Bulletin des arts
Avant-propos
Désignation de la doyenne de la Faculté des arts - Avis de scrutin

Désignation de la doyenne de la Faculté des arts - Avis de scrutin

L'actuelle doyenne de la Faculté des arts, Louise Poissant, a accepté de poser sa candidature pour un nouveau mandat à la tête de la Faculté. Professeurs, étudiants et personnels de la Faculté sont invités à aller voter sur le site Omnivox de l'UQAM. Louise Poissant est la seule candidate. Son curriculum est disponible, pour consultation en ligne et à la direction de votre unité académique ou administrative.
PERSONNES CONSULTÉES
· Tout étudiant régulier de 1er, 2e et 3e cycles inscrit au trimestre hiver 2011 de la Faculté (à l'exception des étudiants libres, des étudiants participant à un programme d'échanges ou provenant d'une autre université).
· Tout professeur de la Faculté (à l'exception des professeurs associés, retraités et échangés).
· Tout chargé de cours dont le nom apparaît sur la liste de pointage des départements de la Faculté.
· Tout employé de soutien de la Faculté.
Une pondération est attribuée aux résultats des voix exprimées par les différents groupes, de la façon suivante : professeurs (70%), étudiants (11%), chargés de cours (10%) et employés de soutien (9%).
PROCLAMATION DES RÉSULTATS L'annonce des résultats se fera le 25 février auprès des membres du comité de sélection.
Lire la suite
DÉROULEMENT DE LA CONSULTATION
Pour vous prévaloir de votre droit de vote, vous devez utiliser le système de vote électronique accessible sur le site Web de l'UQAM à l'adresse http://uqam.omnivox.ca. Procédures pour les professeurs, chargés de cours et employés de soutien :
· Inscrire votre matricule.
· Inscrire votre numéro d'identification personnel (NIP).1
· Suivre les instructions. Vous pouvez l'obtenir en vous présentant à la réception du Service des ressources humaines, local D-1300 du pavillon Athanase-David, avec une pièce d'identité.
Procédures pour les étudiants :
· Inscrire votre code permanent.2
· Inscrire votre numéro d'identification personnel NIP)
· Suivre les instructions.
Vous pouvez les obtenir en vous présentant au comptoir du service à la clientèle du Registrariat situé au DS‑R110 du pavillon J.-A.-DeSève, avec une pièce d'identité.
PÉRIODE DE CONSULTATION Dès 9 h le 15 février à 15 h le 24 février 2011
INFORMATION
Johanne Fortin, directrice du Secrétariat des instances
Tél. : 514-987-8422
Avant-propos
Décès du professeur émérite André G. Bourassa

Décès du professeur émérite André G. Bourassa

C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de monsieur André G. Bourassa, survenu le 9 février dernier. Professeur à l'École supérieure de théâtre de l'UQAM depuis 1979, monsieur Bourassa avait entre autres collaboré à la création du doctorat pluridisciplinaire en études et pratiques des arts.
Retraité depuis 2001, il avait été nommé professeur émérite par la Faculté des arts en 2008.
La Faculté des arts et l'École supérieure de théâtre offrent leurs plus sincères condoléances à la famille ainsi qu'aux amis et anciens collègues de monsieur Bourassa.
Lire la suite
Grâce à ses écrits et à ses réflexions très actuelles sur la pratique théâtrale et sa contribution québécoise à la constitution d'une mémoire du théâtre, André G. Bourassa était devenu un ambassadeur de notre littérature. Il a également participé activement à la fondation de l'Association québécoise des professeurs de français, de l'Association d'histoire du théâtre du Québec et du Canada, de la Société d'histoire du théâtre du Québec (SHTQ) et de la revue Lettres québécoises. Il a enfin dirigé la revue l'Annuaire théâtral, qui décerne annuellement le «Prix André G. Bourassa» au meilleur article qui lui est soumis.
Durant sa fructueuse carrière, André G. Bourassa a publié de nombreux articles et ouvrages fondamentaux qui portent notamment sur le surréalisme, la littérature, le théâtre et l'histoire du théâtre, parmi lesquels « Refus global » et autres écrits (avec Gilles Lapointe, L'Hexagone, 1990) et Les nuits de la « Main » (avec Jean-Marc Larrue, VLB éditeur, 1993). En 1979, il a reçu le prix France-Canada pour son livre Surréalisme et littérature québécoise (Éditions L'Étincelle).
Prix, distinctions, subventions
Marie Beaulieu - Historienne de la danse de février 2011

