Bulletin des arts
Publications
«Capture» un catalogue monographique sur Grégory Chatonsky

«Capture» un catalogue monographique sur Grégory Chatonsky

Pionnier de l'art numérique et de l'Internet art qu'il a contribué à développer en France dans également chargé de cours à l'École des arts visuels et médiatiques. Un ouvrage, intitulé Capture, sur son travail vient d'être publié chez Hyx.
Lire la suite
L’éditeur décrit le projet en quelques lignes sur son site: Grégory Chatonsky construit une œuvre inédite au croisement de la fiction et du multimédia. Dans Capture, il présente son travail (installations interactives, dispositifs en réseau, photographies et sculptures) en quatre chapitres : Dislocation, Flußgeist, Variations et Variables et Fiction. Ses réalisations exposent des expériences impliquant notre corps et sa présence, entre la sphère du monde sensible et celle de l’activité cognitive. Grégory Chatonsky explore les mutations provoquées par l’environnement numérique, une exploration des mondes possibles, une «fiction sans narration».

Capture Editions Hyx
192 Pages,
Bilingue FRANÇAIS/ANGLAIS

Colloques et conférences
L'art de la performance avec Daniel Barrow

L'art de la performance avec Daniel Barrow

L'équipe du Programme des conférences ICI (Intervenants Culturels Internationaux) organise une conférence avec l'artiste canadien, Daniel Barrow. Né à Winnipeg, il vit et travaille à Montréal. Il crée des performances qui combinent des «animations manuelles» inspirées de technologies désuètes - telle la lanterne magique - et des narrations qui empruntent à l'imaginaire de la bande dessinée. Il réalise également des dessins qui utilisent les techniques de l'aquarelle et du collage et il est aussi «collectionneur de collections».
Lire la suite
La fausse naïveté de ses procédés lui permet d'aborder frontalement des sujets parfois difficiles: l'intégrité physique de ses personnages est souvent menacée et ils apparaissent dans toute leur vulnérabilité. Son travail est représentatif d'une génération qui n'hésite pas à recourir au dessin en tant que travail de la main ainsi qu'à décloisonner les genres entre peinture classique et bande dessinée.

Le travail de Barrow a été diffusé au Walker Art Center de Minneapolis, au PS1 Contemporary Art Center de New York, au Museum of Contemporary Art de Los Angeles, à l'International Film Festival de Rotterdam, au Gene Siskel Film Center de Chicago, au London Film Festival et le Musée d'art Contemporaine de Montréal, entre autres. Barrow a remporté en 2007 le prix Victor Martyn Lynch-Staunton du Conseil des Arts du Canada et en 2010 le Prix Sobey, la plus importante distinction en arts visuels contemporaine au Canada.

Remerciements: Université du Québec à Montréal, Faculté des arts, École des arts visuels et médiatiques, Conseil des Arts du Canada

Mercredi 23 mars à 12 h 40
UQAM | Pavillon Hubert-Aquin
400 rue Sainte-Catherine Est
Local A-M050
Colloques et conférences
Tribune 840 n°11

Tribune 840 n°11

Dans le cadre de sa série de tables rondes thématiques Tribune 840, le Département de danse propose un triptyque sur la recherche en danse dont le volet 1 pose la question à savoir comment la recherche académique transforme les pratiques de danse? Les conférenciers invités seront Marie Beaulieu (Ph.D., professeure au Département de danse de l'UQAM), Frédérick Gravel (M.A. Danse, chorégraphe) et Diane Leduc (Ph.D., corédactrice de la revue Éparts: liaisons études et pratiques des arts, chargée de cours à l'UQAM).
Lire la suite
Cette première Tribune d'une série de trois cherche à définir puis questionner la relation qu'entretiennent la recherche théorique et la pratique de la danse. Ces deux approches ont-elles une influence mutuelle ou sont-elles bornées à se développer isolément? Comment les réconcilier dans un savoir intégré qui puisse stimuler et encadrer l'innovation disciplinaire?
Mercredi 30 mars 2011 de 12 h 30 à 14 h 
UQAM
Piscine-théâtre (local K-R380) Pavillon de danse
840, rue Cherrier est Métro Sherbrooke
Entrée libre
Colloques et conférences
Erotique du vampire contemporain

