de Angela Grauerholz, professeure à l'École de design.

L'exposition explorera les sources picturales et conceptuelles de celle qui est aussi directrice du Centre de design de l'UQAM et abordera des questions intrinsèques à la photographie, telles le temps et la mémoire, ainsi que les concepts d'archivage, de représentation et d'imagination. Elle traitera également des influences qui ont façonné le travail d'Angela Grauerholz : le féminisme, l'art conceptuel et divers points de vue théoriques sur la photographie.

Lire la suite

Une quarantaine d'œuvres seront exposées. Les épreuves photographiques individuelles grand format comprennent une série de portraits de femmes réalisés par l'artiste au milieu des années 1980 et des images emblématiques de la vie urbaine et de paysages contemplatifs captées dans les années 1990. L'exposition réunit enfin des œuvres créées à partir de livres et des installations sculpturales.

Née en Allemagne, Angela Grauerholz s'installe à Montréal en 1976  où elle amorce sa carrière de photographe. Ses expositions, individuelles ou en collectif, ont été présentées au Canada, aux États-Unis et en Europe. En 2006, elle a reçu le prix Paul-Émile-Borduas pour le caractère novateur et la richesse de son œuvre, ainsi que pour sa contribution exceptionnelle au monde artistique québécois durant les 25 dernières années.

Musée des beaux-arts du Canada
Du 28 mai au 26 septembre 2010
Expositions et spectacles

Un jardin pour Saint-Augustin

Ce mémoire-création de Martine Garneau est présenté dans le cadre de la maîtrise en théâtre. C'est un travail de transposition dans un contexte de théâtre contemporain d'un grand texte écrit au IVe sìècle : Les Confessions de Saint-Augustin. Il aborde l'expérience mystique de Saint-Augustin d'un point de vue formel et la considère comme une odyssée personnelle, un voyage intime dans le temps et la mémoire de soi. C'est dans cet espace qu'Augustin va à la rencontre de Dieu et découvre sa véritable identité. Le spectateur est invité à une pérégrination à travers les couloirs et méandres d'un labyrinthe interactif, soit un parcours à l'image des errements et approximations successives du cheminement spirituel d'Augustin.
Les 3, 4 et 5 juin 2010, de 18 h à 21 h
Studio-Théâtre Alfred-Laliberté (J-M500)
Pavillon Judith-Jasmin
405, rue Sainte-Catherine Est UQAM
Billets en vente à la billetterie de l'UQAM (5 $)
Renseignements et réservation : 514 987-3456
Expositions et spectacles
Humanistes italiens et imprimés vénitiens

Humanistes italiens et imprimés vénitiens

Cette exposition, intitulée « Humanistes italiens et imprimés vénitiens dans les collections des Livres rares », regroupe huit précieux volumes, dont un incunable de 1482 et un post-incunable de 1511, et s'inscrit à l'intérieur des travaux du Groupe de recherche multidisciplinaire sur les livres anciens à Montréal (XVe - XVIIIe siècles). Abordant des sujets variés touchant la littérature, la religion, l'histoire et la géographie, les ouvrages exposés sous vitrine relaient un héritage culturel d'une grande richesse pour la communauté universitaire et, notamment, pour les spécialistes du livre ancien et de l'humanisme des XVe et XVIe siècles.

Commissaire : Brenda Dunn-Lardeau, professeure au Département d'études littéraires
Collaborateurs : Benoît Kelly, Marie-Ève Laurin, Roxanne Guévin et les membres du Groupe de recherche multidisciplinaire de Montréal sur les livres anciens (XVe - XVIIIe siècles)

Lire la suite

Jusqu'au 14 juin 2010, le visiteur aura le loisir d'en apprendre davantage sur la collection de volumes réunie aux Livres rares en consultant le guide élaboré à cette fin par les organisateurs de l'exposition. Huit notices descriptives le renseigneront sur les caractéristiques matérielles des ouvrages exposés, par exemple, leur format, type de reliure, ex-libris et année de publication, de même que sur l'histoire particulière de ces livres, telles leurs éditions, réception, traductions et influence.

