Bulletin des arts
Colloques et conférences
Journée d'étude du CÉLAT : Corps médiés, corps augmentés, corps altérés

Journée d'étude du CÉLAT : Corps médiés, corps augmentés, corps altérés

Quelles nouvelles configurations sensori-perceptuelles pour quelle(s) humanité(s) ? La Journée d'étude du CÉLAT-UQAM est organisée par Mouloud Boukala, professeur à l'École des médias, et Magali Uhl, professeure au Département de sociologie.

Vendredi 10 février 2017, de 9 h à 19 h,
UQAM / Pavillon des Faubourg
279, rue Ste-Catherine Est
Colloques et conférences
ICI : CONFÉRENCE DE SKAWENNATI

ICI : CONFÉRENCE DE SKAWENNATI

Cette conférence de l’artiste kanien'kehá:ka (mohawk) Skawennati coïncide avec son exposition Le monde de demain présentée à la galerie OBORO dans le cadre d’une année consacrée aux artistes The Birth of an Avatar - 2017 autochtones issus des nations formant le territoire aujourd’hui connu sous le nom de Canada. Le monde de demain regroupe une sélection d’œuvres récentes qui ont en commun une recherche sur les notions de temps et du soi. Par les mécanismes pluriels du jeu, l’artiste démultiplie sa propre image en se créant un avatar qui connait une existence concrète dans l’Internet, notamment sur la plateforme de réalité virtuelle Second Life. 

Lire la suite
Skawennati fait se côtoyer des récits et objets traditionnels kanien'kehá:ka avec des nouvelles technologies et des procédés artisanaux. Avec Le monde de demain, Skawennati renverse la lecture traditionnelle du temps et de l’espace, plaçant à la fois le futur et le monde – les individus et ce qui les entoure – dans un imaginaire ludique et non linéaire. Originaire du territoire mohawk de Kahnawà:ke, Skawennati est détentrice d’un baccalauréat en Beaux-Arts de l’Université Concordia, à Montréal, où elle vit et travaille. Ses projets d'art médiatique, novateurs, ont été présentés à travers l'Ile de la Tortue dans le cadre d'expositions majeures telles que Now ? NOW!, à la Biennial of the Americas, à Denver, au Colorado; et Looking Forward (L'Avenir) à la Biennale de Montréal. Elle a reçu le Best New Media Award du festival imagineNative en 2009, ainsi qu'un Contemporary Art Fellowship du Eiteljorg Museum en 2011.

Mercredi 8 février 2017, à 12 h 45

UQAM / Pavillon des Sciences de la Gestion, local RM-110

Colloques et conférences
Penser la synthèse historique : ateliers-séminaires de l’ÉRHAQ – hiver 2017

Penser la synthèse historique : ateliers-séminaires de l’ÉRHAQ – hiver 2017

Dans le cadre de ses activités de diffusion, l'ÉRHAQ a le plaisir d'annoncer sa série d'ateliers-séminaires Penser la synthèse historique qui se déroulera en quatre temps, de janvier à mai 2017. Alors que l'ERHAQ se prépare à la rédaction de la première synthèse en histoire de l'art du Québec (1600-1960), ses membres ont invité des collègues réputés qui ont œuvré dans d'autres disciplines à la conception, la direction et la réalisation d'ouvrages de synthèse. Cette série d'ateliers-séminaires est organisée en collaboration avec le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises.
Lire la suite

L'Équipe de recherche en histoire de l'art au Québec (ÉRHAQ), formé en 2012, réunit des chercheurs de l'UQAM, de l'Université de Montréal et de l'Université Laval, tous membres du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises-CRILCQ. Les activités de l'ÉRHAQ sont soutenues par des subventions du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada et le Fonds canadien pour l'innovation. L'équipe a fondé en 2014 le Laboratoire numérique d'études sur l'histoire de l'art du Québec (LANÉHAQ) qui héberge une bibliographie exhaustive de l'histoire de l'art du Québec et où sont numérisés, entre autres, des fonds de chercheurs, des fonds d'archives, des banques d'images qui permettent de constituer l'état des lieux pour la recherche en histoire de l'art du Québec des années 1600 à 1960.

 

Les vendredis 20 janvier, 24 février, 31 mars et 5 mai, de 13 h 30 à 16h30.
UQAM/ Pavillon Science de la gestion, salle R-R120 

Les présentations seront de 45-60 minutes environ et suivies d'une période d'échange.
20 janvier : Yvan Lamonde, « L'Histoire sociale des idées du Québec »
24 février : Normand Perron, « Les histoires régionales du Québec »
31 mars : Marie-Thérèse Lefebvre, « Chronologie musicale du Québec »
5 mai : Chantal Savoie et Lucie Robert, « La vie littéraire au Québec »


Entrée libre

Informations ou par téléphone Nathalie Miglioli 514-987-3000 poste 4175

 


Colloques et conférences
Cycle de conférence « Les littératures amérindiennes et inuites »

Cycle de conférence « Les littératures amérindiennes et inuites »

Colloque étudiant Les littératures amérindiennes et inuites. Ce colloque se tient dans le cadre du cycle de conférences est organisé par Daniel Chartier, titulaire de la Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique (CRILCQ à l'UQAM).