Marie Beaulieu - Historienne de la danse de février 2011

Ce mois-ci, Marie Beaulieu, professeure de danse à l'UQAM, a été nommée «Historienne de la danse du mois» par Dance Collection Danse (DCD). Cette distinction est un honneur qui reflète l'appréciation que la communauté de danse au Canada maintient pour le travail avant-gardiste de Marie Beaulieu. Marie Beaulieu a voué sa vie à la danse: d'abord interprète pour la compagnie Entre-Six et répétitrice pour le Ballet de Montréal Eddy Toussaint, elle a occupé la fonction de directrice des Ballets de l'Opéra de Nice pour finalement compléter son parcours à titre de chercheure et directrice du département de danse à l'UQAM.
Prix, distinctions, subventions
L'agora de la danse - finaliste au grand prix du Conseil des arts

L'agora de la danse - finaliste au grand prix du Conseil des arts

Le Conseil des arts de Montréal a dévoilé les noms des organismes finalistes du 26e Grand Prix du Conseil des arts et l'équipe de l'Agora de la danse est particulièrement heureuse d'annoncer qu'elle est finaliste dans la catégorie danse. Cette nomination vient saluer 20 années à développer le public de la danse contemporaine et sonrôle essentiel à la vitalité de la création chorégraphique d'ici.
Le lauréat du Grand Prix est désigné par un jury externe, formé de quatre personnalités montréalaises et présidé par le président du Conseil des arts. L'attribution du Grand Prix comporte une bourse de 25 000 $, assortie d'une œuvre commémorative commandée à un artiste montréalais. Un Prix de reconnaissance de 5 000 $ est remis à chacun des huit autres finalistes du Grand Prix.
Lire la suite
En attendant la remise du Grand Prix qui aura lieu le 29 mars prochain, l'Agora de la danse remercie chaleureusement tous ceux qui, de près ou de loin, chorégraphes, danseurs, artistes, créateurs, partenaires, publics et mécènes, ont contribué à faire de l'Agora de la danse un lieu d'accueil, de rencontre et de création incontournable à Montréal.
À propos de l'Agora de la danse
Lieu d'accueil par excellence, l'Agora de la danse est l'un des rares lieux au Canada dédié exclusivement à la diffusion et à la promotion de la danse contemporaine. Depuis 20 ans, l'Agora a tout mis en œuvre pour soutenir les artistes, favoriser les liens entre les publics et les chorégraphes et assurer une large diffusion, ailleurs dans le monde, de créations d'artistes du Québec. De même, il s'est fait un devoir de proposer au public québécois quelques-uns des grands noms de la danse contemporaine internationale.
À propos du Grand Prix du CAM
Créé en 1985, le Grand Prix du Conseil des arts reconnaît publiquement l'excellence d'une production ou d'un évènement artistique réalisé sur le territoire de l'île de Montréal au cours de la dernière année, ou encore souligne la contribution remarquable d'une institution artistique montréalaise. Neuf organismes artistiques se retrouvent en nomination dans les disciplines suivantes : arts visuels, arts numériques, cinéma et vidéo, danse, littérature, musique, théâtre, nouvelles pratiques artistiques et arts du cirque.
Source : Nicolas Sado, relationniste et adjoint aux communications
Tél. : 514 525-7575, poste 249 Téléc.: 514 525-6632
Site Web
Publications
L'enseignement de la musique

L'enseignement de la musique

Pourquoi enseigner la musique? est le titre de l'ouvrage et la question de départ du professeur Claude Dauphin qui expose les fondements de la pédagogie musicale, depuis les philosophes de l'Antiquité jusqu'aux grands innovateurs du XXe siècle. Tour à tour théorique et passionné, le conférencier inscrit son discours dans la réalité sociale et politique contemporaine et ne se prive pas de critiquer les dérives utilitaristes de certaines réformes.
Lire la suite
Contre le conformisme académique, rappelle-t-il, il n'est de meilleur remède que la transmission de l'amour de l'art. Il en fait une brillante démonstration dans ce livre, notamment par ses études sur les œuvres de Mozart et de Beethoven, dans le contexte de la diversité des genres et du croisement des cultures. Claude Dauphin est musicologue, spécialiste des pédagogies musicales et professeur au Département de musique de l'Université du Québec à Montréal. Il a publié plusieurs ouvrages, dont La musique au temps des Encyclopédistes (Prix Opus du livre de l'année 2001 du Conseil québécois de la musique).

