Prix, distinctions, subventions
Bernard Andrès, finaliste du Prix Gabrielle-Roy

Bernard Andrès, finaliste du Prix Gabrielle-Roy

Auteur en 2012 d’Histoires littéraires des Canadiens au XVIIIe siècle (PUL), Bernard Andrès, professeur associé au Département d’études littéraires, est finaliste pour l'obtention du Prix Gabrielle-Roy 2012 (section francophone). Décerné par l'Association des littératures canadiennes et québécoise (ALCQ), ce prix récompense chaque année le meilleur essai sur la littérature canadienne et québécoise publié en français. Il sera remis le 1er juin à l'Université de Victoria.
Prix, distinctions, subventions
Chloé Poirier-Sauvé, finaliste au Prix Mark-Grosset

Chloé Poirier-Sauvé, finaliste au Prix Mark-Grosset

Chloé Poirier-Sauvé, finissante au baccalauréat en arts visuels et médiatiques, participera à l'exposition internationale organisée par le Festival des promenades photographiques, qui réunit une sélection de travaux de jeunes artistes-photographes issus de diverses écoles et régions du monde. L'exposition collective se tiendra à Vendôme aux Écuries nord du Quartier Rochambeau, du 21 juin au 15 septembre 2013. Lors du vernissage, prévu le 22 juin, le jury décernera deux prix dans les catégories photojournalisme et photographie plasticienne.
Mémoires et thèses
<em>Sombre luminescence</em>, mémoire-création de Mathieu Marcil

Sombre luminescence, mémoire-création de Mathieu Marcil

L'École supérieure de théâtre vous invite au mémoire-création Sombre luminescence de Mathieu Marcil. L'étudiant est dirigé par Marie-Christine Lesage, professeure à l'École supérieure de théâtre. Il étudie le potentiel d'évocation poétique des sources de lumière portées par des corps en mouvement. Il y a maintenant plus de vingt ans, un jeune concepteur d'éclairage en devenir se questionnait sur les mouvements de la lumière et la manière dont il aurait pu, avec le matériel de l'époque, adjoindre des sources lumineuses au corps même des performeurs. Grace aux avancées technologiques, il est maintenant possible de résoudre la question de l'adjonction lumineuse pour les corps sur scène. La question qui surgit alors est : en quoi de tels appendices peuvent-ils servir le jeu de l'acteur et l'écriture scénique?
Lire la suite

Partant de ce questionnement sur ce que peut apporter à une œuvre scénique le déplacement des sources lumineuses dans l'espace, Sombre luminescence explore le potentiel poétique et évocateur de la lumière portée par les corps des performeurs. Cet essai de création présente les principaux éléments qui ont été trouvés tout au long de cette recherche sur l'utilisation du corps comme vecteur de mouvements des appareils d'éclairage sur scène. La question que pose Sombre luminescence est essentiellement la suivante : une lumière mue par des humains peut-elle être poétique ou offrir une sensibilité émotive?

Pour en savoir plus http://bit.ly/18zxvxw

13 au 15 juin 2013, à 20 h
UQAM / Pavillon Judith-Jasmin
Studio-théâtre Alfred-Laliberté
405, rue Sainte-Catherine Est
Billets en vente à la billetterie de l'UQAM, au coût de 5 $
Information et réservation : 514 987-3456
Colloques et conférences
Conférences de Roger Chartier

Conférences de Roger Chartier

Johanne Villeneuve, professeure au Département d'études littéraires, vous invite à une série de conférences de Roger Chartier, historien et professeur au Collège de France. Il a publié de nombreux ouvrages sur l’histoire de l’écriture et de la lecture, l’histoire de l’édition et de l’imprimerie. Parmi ses dernières publications, mentionnons Cardenio entre Cervantès et Shakespeare. Histoire d’une pièce perdue (Gallimard). Dans le cadre des activités du Fonds Paul-Zumthor, Roger Chartier prononcera trois conférences : Composer. L'auteur et l'atelier (13 mai); Représenter. La chronique et la « commedia » : Fuente Ovejuna (15 mai); Traduire. De l'Oráculo manual à l'Homme de cour : Gracián et Amelot (17 mai). La professeure Johanne Villeneuve est membre du comité scientifique du Fonds Paul-Zumthor.
Les 13, 15 et 17 mai, de 17 h 30 à 19 h
Carrefour des arts et des sciences de l'Université de Montréal
Pavillon Lionel-Groulx, local C-3061
3150, rue Jean-Brillant
Entrée libre
Information : Johanne Villeneuve (villeneuve.johanne@uqam.ca)
Colloques et conférences
Table-ronde <em>Livres et archives à l’époque du numérique</em>