Jeudi 20 et vendredi 21 avril 2017 à 9 h à 17 h

UQAM / Pavillon Judith-Jasmin, local J4225

Colloques et conférences
Rencontre avec Beatrice Deer (Nunavik)

Rencontre avec Beatrice Deer (Nunavik)

Rencontre avec Beatrice Deer (Nunavik). Dans le cadre du séminaire Les littératures amérindiennes et inuites sous la responsabilité de Daniel Chartier.

jeudi 9 février 2017, à 14 h

UQAM / Pavillon Judith Jasmin, local J-4225

 Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Colloques et conférences
Conférence : Résurgence autochtone et nouveaux médias

Conférence : Résurgence autochtone et nouveaux médias

Conférence de Sarah Henzi : Résurgence autochtone et nouveaux médias. Ce cycle de conférences est organisé par Daniel Chartier, titulaire de la Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique.

Jeudi 23 février 2017, à 14 h

UQAM / Pavillon Judith-Jasmin, local J-4225

Entrée libre dans la limite des places disponibles 

Colloques et conférences

"Percevoir à l'ère numérique: une approche phénoménologique": Conférence de Stéphane Vial

Le ALN|NT2 reçoit le professeur Stéphane Vial pour la conférence Percevoir à l'ère numérique : une approche phénoménologique dans le cadre du groupe de recherche ARCHIVER LE PRÉSENT.  La révolution numérique n’est pas seulement un événement technique, mais un événement philosophique, qui modifie nos structures perceptives et reconfigure notre sens du réel. Les techniques, en effet, ne sont pas seulement des outils, ce sont des structures de la perception. Elles conditionnent la manière dont le monde nous apparaît et dont les phénomènes nous sont donnés. Depuis près d'un demi-siècle, les technologies numériques nous apportent des perceptions d'un monde inconnu. Ces êtres qui émergent de nos écrans et de nos interfaces bouleversent l’idée que nous nous faisons de ce qui est réel et nous réapprennent à percevoir.  Quel est l'être des êtres numériques ? Que se cache-t-il derrière le terme trompeur de “virtuel” ? Que devient notre être-dans-le-monde à l'heure des êtres numériques ? La prétendue différence entre le réel et le virtuel n’existe pas et n’a jamais existé. Nous vivons dans un environnement hybride, à la fois numérique et non-numérique, en ligne et hors ligne, qu'il appartient aux designers de rendre habitable. 

 

Lire la suite
BIOGRAPHIE : Docteur en philosophie, habilité à diriger des recherches, Stéphane Vial est maître de conférences en design et cultures numériques à l'Université de Nîmes, où il est directeur de PROJEKT (EA 7447), équipe de recherche en innovation sociale par le design, et directeur de thèses à l'École Doctorale 583. Ses travaux contribuent à mieux comprendre l'impact du numérique sur la perception et à développer la recherche en design. Directeur et rédacteur en chef de la revue Sciences du Design aux Presses Universitaires de France, il est l'auteur de plusieurs livres dont L'être et l'écran (PUF) et Le design (PUF, Que sais-je ?).

Jeudi 9 février 2017, à 9 h 30 à 12 h 30

UQAM / Pavillon Judith Jasmin, local J-4935

Entrée libre

Colloques et conférences
Quand l’avant-garde artistique s’investit dans le monde de l’apparence vestimentaire.

Quand l’avant-garde artistique s’investit dans le monde de l’apparence vestimentaire.

Esther Trepanier, CRILCQ à l'UQAM, présente une conférence intitulée : Quand l'avant-garde artistique s'investit dans le monde de l'apparence vestimentaire. De Gustav Klimt aux futuristes Italiens et aux avant-gardes russes, certains artistes ont intégré le projet d’une révolution de l’apparence à leur révolution artistique. D’autres, comme Sonia Delaunay ou Raoul Dufy ont participé directement au processus de la création vestimentaire. Bien qu’axée sur les artistes européens, cette présentation se conclura par un clin d’œil à la scène québécoise en soulignant, entre autres, la contribution d’artistes comme Jean-Paul Lemieux et Omer Parent à l’illustration publicitaire et au commerce de la beauté.
Mardi 14 février 2017, à 14 h

Musée des beaux-arts de Montréal
Auditorium Maxwell-Cummings

Entrée gratuite
Réservation optionnelle de laissez-passer : vous pouvez réserver un siège numéroté pour vous garantir une place aux conférences, moyennant des frais de service. Une heure avant l'événement, des laissez-passer pour les places restantes seront distribués gratuitement sur la base du premier arrivé, premier servi. 