Les ouvrages que réunit cette exposition de livres rares du XVIe siècle proviennent de la section des Livres rares de la Bibliothèque de l'UQAM. Plusieurs livres conservent encore les ex-libris des institutions qui leur ont légué leurs fonds anciens au moment de la fondation de l'UQAM en 1969, notamment le Collège Sainte-Marie et l'École normale Jacques-Cartier. Marquant la fin des festivités du 40e anniversaire de la fondation de l'UQAM, cet événement fait suite à deux séances de communications présentées à Venise les 8, 9 et 10 avril 2010 dans le cadre de la Conférence de la RSA (Renaissance Society of America) et portant sur le même thème que l'exposition.

Jusqu’au 14 juin 2010
Livres rares de l’UQAM
Pavillon Casgrain
455, boul. René-Lévesque (salle W-R565)
Lundi, mardi, mercredi, de 13 h 30 à 17 h;  jeudi, de 9 h à 12 h

Colloques et conférences
Imaginer l'avant-garde aujourd'hui

Imaginer l'avant-garde aujourd'hui

Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire, vous invite au colloque international Imaginer l’avant-garde aujourd’hui. Enquête sur l’avenir de son histoire.

Parmi les conférenciers, mentionnons Jean-Christophe Angaut, Olivier Asselin, Ioana Both, Geneviève Cloutier, Alain Farah, Bertrand Gervais, Mariana Kunesova, Jean-Baptiste Lamarche, Fanny Larivière, Caroline Lebrec, Christophe Meurée, Maxime Morel, Andréa Oberhuber, Raluca Lupu-Onet, Anne Pellois, Sylvano Santini, Yves Thomas, Éric Trudel. Pour consulter le programme, visitez le site Internet de Figura ici.

Lundi 7 juin 2010
Pavillon J.A.-DeSève (DS-R520)
320, rue Sainte-Catherine Est
UQAM

Vie étudiante

Du théâtre au cinéma selon Diane Poitras et Hubert-Yves Rose

Aujourd'hui, un peu plus de cent ans après la naissance du cinéma, qu'en est-il des échanges esthétitques entre théâtre et cinéma ? Au moment où naît le cinéma, le théâtre cherche à se libérer de la dramaturgie classique et emprunte au roman, ce qui fait évoluer la forme dramatique vers le narratif. En matière d'illusionnisme, le cinéma vient cependant supplanter le théâtre naturaliste dès ses débuts. La mise en scène de ses récits s'inspire de formes théâtrales courantes. Le fait saillant de cette démarche culmine dans l'adaptation d'une pièce de théâtre au cinéma. Cette interpénétration du théâtre et du cinéma sera appelée à évoluer et à interagir.

Pour en apprendre davantage sur les courants esthétiques qui ont marqué l'histoire du cinéma, inscrivez-vous au cours FAM300B Problématiques actuelles en art: du théâtre au cinéma avec Diane Poitras et Hubert-Yves Rose. Vous serez amené à analyser les questions que posent les échanges entre ces univers par l'étude de la narration, du traitement spatial et temporel, de la présence et du jeu de l'acteur, et du rapport du public au spectacle théâtral et cinématographique. Les exposés des professeurs, appuyés de nombreux extraits de films, aborderont ces questions à partir d'exemples tirés de pièces de théâtre filmées. Cours ouvert à tous à l'automne 2010, les jeudis, de 18 h à 21 h.

Lire la suite

Diane Poitras a plusieurs réalisations à son actif, dont des vidéos expérimentales (Comptines), des documentaires (Où étiez-vous? prix du public au Festival international de cinéma et vidéo de femmes de Montréal, 1988) et des longs métrages (Un léger vertige). Chargée de cours à l'École des médias de l'UQAM depuis 2005, elle a produit une quinzaine de documentaires de 1997 à 2000 au Studio Acadie de l'Office national du film.