Table-ronde Livres et archives à l’époque du numérique

Dans le cadre des activités scientifiques du Centre de recherches intermédiales sur les arts, les lettres et les techniques (CRIalt) et du Centre de recherche interdisciplinaire sur les technologies émergentes (CITÉ) se tiendra une table-ronde sur le thème Livres et archives à l'époque du numérique. Elle regroupera Guylaine Beaudry (directrice de la Webster Library, Concordia), Daniel Caron (directeur de Bibliothèque et Archives Canada), Roger Chartier (professeur au Collège de France) et Bertrand Gervais (professeur au Département d'études littéraires et directeur du Laboratoire NT2) et sera animée par Éric Méchoulan (professeur au Département des littératures de langue française de l'Université de Montréal et directeur du CRIalt et du CITÉ).
Pour en savoir plus http://bit.ly/17xAKE9
Jeudi 16 mai 2013, à 17 h
Carrefour des arts et des sciences de l'Université de Montréal
Pavillon Lionel-Groulx, local C-2059
3150, rue Jean-Brillant
Colloques et conférences
Journées d'étude <em>Mobilités numériques</em>

Journées d'étude Mobilités numériques

Le groupe de recherche Performativité et effets de présence vous invite aux journées d'étude Mobilités numériques. Corps, imaginaires des villes et réalités hybrides. La thématique de ces journées d’étude appelle une réflexion sur le concept même de mobilités numériques dans leurs relations à la corporéité et aux effets de présence. En prenant corps dans les lieux physiques du quotidien, à partir des configurations de l’espace urbain et de ses flux, ces pratiques quittent le paradigme de la représentation pour un modèle expérientiel. Elles problématisent la présence en associant le contexte local où se déroule l’événement à un ailleurs ou à un autre, tout en renégociant la relation entre l’espace privé et l’espace public. Ces performances urbaines déploient l’imaginaire des villes : elles inventent des situations de réalités hybrides, où se conjuguent la mobilité du corps dans l’espace physique de la ville et la présence mentale par le biais de l’imaginaire, que médiatisent les dispositifs portables. De telles pratiques artistiques renvoient à un trait fondamental de la perception esthétique, soit son pouvoir de transformation et de transfiguration de l’expérience, où se jouent les effets de présence.
17 mai 2013, de 8 h 45 à 17 h; 18 mai 2013, de 8 h 45, à 13 h
UQAM / Cœur des sciences
Agora Hydro-Québec, local CO-R500
175, avenue du Président-Kennedy
Expositions et spectacles
<em>Visage de feu</em>, production des finissants de l'École supérieure de théâtre

Visage de feu, production des finissants de l'École supérieure de théâtre

L'École supérieure de théâtre présente Visage de feu, production initiée et créée par les finissants. Il s'agit d'un texte de Marius von Mayenburg, traduit par Mark Blezinger, Laurent Muhleisen et Gildas Milin, et mis en scène par Josianne Dulong-Savignac et Solène Paré. Visage de feu, c'est 94 courts tableaux. Des duels, des monologues, des témoignages, des récits, des scènes classiques et d'autres plus grotesques qui s'entrechoquent dans un assemblage cinématographique où lieu et temps s'enchevêtrent, se répondent et font subir quelques contorsions à la fable classique.
Lire la suite

Kurt et Olga, frère et sœur humiliés dès leur naissance, amants des nuits de l'âge ingrat et rebelles de la maisonnée forment à eux deux une union destructrice. Au seuil de la maturité, pris entre l'ignorance de l'enfance et la résignation de l'âge adulte, ils provoquent une crise, un renversement de l'autorité dans la cellule familiale. Ils ne veulent plus être les enfants de qui que ce soit. Le rejet est brutal. Les parents tiennent leur rôle, mais usent leur autorité à force de vouloir garder le contrôle. À l'arrivée de Paul, le nouvel amoureux d'Olga, les choses s'enveniment. La jalousie de Kurt fait trembler le sol. Son silence est absolu. Il se met à lire des fragments prophétiques d'Héraclite et sa pyromanie prend violemment de l'ampleur en dehors des murs du foyer.