Colloques et conférences
3e séance du Séminaire Figura «Narrations contemporaines: Poétique, parcours et pratiques»

3e séance du Séminaire Figura «Narrations contemporaines: Poétique, parcours et pratiques»

Le Centre Figura sur le texte et l'imaginaire vous invite à la troisième séance de son Séminaire Narrations contemporaines: poétique, parcours et pratiques. Cette séance, Personnages, accueillera Nicolas Xanthos (UQAC), pour une présentation intitulée Narration et conception: plaidoyer pour un retour de la psychologie du personnage, et Jean-Marie Privat (Université Paul Verlaine-Metz), pour une présentation intitulée Du paradigme indiciaire au sémiodrame. L'exemple du roman policier classique. Le Séminaire Figura se propose d'interroger les formes de narrations contemporaines sans pour autant tourner le dos aux procédés narratifs plus classiques.
Lire la suite
Mais force est d'admettre que les nouvelles technologies et nouveaux médias et les formes d'écriture et de lecture qui s'y rapportent, opèrent sur les narrations des changements radicaux qui ordonnent autrement notre manière d'envisager les récits. Ces configurations fictionnelles inaugurent des postures esthétiques inédites qui imposent le renouvèlement des positions critiques. Par le biais de la question spécifique de la narration, ce sont ces nouveaux objets d'études que le Séminaire se propose d'explorer.
Vendredi 24 février 2017, à 10 h
UQAM / Pavillon Judith-Jasmin, salle J-4935
Colloques et conférences
Atelier intensif avec les frères Gundecha

Atelier intensif avec les frères Gundecha

Stage DHRUPAD 2017 - De retour à Montréal, les Frères Gundecha – maîtres incontestés du Dhrupad en Inde et dans le monde – donneront un atelier intensif de cinq jours. Cet atelier s’adresse aux musiciens – chanteurs ou instrumentistes – aux danseurs et à tous ceux qui souhaitent approfondir leur rapport au son, au rythme et à l’écoute, travailler leur alignement corporel et leur conscience somatique. 
Lire la suite
Le Dhrupad est considéré comme la plus ancienne forme de musique et de chant en Inde et les frères Gundecha figurent parmi les plus grands maîtres-virtuoses de cet art. Umakant, Ramakant et Akhilesh Gundecha sont en effet réputés pour la beauté et la maîtrise de leur voix, ainsi que pour la qualité et l'accessibilité de leur enseignement. Durant 5 jours, ces musiciens vous guideront vers la source de toute musique. Aucun préalable en musique indienne n'est requis. Au programme : exercices vocaux, séances d'improvisation et d'apprentissage de chants en leçons individuelles et collectives. Vous serez initiés à la théorie sophistiquée de cette forme de Naad yoga (yoga du son). Pur, méditatif, hautement sophistiqué, le Dhrupad s'appuie sur un savoir millénaire et une solide technique vocale et musicale. Par une approche qui s'adapte au niveau musical et aux capacités de chaque étudiant, vous approfondirez vos connaissances et votre expérience des fondamentaux du Dhrupad. Ce stage vous fera vivre un voyage fascinant au cœur du son, de la conscience et du corps.

Du mardi 23 au vendredi 27 mai 2017, de 9 h 30 à 17 h 30

Département de danse de l'UQAM 840, rue Cherrier Montréal, Qc

INSCRIPTION

 50$ de rabais - inscription avant mardi 31 janvier 2017

 

Événements spéciaux
Journée Étudiant d'un jour au Département de danse

Journée Étudiant d'un jour au Département de danse

Le Département de danse tiendra sa journée étudiant d'un jour. Au programme : Participation à une classe technique de danse contemporaine et de danse classique, Participation à un atelier de mouvement dansé. Dîner et animation en compagnie des étudiants et du corps professoral. Observation de la création du Spectacle chorégraphique sous la direction de la professeure Danièle Desnoyers. Présentation des programmes d'étude lors d'une rencontre avec la direction des programmes de 1er cycle.
Vendredi 17 février 2017, de 8 h 30 à 16 h
UQAM / Pavillon de danse
840, rue Cherrier
Métro Sherbrooke
Événements spéciaux
Récits de voyage artistiques au Népal

Récits de voyage artistiques au Népal

Le Doctorat en études et pratiques des arts organise un atelier de recherche-création, d'une durée de 3 semaines au Népal. Cet atelier a pour objectif d'initier les étudiants à la pratique de création de récits de voyage artistiques  dans tous les domaines de création. Les étudiants seront conviés, à partir de l'expérience de ce voyage au Népal et dans le cadre de celle-ci, à créer une oeuvre qui sera présentée au groupe au début en tant que projet envisagé, à mi-parcours en tant que projet en cours de développement, et à la fin de la session intensive en tant que projet achevé, et qui fera l'objet de retours critiques collectifs. Y seront également discutés des enjeux et contraintes spécifiques liés au projet de chaque étudiant, ce qui permettra à chacun de problématiser un angle de recherche-création particulier.
Lire la suite

Les étudiants seront amenés à approfondir leur problématique au moyen d'un journal réflexif qui accompagnera le récit de voyage artistique de façon à ce qu'elle contribue à la problématique plus large de leur projet doctoral. Note: Le voyage et le cours se termineront le 13 mai, mais les étudiants auront jusqu'au 15 août pour remettre leur oeuvre et leur journal réflexif. Au courant de septembre, une soirée de présentation des oeuvres, ouverte à la communauté (amis, famille, étudiants, professeurs...), sera organisée afin de marquer la clôture officielle de cet atelier de recherche-création.