Hubert-Yves Rose a réalisé La ligne de chaleur en 1988, qui a fait partie de la sélection officielle de la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes et a remporté le prix Claude Jutra Award 1989 Directors Guild of Canada meilleur long métrage en 1989. Chargé de cours à l'UQAM depuis 1988, Monsieur Rose est conseiller à la scénarisation pour divers programmes de parrainage ainsi que pour différents scénaristes, dont Micheline Lanctôt.

Colloques et conférences

Actualités de Victor-Lévy Beaulieu

La Société d'études beaulieusiennes, fondée en octobre 2009, organise son premier colloque. Les participants et participantes à ce colloque intitulé Actualités de Victor-Lévy Beaulieu sont : Charles-Philippe Casgrain et Jacques Pelletier, UQAM ; Tanya Déry-Obin, Université Concordia ; Sophie Dubois, Université de Montréal ; Michel Huard, Collège Montmorency ; Stéphane Inkel, Queen's University ; Michel Nareau, Université de Moncton.

La table ronde « Créer en présence de Victor-Lévy Beaulieu » avec la participation des auteurs Manon Barbeau, Jean-Simon DesRochers et Louis Hamelin sera animée par Jean-François Chassay (UQAM). Entrée libre

Lire la suite

La Société d'études beaulieusiennes est un organisme à but non lucratif affilié au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ). Ses objectifs sont les suivants :
1- Stimuler la recherche sur l'œuvre de Victor-Lévy Beaulieu ;
2- Encourager les rencontres entre les chercheurs par l'organisation de colloques, séminaires, ateliers, conférences, etc. ;
3- Favoriser la publication de ces recherches dans des monographies ou des dossiers de revues ;
4- Réunir la documentation déjà publiée sur cette œuvre et la rendre accessible aux chercheurs et aux étudiants de cycles supérieurs.

Vendredi 4 juin, de 9 h à 15 h 10 pour le colloque ; de 15 h 30 à 17 h 30 pour la table ronde
Pavillon Judith-Jasmin (J-4225)
Programme et information : nareau.michel@uqam.ca

Appel de texte ou de projet
Lieu et non-lieu du livre, penser la bibliothèque

Lieu et non-lieu du livre, penser la bibliothèque

S'il est un lieu de rassemblement des lecteurs qui s'articule d'abord autour de leurs rapports aux livres, c'est bien la bibliothèque. Lieu de conservation et d'archives, lieu d'enfermement et de mise à disposition de la culture, royaume du classement de la mémoire, elle est le lieu à partir duquel les chercheurs puisent leur objet d'étude, leur méthode de travail, leur inspiration. Pourtant, cette « rencontre » n'a rien d'un commun partagé. En silence, dans l'anonymat, les lecteurs requièrent l'absence de leur prochain pour leur travail d'écriture. C'est de ce lieu paradoxal - à la fois origine et destin supposés de la culture - qu'il est proposé de penser : réfléchir sur le lieu et le non-lieu (utopique) du travail intellectuel, de l'écriture et de la lecture, de ses conditions sociales et politiques, mais aussi des représentations qu'il a générées dans l'espace littéraire. Le numéro 13 de la revue Postures proposera donc de renverser la perspective habituelle face à la bibliothèque : de la littérature présente dans nos bibliothèques, nous nous intéresserons aux bibliothèques dans la littérature et aux personnages de fiction qui l'organisent et l'habitent.
Lire la suite
Créée en 1996 afin d'offrir un lieu de publication scientifique aux étudiants en études littéraires, tous cycles confondus, la revue Postures réunit chaque année une dizaine de textes articulés autour d'une problématique d'actualité dans les milieux littéraires et intellectuels.
Date limite pour envoyer une proposition : 20 septembre 2010
Date limite pour l'envoi des articles : 20 octobre 2010
Information : postures.uqam@gmail.com
Événements spéciaux
Soirée de poésie à la galerie L’art passe à l’Est

Soirée de poésie à la galerie L’art passe à l’Est

Vous êtes convié à la deuxième soirée de poésie de la galerie L'art passe à l'Est, réunissant plusieurs poètes/slameurs/déclameurs, dont Diane Robert (dit Lafontaine), oeuvrant dans le domaine de l'entraide auprès des personnes démunies. Cette poète bien connue de la scène locale a publié bon nombre d'ouvrages à son compte dont Paroles et propos d'Ella, Mélopées de Ménestrelle devenue (2007).