Erotique du vampire contemporain

Le Centre Figura organise une journée d'études qui porte sur l'érotique du vampire contemporain. De True Blood à Twilight, en passant par Jean Rollin, Let the Right One In ou Lesbian Vampire Killers et autres oeuvres de notre siècle naissant, divers aspects significatifs de l'érotique du vampire contemporain seront analysée par nos intervenants de différentes universités montréalaises (UQAM, Concordia, UdM).

Vendredi 8 avril 2011, 14 h à 17 h
UQAM
Pavillon Maisonneuve
405, boul. De Maisonneuve Est
Local B-2300
Entrée libre
Information: (514) 987-0425

Colloques et conférences
VLB et le roman du père

VLB et le roman du père

François Ouellet, professeur à l'Université du Québec à Chicoutimi et auteur de plusieurs ouvrages sur la littérature québécoise, prononcera une conférence intitulée «Victor-Lévy Beaulieu et le roman du Père». Il s'intéresse notamment à la question du Père telle que formulée dans la littérature, et plus largement dans la société québécoise. Le professeur Ouellet prépare actuellement un ouvrage sur VLB et Ferron. La conférence, organisée par la Société d'études beaulieusiennes (CRILCQ et UQAM), aura lieu dans le cadre du cours de Michel Lacroix (UQAM).

 

Lundi 28 mars 2011 à 18h00
UQAM
Pavillon De Sève
320, rue Sainte-Catherine Est
Local DS-4375
crilcq@uqam.ca

Événements spéciaux
La rue comme patrimoine

La rue comme patrimoine

L'Institut du patrimoine de l'UQAM organise une journée d'études sur la rue comme patrimoine. La rue est aussi vieille que la ville. Tiré du latin ruga, c'est-à-dire ride, elle est un élément essentiel de la voirie et de l'espace public. La rue facilite la circulation, elle irrigue, elle sépare, elle structure, elle ordonne, elle rassemble. Urbs et civitas, elle anime notre vivre ensemble et signifie notre être-de, interface qu'elle est entre le privé et le public, le même et l'autre, puis entre les divers lieux que nous habitons et qui nous habitent. Elle est somme toute un lieu de vie. Spontanée ou planifiée, se soumettant à la configuration du terrain ou traçant une ligne droite, la rue accompagne et participe à l'histoire des civilisations.
Lire la suite
L'Institut du patrimoine de l'UQAM a voulu réunir des chercheurs et des intervenants qui s'intéressent à la rue. À travers des méthodes, des approches et des objectifs scientifiques différents, les interventions permettront de questionner la rue comme patrimoine. Élément à la fois statique et dynamique, la rue suscite en effet de nombreuses interrogations lorsqu'il s'agit de l'étudier, de la présenter, de la requalifier ou d'y intervenir.

Jeudi 24 mars 2011, 13 h 30 à 17 h
UQAM
Pavillon des sciences de la gestion
315, rue Sainte-Catherine Est
Salle R-2120 (2e étage)

Événements spéciaux
Le Futurisme. Un mouvement de l'art et de la vie

Le Futurisme. Un mouvement de l'art et de la vie

En coordination avec le Département de cinéma de l'Université Concordia et de l'UQAM, Monsieur Alessandro Colizzi, professeur à l'École de design, organise une projection/rencontre qui aura lieu en anglais sur le futurisme. Le film présenté, Futurism: an Art/Life Movement, est en compétition officielle au Festival international du film sur l'art. Cette présentation s'adresse à toutes les études sur l'art et la création que ce soit la littérature, l'histoire de l'art, le théâtre, le cinéma, le design... La rencontre est rendue possible grâce à l'aimable collaboration de l'Institut Italien de Culture de Montréal.