Possibilités de subventions : -à l'UQAM : 1) Bourse à la mobilité du Service des relations internationales (pour ceux et celles qui voudraient demeurer sur place un minimum de 2 mois); 2) Bourses éventuelles du CÉRIAS  -à l'extérieur: 1) Les offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) pour les 35 ans et moins. 2) Pour les boursiers du FQRSC et du CRSH : volet voyage/mobilité

 

Date limite d'inscription : mardi 21 février 2017

* Les étudiants qui désirent s'inscrire rencontreront au préalable Isabelle Miron, la titulaire du cours, afin de discuter de la faisabilité de leur projet.

Du samedi 22 avril au samedi 13 mai 2017
Coûts à prévoir : 1700 $ environ, pour le billet avion
des frais de séjour d'environ 750 $ pour 3 semaines
pour un total approximatif de 2450$

 * Quelques rencontres de groupes préalables au départ sont prévues au courant de mars 2017 afin de consolider le groupe et aider à la préparation matérielle et organisationnelle du séjour.

Expositions et spectacles
Thomas Corriveau – Collections

Thomas Corriveau – Collections

La galerie Graff ouvre sa saison 2017 avec Collections, une exposition des œuvres récentes de Thomas Corriveau, professeur à l'École des arts visuels et médiatiques et vice-doyen aux études de la Faculté des arts. Prenant pour modèles tantôt des photographies prises par l’artiste, tantôt des images glanées sur Internet, les peintures des trois séries réunies dans cette exposition – Tableaux photographiques (2016), Passions (2014-2016) et Collections (2015-2016) – se construisent toutes en stratifications complexes de fines touches de couleur. Ainsi, si le regard fugace du spectateur recompose facilement tel visage ou telle scène, celui qui s’y attarde davantage voit ces images lumineuses s’écailler. 
Lire la suite
Comme si ces toiles, bien qu'elles s'inspirent de photographies, y imprimaient une vibrance, un effet de décollement temporel qui, par accumulation ou grattage, condenserait en une seule image la constellation d'instants entourant la prise de vue. L'effet inattendu de ce traitement de l'espace pictural est renforcé dans les Collections, petits tableaux où s'entassent, comme un motif, objets semblables et contenants anonymes. À travers ces images intrigantes, ces réalités classées de façon artificielle et boulimique, l'artiste nous montre qu'il n'a pas à choisir entre la représentation et l'abstraction. En effet, qu'elles s'inspirent d'objets, de paysages, de réalités humaines ou de souvenirs, les œuvres de Thomas Corriveau établissent un point de contact entre la liberté du peintre, du sujet et du spectateur de ne pas figer le sens d'un moment ou d'une chose, afin de rester un peu plus longtemps en suspension dans son image.
Du jeudi 9 février au samedi 11 mars 2017
Mercredi au vendredi : 11 h à 17 h 30
Samedi : 12 h à 17 h

Le vernissage aura lieu en présence de l'artiste le jeudi 9 février 2017 dès 17 h.

Galerie Graff Édifice BELGO, Espace 216
372, rue Ste-Catherine Ouest
Montréal

Expositions et spectacles
Prendre lieux

Prendre lieux

Prendre lieux est une exposition issue d'une collaboration entre  l'Écomusée du fier monde, l'École des arts visuels et médiatiques et la Faculté des arts de l'UQAM. Neuf artistes, chargés de cours de l’École des arts visuels et médiatiques, parrainent neuf artistes émergents, étudiants de l’UQAM. Par leurs créations pluridisciplinaires, ils vous proposent une vision artistique du mandat de l’Écomusée du fier monde, musée d’histoire et musée citoyen. Ce projet est en partenariat avec l’École des arts visuels et médiatiques et la Faculté des arts de l’UQAM.