Daniel Leblanc-Poirier, dont le premier recueil, La lune n'aura pas de chandelier a été salué par la critique, sera également présent. Son deuxième recueil, Gyrophares de danse parfaite, paraîtra sous peu et promet tout autant. D'autres invités surprises viendront pimenter la soirée, comme quoi tout est possible dans l'Est!

Vendredi 4 juin à 20 h
L'art passe à l'Est
3843, rue Sainte-Catherine Est Montréal
Information : 514 596-5182  ou 514 233-8655 ou info@lartpassealest.com
Varia
Pour un appui du Canada au désarmement nucléaire

Pour un appui du Canada au désarmement nucléaire

Pierre Jasmin, professeur au Département de musique, également président des Artistes pour la Paix et membre de Pugwash et de l'exécutif du Réseau canadien pour l'abolition de l'arme nucléaire, a fait suivre le 18 mai dernier une lettre signée par 104 intellectuels et artistes au Premier ministre du Canada, Stephen Harper, pour solliciter un appui du Canada au désarmement nucléaire. Plusieurs professeurs de l'UQAM ont cosigné cette lettre.

Sur la photo, prise par Daniel-Jean Primeau, on voit de gauche à droite le Dr Murray Thomson, Frédéric Back, artiste pour la paix, Jenna Dawn McLella, artiste pour la paix active auprès des travailleuses textiles immigrantes, Pierre Jasmin et Pierre J. Jeanniot , directeur émérite de l'IATA, ex-président d'Air Canada et chancelier de l'UQAM de 1995 à 2008. La photo fut prise salle Pierre-Mercure au Centre Pierre-Péladeau le 3 mai 2010 lors d'un récital Chopin par le pianiste Pierre Jasmin, alors qu'on remettait l'œuvre L'homme qui plantait des arbres au Dr Murray Thomson. 

Pour en savoir plus au sujet des Artistes pour la paix, consultez ce lien ou communiquez avec Pierre Jasmin, 514 987-3000, poste 3937
Appel de texte ou de projet

Concours international d'affiches

Les villes de Berlin, Buenos Aires, Kobe, Montréal, Nagoya, Shanghai et Shenzhen invitent les designers montréalais à participer à l'un ou plusieurs des six (6) concours internationaux d'affiches qui visent à définir et à promouvoir l'identité des villes UNESCO de design.

Le concours est anonyme et ouvert aux designers graphiques, aux illustrateurs et aux photographes, professionnels ou étudiants, qui vivent ou travaillent dans l'une des sept villes UNESCO de design énumérées ci-dessus.

Chaque ville sélectionnera 10 affiches, dont un Grand prix. Les 70 affiches retenues feront l'objet d'une exposition collective qui sera présentée dans chaque ville UNESCO de design. Une bourse de 2 000 $ US ainsi qu'une médaille de l'UNESCO seront attribuées aux lauréats (Grand prix).

Lire la suite
Organisé par le bureau Design Montréal de la Ville de Montréal, sous la coordination de Melinda Pap de l'atelier Punkt, le concours de design d'affiches CODE MONTRÉAL s'inscrit dans le cadre du chantier Réalisons Montréal Ville UNESCO de design.
Date limite d'inscription : 28 juin 2010
Date limite de réception des propositions : 29 juillet 2010 à midi (heure locale)
Le règlement du concours est disponible à cette adresse
Appel de texte ou de projet

Festival du nouveau cinéma 2010

L'appel de soumissions pour la 39e édition du Festival du nouveau cinéma est maintenant en ligne. Ce festival aura lieu à Montréal du 13 au 24 octobre 2010.

Date limite :  15 juin 2010 
Remplissez ou téléchargez le formulaire en ligne