Jeudi, le 24 mars à 18 h
UQAM
École de Design
1440, rue Sanguinet
Salle Espace diffusion (DE-3550)
La projection sera suivie d'une période de discussion avec les auteurs

Expositions et spectacles
Marie Béland et Frederick Gravel présente 4quART

Marie Béland et Frederick Gravel présente 4quART

Dans le cadre de traces-hors-sentier, Danse-Cité présente 4quART du collectif La 2e Porte à Gauche qui concocte une nouvelle recette pour charmer les fins palais : choisir quatre chorégraphes de saison et une brochette de danseurs mûrs mais bien frais. Les réunir dans une boîte noire. Mélanger jusqu'à l'obtention d'une crème onctueuse. Pétrir les corps et y incorporer un musicien. Faire bouillir et laisser le tout mijoter. Assaisonner avec un vidéaste et agrémenter d'un éclairagiste pour relever la mixture. Servir sur le pouce à un public gourmand de découvertes artistiques croquantes, sucrées ou plus acides...
Lire la suite
Comment rendre la danse contemporaine appétissante ? Depuis 2004, La 2e Porte à Gauche se démarque dans le paysage chorégraphique et urbain avec des idées novatrices telles que le projet Vitrines, Le Bal Moderne, The Art (prononcez dehors), Blind date : un rendez-vous chorégraphique, 7 ½ à part. et 9 ½ à part. (de la danse en appartement). Le collectif entre cette fois en salle, sans pour autant s'y confiner. À partir des mêmes ingrédients, 4quART incorpore diverses façons de goûter à la danse. Avec une scénographie mobile, intégrée à la performance, et une installation vidéo au sein de laquelle le public est invité à circuler, La 2e Porte à Gauche questionne l'espace et l'idée même de représentation afin de (re)penser la relation au public. Chaque élément - matériel, virtuel ou humain - devient moteur de création et source d'expériences artistiques ludiques et déroutantes. Un véritable buffet !
Lors des jeudis-causeries, David Pressault animera après les représentations des jeudis 24 et 31 mars une rencontre avec les artistes.
Chorégraphes | Marie Béland, Alain Francoeur, Frédérick Gravel et Catherine Tardif
Interprètes | Sophie Corriveau, Manuel Roque, Peter Trosztmer et Lucie Vigneault
Musicien | Philippe Brault
Vidéaste | L E M M
Direction artistique et dramaturgie | Katya Montaignac
Mentor et conseiller artistique | Daniel Soulières
Conception d'éclairages | David-Alexandre Chabot
Direction technique | Armando Gomez Rubio
24 au 26 mars et du 29 mars au 2 avril 2011 | 20 h 30
Studio Hydro-Québec du Monument-National
1182, boulevard Saint-Laurent
Billetterie Articulée | 514 871-2224
Expositions et spectacles
Fondations: hautes et basses oeuvres

Fondations: hautes et basses oeuvres

La Galerie Graff présente Fondations: hautes et basses oeuvres des dessins récents de Jocelyn Jean, professeur à l'École des arts visuels et médiatiques. Difficile de commenter le travail de Jocelyn Jean sans parler de géométrie, d'espace, de ligne, de perspective. En effet, depuis la série des Visions partitives qu'il présentait à la Galerie Graff en 1985, Jocelyn Jean n'a cessé d'en explorer d'autres aspects en privilégiant la géométrie volumétrique propre à l'architecture. Une réelle obsession lui a fait réaliser durant six ans une série de dessins «au fil» reprenant constamment le même motif d'une maison à toit pointu. De cet exercice, il a produit la série de grands tableaux intitulée Géométrie incertaine pour lesquels il a mis à profit l'endos des dessins répétés (presque) à l'infini.
Lire la suite
Il s'attaque depuis 2009 à des gouaches sur papier avec lesquelles, et malgré une économie de moyens, il réussit à illustrer un espace à l'infini d'où émane une petite structure en profondeur ou en surface. Le positionnement central des volumes colorés sur la surface blanche du papier produit un effet d'immensité et nous donne à voir de réels paysages désertiques. De cette série, Jocelyn Jean déclare : «Je m'inspire de la construction domiciliaire et du paysage maritime. Je ne cherche pas à faire du réalisme, mais à donner une réalité à quelques idées simples, voire banales: creuser le sol; construire un coffrage; appuyer une forme sur une autre; élever un mur; enfouir à demi une forme dans le sol; faire flotter un radeau sur l'eau; s'enfoncer dans l'eau; ériger un monument; construire une clôture... J'ai entrepris d'exprimer ces idées par le biais d'un langage visuel simple et d'une facture dépouillée d'expressivité en évitant toute symbolique simpliste et pathétique.»