Pour en savoir plus http://bit.ly/2kW8RG3
Jeudi 16 au dimanche 26 février 2017,

Horaire : jeudi et vendredi de 9 h 30 à 16 h, samedi et dimanche de 10 h 30 à 17 h (Tarifs : 6 $ - 8 $)

Écomusée du fier monde
2050, rue Amherst
Angle Ontario

Information: 514-528-8444 ou Ecomusée

Expositions et spectacles
Quand l’art est convoqué comme témoin de la mode

Quand l’art est convoqué comme témoin de la mode

Quand le tableau est revisité sous l'angle de la mode, il révèle l'évolution de l'apparence au sein d'une société. À partir d'une expérience de commissariat, celle de l'exposition Mode et apparence dans l'art québécois, 1880-1945 (2012, MNBAQ), nous examinerons comment cette exposition et la mise en espace des œuvres a permis un certain regard sur l'histoire de l'apparence au Québec, sur l'histoire de sa modernisation sociale, mais aussi sur les transformations de la pratique artistique avant l'abstraction.
Mardi 7 février 2017, à 14 h
Musée des beaux-arts de Montréal
Auditorium Maxwell-Cummings
Entrée gratuite

Réservation optionnelle de laissez-passer moyennant des frais de service. Une heure avant l'événement, des laissez-passer pour les places restantes seront distribués gratuitement. Information 

Expositions et spectacles
Regards sur l’actualité du passé, exposition vidéo Place des arts

Regards sur l’actualité du passé, exposition vidéo Place des arts

Dans le cadre du Festival Montréal Nouvelle Musique (MNM / SMCQ, Salon des Nouvelles Musiques, à l'espace de la Place des arts, exposition vidéo, Regards sur l’actualité du passé, dont le commissariat a été confié à Mario Côté, professeur à l'École des arts visuels et médiatiques. Présentation d'œuvres des années 1970, avec, entre autres le groupe du Jazz libre du Québec (1974), l'œuvre singulière de Raymond Gervais, Commencer par / puisqu'à toute fin correspond (1975) et un documentaire sur Delia Derbyshire, pionnière de la musique électronique anglaise. Enfin, deux œuvres récentes où la musique alternative joue un rôle important: Mutations of Matter de Carlos Franklin & Roque Rivas (2008) et Tact de Thibaud le Maguer (2016). Collaboration avec la Vidéographe, Le Fresnoy, l’École des arts visuels et médiatiques et la SMCQ.

Du vendredi 10 février au samedi 4 mars 2017.
Vernissage : vendredi 10 février, à 18 h.

Place des Arts, au Salon des Nouvelles Musiques : Salle d'exposition (Place des Arts)

 

Expositions et spectacles
Invitation au vernissage de l’exposition PèlerImage de l’artiste multidisciplinaire Julie Turp

Invitation au vernissage de l’exposition PèlerImage de l’artiste multidisciplinaire Julie Turp

Dans ses oeuvres récentes, regroupées sous le titre de PèlerImage, Julie Turp revisite des oeuvres marquantes de l'histoire du cinéma. Dans des oeuvres vidéos, l'artiste fait se rencontrer des séquences tirées de films connus, tels que Vertigo ou Taxi Driver, et des photographies récentes prises sur les lieux de tournage de ces films, qu'elle a revisités en Europe et aux États-Unis, dans une sorte de « pèlerinage » artistique. Ces oeuvres sont accompagnées de livres photo réunissant des notes et commentaires consignés par l'artiste au fil de son périple.
Lire la suite
Julie Turp est née à Montréal en 1973 et détient un baccalauréat en Arts de l'Université de Montréal et une maîtrise en Histoire de l'art de l'Université du Québec à Montréal, où elle poursuit présentement ses études au doctorat en études et pratiques des arts. Ses oeuvres, inspirées par une approche multidisciplinaire de l'image, sont le reflet de recherches plastiques, filmiques et théoriques sur l'expérience perceptive et sensible du spectateur face à la photo et à la vidéo narrative et poétique.
Vernissage :
Mardi 14 février 2017, à 18 h 00
Galerie POPOP
Espace 442-444
372 rue Ste-Catherine O.
Montréal

Entrée libre

Expositions et spectacles
Vernissage de l'exposition Jonathan Plante. <em>Angle mort</em>

Vernissage de l'exposition Jonathan Plante. Angle mort

La Galerie de l’UQAM présente l’exposition « Angle mort » de Jonathan Plante, finissant à la maîtrise en arts visuels et médiatiques. L’artiste y dévoile un ensemble de peintures et d’impressions sur support lenticulaire, un procédé donnant une impression de mouvement aux images. Suivant l’angle de vision du spectateur, des images apparaissent, disparaissent et se transforment. Ainsi, Plante met en scène le regard et engage le corps du spectateur dans l’expérience de différentes temporalités de l’image.
Lire la suite
Chez Jonathan Plante, l'angle mort, c'est l'écart créé par la mise en mouvement de l'image. La série de tableaux-écrans qui compose l'exposition, en revisitant la peinture abstraite, l'art optique et cinétique, ainsi que le cinéma expérimental, explore, amplifie et systématise le caractère plastique du mouvement. Des peintures et des impressions sérigraphiques réalisées sur des supports lenticulaires offrent des images qui mettent en évidence le lien indissociable entre le déplacement du spectateur et sa perception. À l'occasion du vernissage du 10 janvier, la revue esse lancera son nouveau numéro sous le thème «Bibliothèque».
Vernissage : mardi 10 janvier 2017, à 17 h 30
Exposition : du mercredi 11 janvier au samedi 18 février 2017
Plus d'information
Entrée libre
Expositions et spectacles
Vernissage de l'exposition Françoise Sullivan. <em>Trajectoires resplendissantes</em>