Pour en savoir plus http://bit.ly/116ry72

8 au 11 mai 2013, à 20 h; 10 mai, à 14 h et à 20 h
UQAM / Pavillon Judith-Jasmin
Studio-théâtre Alfred-Laliberté
405, rue Sainte-Catherine Est
Billets en vente à la billetterie de l'UQAM : prix régulier 10 $, prix étudiant 5 $
Information et réservation : 514 987-3456
Appel de texte ou de projet
La chose imprimée

La chose imprimée

Le groupe de recherche-création en design La chose imprimée est à la recherche de textes pour concevoir deux nouveaux livres expérimentaux sur « le livre comme objet de désir et de collection », et « la mécanique de la lecture et la lisibilité ». Ces textes de prose, essai ou fiction, devront faire preuve de créativité, et avoir un lien plus ou moins étroit avec les thèmes présentés. Le groupe recherche surtout des textes inventifs sur lesquels appliquer ses expérimentations.
Pour en savoir plus http://bit.ly/16yG4ZK
Date limite : samedi 25 mai 2013
Appel de texte ou de projet
<em>F(r)ictions modernistes du masculin/féminin : 1900-1940</em>

F(r)ictions modernistes du masculin/féminin : 1900-1940

Vous êtes invités à proposer une communication pour un colloque intitulé F(r)ictions modernistes du masculin/féminin : 1900-1940 qui se tiendra les 4 et 5 septembre prochains à l'Université de Montréal. Ce colloque se donne pour but de réfléchir sur les f(r)ictions modernistes du masculin/féminin à l'œuvre dans l'élaboration de certaines figures féminines de la littérature française des premières décennies du XXe siècle à partir de trois axes de réflexion : 1) Comment peut-on définir les contours de ce sujet moderniste qui se nourrit à même les mythes et images du féminin? 2) À la lumière de la transgression des stéréotypes et des lieux communs associés au féminin qu'opèrent les héroïnes de papier, quelles sont les stratégies scripturaires utilisées par les auteurs pour repousser les limites imposées au féminin et semer le « trouble dans le genre »? 3) Quel impact ces personnages perturbant l'ordre établi et, par là, la distinction entre les sexes ont-il sur les reconfigurations de l'espace social?
Pour en savoir plus http://bit.ly/WkuKw3
Date limite : samedi 1er juin 2013
Appel de texte ou de projet
<em>Écritures de l'intime au masculin</em>

Écritures de l'intime au masculin

La revue Chameaux lance un appel à contributions pour son septième numéro, Écritures de l'intime au masculin. Ce numéro tentera de lever plusieurs voiles au sujet de ce qu'on appelle très simplement « l'intime », et qui se révèle être plus complexe et poreux comme concept qu'il n'y paraît. En outre, l'introduction de la variable du genre permettra de réfléchir sur les nouvelles perspectives ouvertes par les gender studies, en lien avec les supports et formes de l'intime.
Pour en savoir plus http://bit.ly/17PKLuJ
Date limite : samedi 15 juin 2013
Appel de texte ou de projet
Édition 2014 d'Art Souterrain

Édition 2014 d'Art Souterrain

Art Souterrain invite les artistes œuvrant dans le domaine de l’art contemporain (arts visuels, arts numériques et arts médiatiques) à proposer des projets d’envergure pour habiter les lieux souterrains du centre-ville de Montréal. Pour la prochaine édition, qui aura lieu du 1er au 16 mars 2014, Art Souterrain vous invite à explorer le thème des racines, qu'elles soient végétales, humaines ou architecturales. Ces ramifications, au sens propre comme au figuré, sont à l'origine de la vie. Et bien qu'elles soient cachées sous terre, il ne faut pas les négliger. Le réseau souterrain de Montréal est un enchevêtrement de racines provenant des gratte-ciels du centre-ville. Une toile souterraine qui fourmille de vie, été comme hiver, un lieu de connexions, d'échanges et de développements. Ses espaces offrent d'innombrables opportunités.
Lire la suite
Depuis sa fondation en 2009, Art Souterrain met en valeur les acteurs du milieu de l'art contemporain, les artistes, ainsi que l'architecture et le patrimoine culturel de la ville souterraine de Montréal, en les réunissant autour d'un festival unique en Amérique du Nord. En tant qu'organisme à but non lucratif, Art Souterrain a pour mission de rendre accessible l'art actuel à un large public en sortant les œuvres des lieux d'exposition traditionnels.

Le festival est une plateforme unique, qui permet aux artistes établis comme aux talents émergents de s'illustrer auprès d'un public non initié. Il a pour objectif de créer un dialogue dynamique entre les acteurs de la scène contemporaine montréalaise et ses citoyens.

Pour en savoir plus http://www.artsouterrain.com/fr/theme-2014-1/

Date limite : samedi 15 juin 2013

Voir tous les appels de textes et de projets