Du 24 mars au 30 avril 2011
Galerie Graff
963, rue Rachel Est
Vernissage le jeudi 24 mars 17 h en présence de l'artiste

Expositions et spectacles
Coupable d'exister

Coupable d'exister

PASSERELLE 840, laboratoire-galerie du Département de danse présente sa troisième et dernière soirée chorégraphique de la saison hiver 2011 dont trois œuvres sont au programme. D'abord Coupable d'exister de Karine Théorêt, ensuite Nervures de Valérie Veillette et enfin Épitaphe de Maryse Bélair.
PASSERELLE 840
25, 26 et 27 mars 2011 Vendredi et dimanche à 18 h
Samedi à 15 h et 18 h
Entrée libre
---------------
Piscine-théâtre (local K-R380)
Pavillon de danse
Département de danse | UQAM
840, rue Cherrier est
Métro Sherbrooke
Bourses et concours
Bourses en avril 2011

Bourses en avril 2011

Les étudiantes et étudiants peuvent appliquer sur plusieurs bourses au cours du mois d'avril 2011. Pour plus d'informations, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous.
Pour en savoir plus Bourse_avril_2011.pdf
Appel de texte ou de projet
Plein sud

Plein sud

Le centre d'exposition de la rive sud, Plein Sud, offre une bourse de 3000$ à un artiste quisera présenté dans le cadre d'une exposition individuelle prévue au mois de mai de l'année suivant l'attribution de la Bourse. Pour ce faire l'artiste doit proposer un projet d'exposition par soumission d'un dossier. Un opuscule imprimé en couleurs accompagnera l'exposition. L'artiste bénéficiera également d'un cachet d'exposition. En accord avec sa mission éducative, Plein sud proposera des activités pédagogiques et culturelles variées s'adressant tant au public scolaire qu'au grand public.  
Lire la suite
Issue successivement du Prix Duchamp-Villon et de la Bourse Duchamp-Villon, la Bourse Plein sud a été attribuée pour la première fois en 1995. Cette bourse de 3 000 $ existe grâce à la généreuse contribution de Charles S.N. Parent, aux dons provenant de la campagne de souscription annuelle de Plein sud, ainsi que de Maurice Forget pendant de nombreuses années.

Conformément au mandat de Plein sud, cette Bourse vise à encourager la recherche et l'innovation chez les artistes québécois de la relève. Elle contribue également à promouvoir la carrière du lauréat en lui accordant une exposition individuelle et les moyens financiers pour la réaliser. Pour l'occasion, un opuscule imprimé en couleur sera produit et l'artiste bénéficiera également d'un cachet d'exposition.

Grâce à la générosité de ses donateurs, la Bourse Plein sud a récompensé, depuis ses débuts, les artistes suivants : Paul Landon, Stéphane La Rue, Emmanuel Galland, Christian Barré, BGL, Hugues Dugas, Catherine Bolduc (2001), Manuela Lalic (2002), Bertrand R. Pitt (2003), Éric Lamontagne (2004), Natascha Niederstrass (2005), Martin Désilets (2006), le duo d'artistes Cooke-Sasseville (2007), Frédéric Lavoie (2008), Véronique La Perrière M. (2009) et Jérôme Bouchard, lauréat de la Bourse Plein sud 2010.

Date limite: mercredi 31 mars 2011, à 16h00
Tél.: (450) 679-2966
plein-sud@plein-sud.org

Découpe no 2 et Découpe no 4, 2009, épreuves couleur (vue d'ensemble), de Jérôme Bouchard, lauréat de la Bourse Plein sud 2010 (tiré du site Web de Plein Sud)