Vernissage de l'exposition Françoise Sullivan. Trajectoires resplendissantes

La Galerie de l'UQAM est fière d'entamer l'année 2017 avec une grande artiste montréalaise, madame Françoise Sullivan. La directrice de la Galerie et commissaire de l'exposition a réuni pour l'occasion un ensemble varié d'œuvres - dont plusieurs sont inédites - de celle qui s'impose comme l'une des figures les plus marquantes de l'histoire de l'art du Québec et du Canada.
Lire la suite
Les œuvres réunies dans l'exposition font converger plusieurs trajectoires conceptuelles tributaires d'un questionnement sur le sens et la pratique de l'art. Selon Louise Déry, « la conscience et le corps s'y révèlent en état d'alerte ; l'intuition du lieu et l'acuité de l'instant en ont impulsé l'apparition ; la destinée personnelle et les mythes collectifs en ont conditionné la poussée imaginante. C'est ainsi que le sol gelé d'un paysage hivernal, le site déifié d'un quartier de raffineries, la légende désenchantée de nos héros inquiétés, la rencontre inusitée de deux jeunes visages par delà le temps ou encore les mots offerts pendant que la peinture se dit ou se tait et que les corps chorégraphiés s'activent ou se figent, deviennent, chez Françoise Sullivan, une constellation de circonstances porteuses de significations. » Le vernissage comprendra la présentation de la chorégraphie « Je parle » de Françoise Sullivan, interprétée par Ginette Boutin. À la même occasion, la revue esse lancera son nouveau numéro sous le thème « Bibliothèque ». De nombreuses autres activités sont prévues tout au long de l'exposition.
Vernissage : mardi 10 janvier 2017, à 17 h 30
Exposition : du 11 janvier au 18 février 2017
Plus d'information
Entrée libre
Expositions et spectacles
Collectif 842

Collectif 842

Le Département de danse a le plaisir de vous convier à la représentation de cinq pièces de quinze minutes. Présentées par : Marie-Pier Proulx et Maggie Sauvé Matière première, Araneus Sorex, Sësamô Vulpes et Capitaine Héliotrope Duo informel, Marie Fulconis et Leila Millon Bierre Summertime, Marie-Pier Laforge-Bourret et Natacha Viau One (of us), et Sarah Mascolo.  Une discussion avec les artistes, animée par Catherine P. Voyer et Adam Provencher, suivra la présentation du vendredi soir !  Venez vivre des expériences en assistant aux pièces mises en scène en lien avec le mouvement des artistes-étudiants de la relève !
Lire la suite
Qu'est-ce que Passerelle 840 ? Passerelle 840 est une entité qui vise à encourager et à soutenir les étudiants de l'UQAM qui portent un intérêt pour la recherche et l'expérimentation du mouvement, où les créations sélectionnées seront amenées de l'avant via une plate-forme créative non-censurée mais encadrée. Passerelle 840 ainsi que son comité de gestion, favorise l'acquisition de compétences liées à la conception, la gestion et la production d'un projet artistique semi-professionnel, bénéfique à tous les étudiants de l'UQAM. Une seule condition s'applique : celle de faire participer des étudiants en danse du Département de danse de l'UQAM à partir de leur deuxième année du baccalauréat jusqu'à deux ans après leur graduation. Passerelle 840 vise à faire naître des collaborations entre les multiples départements UQAMiens, entre autres ceux de la Faculté des arts. Chaque session d'automne, d'hiver et d'été, le comité de gestion émet un appel de projets auprès des étudiants/gradués. Pour soumettre leur candidature, ils doivent s'allier à un conseiller artistique faisant partie des chargés de cours du Département de danse, puis compléter un dossier de présentation décrivant leurs intentions, ambitions, explorations, motivations, inspirations. L'admissibilité des projets est évaluée scrupuleusement par le comité de gestion afin d'offrir une expérience de soumission se rapprochant de la réalité du marché du travail. Les soumissions sont notamment sélectionnées en fonction de leur contenant plutôt que de leur contenu. Cette manière d'opérer permet une plus grande liberté créative chez l'étudiant, et aussi d'imposer une rigueur dans la rédaction du document de soumission, une rigueur que nous jugeons importante à développer et entretenir pour l'avenir. Les présentations chorégraphiques de Passerelle 840 sont présentées d'octobre à mai dans un local offert par le Département de danse, assurées par un technicien de l'UQAM et encadrées par le comité. Ces soirées offrent une visibilité aux créateurs et à ses interprètent, et sert à financer l'entité. De tous les genres, de toutes les natures, par la grande liberté créative que permet Passerelle 840, on peut y voir de tout, offrant au public une soirée riche en mouvements. Laboratoire Passerelle 840, c'est un tremplin, où non seulement la relève se mouille, mais où émerge l'artiste en l'étudiant.
Vendredi 10 février 2017 à 20h
Samedi 11 février 2017 à 18h et 20h
Dimanche 12 février à 18h
UQAM / Pavillon de danse
840 rue Cherrier
Montréal

Contribution minimale : 5$
Paiement sur place à la billeterie. Argent compant seulement.