Le lancement aura lieu à la Salle des boiseries, lundi 14 février de 17 h à 19 h. Maintenant disponible à la Coop UQAM, Collection « Paramètres», 256 pages. 34,95$

Publications
Entre l'art et l'information

Entre l'art et l'information

Qu'entend-on exactement par photojournalisme ? Que signifie ce terme que l'on emploie pour désigner des pratiques photographiques, tantôt associées à des entreprises de documentation ou à la production d'information, tantôt assimilées à une critique sociale, à une démarche d'auteur, voire à une industrie du divertissement ?
Vincent Lavoie, professeur au Département d'histoire de l'art, répond à ces questions dans un ouvrage abondamment illustré, intitulé Photojournalismes. Revoir les canons de l'image de presse.
Lire la suite
Apparu au XIXe siècle, le photojournalisme a évolué parallèlement à la photographie artistique. Le mandat d'information du photojournalisme apparaissait incompatible avec la création artistique qui se veut libre de toute fonction utilitaire. Les photos de presse, toutefois, n'ont pas toujours été perçues comme des véhicules d'information sérieux. Au début, les photojournalistes ont dû défendre la probité de leurs images en soutenant qu'elles n'avaient rien de décoratif. Le culte de l'auteur, la contribution du photojournalisme à la représentation de l'histoire, la fonction éthique des images de presse, le droit à l'information, l'autonomie du photojournalisme au regard de l'art, la valorisation institutionnelle et académique du secteur sont autant d'aspects que ce livre propose d'analyser.
Paru aux éditions Hazan.
Colloques et conférences
Penser l'imaginaire contemporain : du labyrinthe et de quelques figures

Penser l'imaginaire contemporain : du labyrinthe et de quelques figures

Dans le cadre de la «Série de conférences Salon double sur la littérature contemporaine», le comité de rédaction de Salon Double présente une conférence de Bertrand Gervais, professeur au département d'études littéraires de l'Université du Québec à Montréal, intitulée: «Penser l'imaginaire contemporain: du labyrinthe et de quelques figures».
Lire la suite
Présentation de la conférence :
 
«Si Œdipe était la figure par excellence du sujet moderne, faisons l’hypothèse que Thésée est celle du sujet contemporain. C’est dire que sa figure permet de penser ce régime d’historicité qu’on dit contemporain. À la logique de la mémoire de l’un, d’un passé qui ne cesse de revenir, répond la dynamique de l’oubli de l’autre, marquée par la déambulation dans un dédale de plus en plus complexe (urbain, mondial, cyberspatial). Aux formes complexes de l’intimité du premier répond, de la même façon, celles tout aussi complexes de l’extimité du second. Il en va de même pour l’inconscient et le musement, la tradition et la rupture, le passé et le présent, la durée et l’immédiateté du présentisme. La figure de Thésée sera le point de départ d’une réflexion sur les spécificités de l’imaginaire contemporain.»
Mardi 15 février 2011, à 17 h
L'amère à boire 2049, rue St-Denis Montréal
Entrée Libre
Information : salondouble.contemporain.info
Colloques et conférences
L'état de corps

L'état de corps

Le Département de danse de l'UQAM, présente sa neuvième édition de Tribune 840. La table ronde dont le but est de discuter de sujet chauds concernant la danse abordera le thème: L'État de corps, concept flou, expérience tangible? Les conférenciers invités seront Philippe Guisgand, maître de conférences en Arts du spectacle et chercheur au Centre d'Étude des Arts Contemporains de Lille, Jocelyne Montpetit, chorégraphe interprète montréalaise, formée à la danse contemporaine japonaise, le butô et Aurélie Pédron, étudiante à la maîtrise en danse de l'UQAM en recherche-création, chorégraphe indépendante. Les membres du public sont invités à partager leurs idées.
Lire la suite

