Bulletin des arts

« Revenir au bulletin du 10 septembre 2013


Colloques et conférences
Conférence de Janez Janša, <em>Between two times : reconstruction, reënactment, appropriation, fake</em>

Conférence de Janez Janša, Between two times : reconstruction, reënactment, appropriation, fake


Le programme Intervenants culturels internationaux (ICI) lance sa saison d'automne avec une conférence de Janez Janša intitulée Between two times : reconstruction, reënactment, appropriation, fake. Durant la dernière décennie, le « remake » d'œuvres ou d'événements passés est devenu une pratique courante dans le monde de la performance. Cette tendance est révélatrice de la spécificité de la relation que l'on entretient aujourd'hui avec les événements historiques, mais aussi avec l'histoire de l'art elle-même. Entre 2006 et 2009, l'artiste conceptuel, performeur et auteur Janez Janša a réalisé plusieurs œuvres dans lesquelles il interrogeait ce rapport à l'histoire passée. Son travail, toujours porteur d'une forte dimension critique, réfléchissait à la responsabilité des acteurs et des spectateurs, et au statut de la performance dans les sociétés néo-libérales.
Dans ses performances, Pupilija, papa Pupilo et les Pupilceks - reconstructions (2006) et Monument G2 (2009), basées sur des performances expérimentales réalisées en 1969 et 1972, cette question était explorée de deux manières différentes. Dans Pupilija, il reconstituait en parallèle l'œuvre originale et sa documentation exhaustive. Dans Monument G2, il choisissait deux distributions d'acteurs différentes, la première interprétant la pièce originale de 1972, et la seconde, composée d'acteurs nés après 1972, jouant sa réinterprétation. Dans Fake it! (2007), la performance était réalisée à partir d'enregistrements illégaux et soulevait des questions sur le droit d'auteur et la paternité d'une œuvre chorégraphique.

Les œuvres de Janez Janša ont été montrées dans le monde entier. Citons, entre autres, We are all Marlene Dietrich for - Performance for soldiers in peace-keeping missions (2005), The More of Us There Are, the Faster We Will Reach Our Goal (2010), et Who is next? (2011). Son travail inclut également des collaborations, avec Meg Stuart, Boris Charmatz ou Tim Etchells. Par ailleurs, Janša fut le directeur de la revue d'arts performatifs Maska de 1999 à 2006.

Janez Janša donnera également une conférence à l'Université McGill, lors de laquelle il parlera plus spécifiquement de son projet de changement de nom Name Readymade. Auparavant nommé Emil Hrvatin, il est l'un des trois artistes qui, en 2007, ont changé leur nom pour Janez Janša, le président du parti politique conservateur et plusieurs fois Premier ministre slovène.

ICI est un programme de conférenciers invités réunissant des participants provenant de diverses disciplines et de différents pays. Il accueille également des Québécois ou des Canadiens ayant atteint un rayonnement international. Il vise à créer un forum de discussions et d'échanges entre divers acteurs du milieu des arts en examinant les différents enjeux de la pratique artistique et de l'esthétique contemporaine. Il privilégie également les collaborations et les contacts avec la communauté et les institutions artistiques de Montréal. 

Mercredi 11 septembre 2013, de 12 h 40 à 14 h
UQAM / Pavillon des Sciences de la gestion, local R-M120
400, rue Sainte-Catherine Est