Bourses et concours
Programme Initiatives hiver 2017

Programme Initiatives hiver 2017

Le programme Initiatives de la Faculté des arts finance la présentation d'une communication à un colloque, à un congrès, à un symposium, une exposition ou un spectacle, l'activité doit se tenir cet hiver. Il s'adresse aux étudiants dûment inscrits au trimestre d'hiver 2017 dans l'un des programmes de 2e cycle et de 3e cycle de la Faculté. Grâce à l'appui de la Fondation de l'UQAM, un remboursement maximum de 750 $ peut être versé. Une fiche descriptive de la bourse se trouve sur RIBÉ. Vous devez présenter le projet à l'aide du formulaire de demande de financement prévu à cette fin. 

Date limite : vendredi 17 février 2017, à 23 h 59
Dépôt des dossiers en ligne sur RIBÉ, 1529 -  Programme Initiatives de la Faculté des arts

Information : Geneviève Garneau, ou 514-987-3000 poste 1092

Des questions sur comment postuler

Bourses et concours
Subventions facultaires aux professeurs

Subventions facultaires aux professeurs

Le concours de la Faculté des arts Nouvelles orientations de recherche et de recherche création est lancé. Les professeurs et professeures de la Faculté ont jusqu'au vendredi 3 février 2017 pour déposer le formulaire complété qu'ils peuvent se procurer auprès de Pierre-Paul St-Onge. Également, ils et elles peuvent déposer une demande au concours Appariement financier aux subventions liées à la mobilisation des connaissances d'ici le 17 avril 2017, afin de faire une demande Connexion du CRSH du 1er mai 2017. Vous trouverez ci-après notre programme facultaire de développement de la recherche et de la création
Appel de texte ou de projet
VIDÉOPROJECTION ARCHITECTURALE POUR L'EDIFICE WILDER ESPACE DANSE

VIDÉOPROJECTION ARCHITECTURALE POUR L'EDIFICE WILDER ESPACE DANSE

À la recherche de création originale pour la nouvelle façade de projection du Quartier des spectacles. Un nouveau complexe dédié à la danse, l'édifice Wilder abrite quatre joueurs majeurs du milieu : l’Agora de la danse, l’École de danse contemporaine de Montréal, Tangente et Les Grands Ballets Canadiens de Montréal.

Dans ce cadre, le Partenariat du Quartier des spectacles et les organismes résidents du Wilder invitent les créateurs de tous les horizons, résidant au Canada, à soumettre leurs projets artistiques. L’œuvre choisie sera diffusée régulièrement à partir de l’inauguration officielle du Wilder en septembre 2017. Le projet vise à créer une œuvre de vidéoprojection conçue spécifiquement pour évoquer la vocation danse de l’édifice Wilder.

Lire la suite

L’œuvre devrait, entre autres:

  • Inscrire le corps en mouvement;
  • Évoquer la force et la fragilité de l’humain;
  • Privilégier une diversité de corps (formes et âges) et une facture figurative (où l’on reconnaît le corps);
  • Suggérer la diversité de la danse d’aujourd’hui de façon originale, en incluant des mouvements plus contemporains et ceux du ballet;
  • Avoir une durée minimale de 5 minutes.

Date limite pour le dépôt du projet : lundi 6 février 2017, à midi

Comment déposer une demande 

Appel de texte ou de projet
Speed colloque <em>Imaginaires de Google</em>

Speed colloque Imaginaires de Google

La Chaire de recherche du Canada sur les arts et les littératures numériques et le Laboratoire de recherche sur les oeuvres hypermédiatiques (ALN-NT2) lancent un appel à communications dans le cadre du speed colloque intitulé Imaginaires de Google. « Nous vivons dans une société de la requête », écrit Geert Lovink en 2008 dans son article « The society of query and the Googlization of our lives », reprenant les propos de l'informaticien Joseph Weizenbaum. Depuis sa création en septembre 1998, le géant Google a transformé nos pratiques de recherche, nos actions quotidiennes sur la toile et notre rapport à l'information. À mi-chemin entre la bibliothèque de Babel et Big Brother, Google prône la démocratisation des outils web, la gestion efficace des données et l'accessibilité à l'information, tout en s'infiltrant dans nos vies et en collectant nos données personnelles.  Les propositions de communication (150 mots) devront être accompagnées d'une courte biographie (100 mots) et d'un titre préliminaire.