L’état de corps, expression abondamment utilisée à l’heure actuelle par le milieu chorégraphique en danse contemporaine, semble revendiquer une création qui s’intéresserait de prime abord à la matière corporelle. Si le geste transporte immanquablement une intention, une signification et établit une relation avec le monde, la condition d’ « état » et de « matière », fut-elle corporelle, nous ramène à un existant premier, primordial, préalable à tout projet. Cet intérêt pour la matière avant que le mouvement ne lui donne forme ou même en dehors de toute recherche de forme, de mouvement ou de vocabulaire gestuel, place le danseur-interprète dans une situation pour le moins ambigüe : il est à la fois objet-matière malléable par le chorégraphe et sujet-créateur responsable de sa propre consistance. Sa double condition matérielle et subjective le place paradoxalement dans une position de pouvoir et dans une situation tout à fait centrale dans le processus de création. Possible double mouvement entre une incorporation de « quelque chose » suggéré par le chorégraphe et la traduction d’une intériorité auto générée par l’interprète, cette notion relève-t-elle d’une recherche d’authenticité partagée? De quelle expérience s’agit-il ? Qu’en est-il de la perception du spectateur?

Comité d’organisation : Nicole Harbonnier-Topin, Dena Davida, Geneviève Dussault, Johanna Bienaise, arah Dell’Ava, Catherine Lavoie-Marcus

Mardi 15 février de 12 h 30 à 14 h
Département de danse de l'UQAM
840 rue Cherrier
Piscine-théâtre
Local K-R380
Entrée libre

Colloques et conférences
L'aplomb verbal. Pour une écriture tonique

L'aplomb verbal. Pour une écriture tonique

La Chaire de recherche du Canada en esthétique et poétique et le groupe Tonus présentent «L'aplomb verbal. Pour une écriture tonique», dans le cadre d'une rencontre avec Pierre Senges, auteur de La réfutation majeure, Études de silhouettes et Essais fragiles d'aplomb.
Jeudi 17 février 2011 à 14 h à la Chaire de recherche en esthétique et poétique: 279, rue Sainte-Catherine Est (à l'angle de la rue Sanguinet), 2e étage, local DC-2300 (métro Berri-UQAM). Tél.: 514.987.3000, poste 1578
Expositions et spectacles
BIBLIOMANES Édition 2011

BIBLIOMANES Édition 2011

Présentée par l'École des arts visuels et médiatiques de l'UQAM, BIBLIOMANES 2011 est une exposition collective regroupant des réalisations sous forme de livres d'art, livres d'artistes et livres-objets. Il s'agit de travaux produits dans le cadre du cours AVM 3500 Problématique de l'estampe : le multiple, la série, l'édition. Le thème proposé aux étudiants était celui de la bibliothèque et ils ont été invités à revisiter le sens et la forme du livre traditionnel.

Unité responsable : École des arts visuels et médiatiques
Pavillon : Hubert-Aquin (A), 400, rue Sainte-Catherine Est (Métro Berri-UQAM)
Lieu : Bibliothèque des arts (A-1200)
Du 11 février au 11 mars 2011
Commissaire de l'exposition : Jean-Pierre Gilbert

Expositions et spectacles
Les étudiants en théâtre à l'avant-scène

Les étudiants en théâtre à l'avant-scène

L'École supérieure de théâtre présente l'Expo-Scéno 2011 qui est l'exposition annuelle des étudiants de scénographie de l'École. Vous êtes bienvenus. 
Du 14 au 25 février 2011 Lundi au vendredi de 12 h 30 à 14 h et de 17 h à 18 h Vernissage le 18 février à compter de 17 h
Studio-d'essai Claude-Gauvreau (J-2020) 405, rue Sainte-Catherine Est Pavillon Judith-Jasmin
Entrée libre
Renseignements 
Expositions et spectacles
Visite commentée à la Galerie Trois Points

Visite commentée à la Galerie Trois Points

Le Réseau Arts vous invite à une visite commentée par la copropriétaire et directrice de la Galerie Trois Points, Émilie Grandmont-Bérubé, accompagnée de l’artiste en exposition, Mathieu Lévesque, étudiant à la maîtrise en arts visuels et médiatiques. Une rencontre qui vous permettra de connaître en détail la pratique de l’artiste et, par ailleurs, le travail de galeriste. Une collation vous sera servie. Bienvenue à tous et à toutes !