Date de tombée : lundi 13 mars 2017
Colloque : vendredi 28 avril 2017
ALN | NT2
UQAM / Pavillon Maisonneuve
405, boul. de Maisonneuve Est, local B-2300
Montréal

Adresse courriel pour l'envoi des propositions : aln-nt2@uqam.ca

Appel de texte ou de projet
Ma thèse en 180 secondes

Ma thèse en 180 secondes

L’UQAM lance un appel de candidatures pour le concours annuel de Ma thèse en 180 secondes qui permet à des doctorantes et doctorants de présenter, en trois minutes, un exposé clair, concis et convaincant de leur projet de recherche à un auditoire profane et diversifié. Le concours a pour but d’encourager les étudiantes et étudiants de doctorat à développer leurs aptitudes en communication tout en faisant connaître leur recherche.

Ma thèse en 180 secondes offre une occasion unique aux jeunes chercheurs de parfaire leurs aptitudes en communication, tout en leur donnant la possibilité de diffuser leurs recherches dans l’espace public. Les présentations des finalistes des universités seront filmées pendant la finale nationale et diffusées sur Internet, leur permettant ainsi de partager leur passion avec le plus grand nombre. 

Les présentations et les vidéos des finalistes 2016 sont disponibles ici.
Lire la suite
À l’issue du concours institutionnel prévu le mardi 28 mars 2017 sur l’heure du midi, une seule, un seul concurrent sera sélectionné pour participer à la finale nationale qui se déroulera le jeudi 4 mai 2017, dans le cadre des Journées internationales de la culture scientifique – Science & you de l’Acfas à l’Université McGill.
Date limite d'inscription : mardi 28 février 2017

Pour vous inscrire : Sophie Laberge 
Pour plus d'information, consultez le site

Vie étudiante
Formation à l’enseignement universitaire

Formation à l’enseignement universitaire

La Factulté des arts offre, à l'été 2017, un cours de 3e cycle en pédagogie universitaire. S'adressant spécifiquement aux doctorants et s'appuyant sur la recherche dans ce domaine, ce cours vise l'acquisition des habiletés à enseigner au niveau universitaire ainsi que le développement d'une attitude réflexive face à la pratique pédagogique. Il vise aussi à considérer la culture de l'innovation pédagogique par l'entremise de l'intégration du numérique et à amener les étudiants à argumenter leurs choix pédagogiques et didactiques en s'appuyant sur la recherche et les fondements théoriques actuels en éducation. Le cours sera donné par Diane Leduc, professeure en didactique en enseignement supérieur et diplômée du doctorat en études et pratiques des arts.
Lire la suite
Pour atteindre ces objectifs, le cours traite de l'évolution du contexte de l'enseignement supérieur, des caractéristiques des étudiants et leurs attentes, de la planification de l'enseignement dans une perspective d'alignement pédagogique, des principes d'une pédagogie active, de l'enseignement à distance synchrone et asynchrone et du soutien l'apprentissage en contexte hybride. Ces thèmes sont abordés en prenant appui sur les fondements théoriques de l'apprentissage ainsi que sur les recherches
Le cours se donnera les mardis et jeudis après-midi et comportera des leçons en présentiel et à distance.

Pour les inscriptions, contactez Marie-Michèle Auger.

Diplômés
Parcours de diplômés : Annik Hamel

Parcours de diplômés : Annik Hamel

Le Conseil de diplômés de la Faculté des arts présente dans une série de capsules vidéo le parcours de diplômés de la faculté. Dans ces entrevues diffusées en ligne sur uqam.tv, Isabelle Brouillette, Marthe Carrier, Annik Hamel, Mélissa Lavergne et Judith Portier échangent avec cinq finissants ou jeunes diplômés sur leur cheminement professionnel dans le domaine des arts. Cette semaine, le Conseil présente Annik Hamel (B.A. Danse 1987). L'artiste est interviewée par Anne-Flore de Rochambeau (B.A. Danse 2012).
Lire la suite

Formée en danse contemporaine, Annik Hamel évolue sur les scènes montréalaise et internationale depuis 25 ans. Membre de Montréal Danse depuis 1987, elle a travaillé avec plus d'une cinquantaine de chorégraphes réputés, dont Jean-Pierre Perreault, Paul-André Fortier, Daniel Léveillé, Ginette Laurin, Françoise Sullivan, Danièle Desnoyers et José Navas. Ses projets personnels l'ont aussi amenée à orchestrer et interpréter C'est l'histoire d'une femme, montage de pièces de Paola de Vasconcelos, Wajdi Mouawad et José Navas, dans le cadre du volet Interprète de Danse-cité. Elle a collaboré au théâtre avec Wajdi Mouawad, Denis Marleau et Pol Pelletier et a joué dans des films de Gilles Noël, Jean Chabot, Mario Côté et Raymond St-Jean. Annik Hamel a collaboré récemment avec la compagnie Parbleux pour la création de O Oui, présenté à Vienne, Genève, Bordeaux et Bergen.

En savoir plus