Mercredi, 23 février 2011 de 17 h 30 à 20 h
Galerie Trois Points, 372, rue Ste-Catherine Ouest, Espace 520
Gratuit mais réservation obligatoire

Appel de texte ou de projet
Prix Phyllis-Lambert

Prix Phyllis-Lambert

Chaque année l'Institut du patrimoine de l'UQAM décerne le Prix Phyllis-Lambert à un candidat qui a soumis la meilleure thèse de doctorat ou le meilleur mémoire de maîtrise portant sur l'étude et l'histoire de l'architecture au Canada selon l'évaluation qui en est faite par un jury indépendant. Le prix honore Phyllis Lambert, architecte et figure tutélaire de la conservation architecturale, fondatrice du Centre Canadien d'Architecture, institution montréalaise mondialement reconnue pour son engagement dans la lutte pour la qualité du paysage construit.
Lire la suite
Chaque année, l'Institut du patrimoine de l'UQAM lance un appel au sein de la communauté des historiens d'architecture et des architectes du Canada pour que soient soumis les thèses ou mémoires ayant pour thème l'histoire de l'architecture au Canada (histoire, théorie, critique et conservation) et complétés dans les deux années précédentes. Les documents soumis sont évalués par un jury national dont l'Institut du patrimoine de l'UQAM nomme les membres.
Le Prix Phyllis-Lambert consiste en un certificat de reconnaissance accompagné d'une bourse de 1 500 $, versée par la Fondation de l'UQAM. L'Institut du patrimoine offre par ailleurs une aide à la publication du texte récompensé, dans l'une de ses collections ou chez un éditeur indépendant. L'ouvrage publié portera en couverture la mention « Prix Phyllis-Lambert ». Le prix est remis lors d'une activité spéciale, inscrite dans le programme du congrès annuel de la Société pour l'étude de l'architecture au Canada (SÉAC) qui se tient en alternance dans différentes villes du Canada. L'auteur du texte primé est invité à présenter une conférence publique sur son travail ; ses frais de voyage et de séjour sont pris en charge par l'Institut du patrimoine avec l'appui de la Fondation de l'UQAM.
Les candidats doivent envoyer une copie de leur manuscrit terminé en 2009 ou 2010 (mémoire ou thèse) accompagnés d'une lettre d'appui de leur directeur de recherche à l'Institut du patrimoine.
Les manuscrits doivent parvenir au plus tard le 1er mars 2011, à l’adresse suivante: Institut du patrimoine Prix Phyllis-Lambert
Université du Québec à Montréal
279, rue Sainte-Catherine Est, local DC-1200
Montréal (Québec) H2X 1L5
Information : Martin Drouin 514 987-3000, poste 5626
Appel de texte ou de projet
De l'alchimie à l'Artichaut

De l'alchimie à l'Artichaut

Participez à l'appel de textes en vue du no.2 | Alchimie de la revue des arts de l'UQAM, l'Artichaut (à paraître à la mi-mars 2011). Quête ancestrale de transmutation des métaux vils en métaux nobles; l'alchimie, c'est la transfiguration du banal, l'attrait du mystère, la certitude des possibles non-réalisés, la recherche de l'absolu. L'alchimiste est un artisan de l'ombre, un artiste fou, intransigeant, patient et résolu. Motivation et métaphore, la quête de l'or, c'est la poursuite d'un idéal terrestre et spirituel, un mode de vie mystique et secret, un apprentissage perpétuel auprès de maîtres confinés en des missels poussiéreux. L'alchimiste est l'autodidacte par excellence.
Date de tombée: 1er mars 2011
Si le thème vous inspire et que vous souhaitez collaborer au prochain numéro, envoyez vos propositions de textes ou d’illustrations.
Pour plus d'informations
Vie étudiante
L'autobooking

L'autobooking

Le réseau Arts de scène de l'UQAM organise un Midi-rencontre sur l'autobooking. Le réseau propose de discuter autoure d'une question à savoir comment l'artiste peut-il assumer cette tâche? Le musicien et directeur généralde l'Association des petits lieux d'art et de spectacles, Sébastien Croteau fera une présentation dans le cadre de cette discussion.

Jeudi 17 février 2011 de 12 h 45 à 13 h 45 au F-3080 (pavillon de musique)
C'est gratuit. Apportez votre lunch et le café sera servi!
Information