Publications
Média | Le corps dansant se porte mieux

Média | Le corps dansant se porte mieux

Sylvie Fortin, professeure au Département de danse, intervient dans Le corps dansant se porte mieux, un article sur la santé des danseurs publié dans LE DEVOIR lors de la Journée internationale de la danse.
Pour en savoir plus https://goo.gl/d44e9V
Prix, distinctions, subventions
MEA | Deux finissantes en danse

MEA | Deux finissantes en danse

Le samedi 22 avril dernier, le Département de danse a accueilli l’ensemble des étudiants finissants du programme de maîtrise en enseignement des arts (MEA) pour la présentation finale de leur projet pédagogique novateur. Parmi ces étudiants, nous sommes heureux de souligner le parcours des deux finissantes dans la concentration danse, il s’agit de mesdames Andrée-Anne Fontaine-Binette et Sabrina Millani. Leur projet pédagogique novateur avait pour titre : L’intégration de principes somatiques à l’enseignement-apprentissage de leçons de danse au secondaire pouvant contribuer à développer l’autonomie des élèves, et ce, au profit d’une plus grande qualité d’interprétation (Sabrina Millani) et le travail d’équipe, une stratégie pour affiner la démarche d’interprétation en danse (Andrée-Anne Fontaine Binette). Le Département de danse leurs adresse ses félicitations ainsi que tous les autres finissants.
Mémoires et thèses
Mémoire-création de Jérémie St-Pierre

Mémoire-création de Jérémie St-Pierre

Vous êtes invités à visiter l'exposition Spectres de Jérémie St-Pierre présentée comme exigence partielle de la maîtrise en arts visuels et médiatiques. L’exposition jette un regard critique sur les bouleversements globaux engendrés par les mouvements migratoires humains ; de ses causes à ses effets. Jérémie St-Pierre s’interroge sur les bouleversements sociaux qui ont un impact sur les enjeux politiques et territoriaux dans des contextes où les conditions de survie sont de plus en plus extrêmes. Par un travail en peinture motivé par des stratégies de défiguration, il met en évidence de nouveaux espaces psychologiques, à la limite de l’hallucination, en réaction à la déprédation du monde face à l’anéantissement des valeurs humanistes.  
Lire la suite
Jérémie St-Pierre s'inspire de la défaillance des appareils de captation de l'image, de façon à alimenter son procédé d'effacement de la figure. À cet effet, il essaie de créer un sentiment d'instabilité qui permettra une ouverture sur l'opacité des structures politiques et sociales. Lors du processus de composition de ses tableaux, St-Pierre prend la posture du vandale en se questionnant sur les limites de la figuration. Perte d'identité, effondrement des héritages culturels, iconoclasme et radicalisation sont ses thèmes de prédilection. Les récits qui se dégagent de ses œuvres proposent une nouvelle vision sur la dégradation de l'image ainsi que sur les stratégies de recomposition de celle-ci.
26 avril au 3 juin 2017
Vernissage : 26 avril 2017, à 17 h
Maison de la culture Frontenac - Studio 2
2550, rue Ontario
(métro Frontenac)
Colloques et conférences
<em> Perspectives féministes en histoire de l'art : ébranler les piliers de la discipline</em>

Perspectives féministes en histoire de l'art : ébranler les piliers de la discipline

Le colloque interdisciplinaire et interuniversitaire Perspectives féministes en histoire de l’art : ébranler les piliers de la discipline entend montrer la pertinence ainsi que la pluralité des perspectives féministes actuelles en histoire de l’art en présentant les recherches d'étudiant.e.s des cycles supérieurs s’intéressant aux arts visuels. Les participant.e.s s’exprimeront sur un ou des aspects féministes de leur recherche (corpus, études de cas, théorie, méthodologie). À travers des perspectives féministes, ce colloque abordera l'enseignement et l’écriture de l’histoire de l’art, l’analyse d’oeuvres, ainsi que la représentation et les pratiques artistiques de femmes. Cette journée d’étude se veut un laboratoire, c’est-à-dire un lieu de partage de l’état actuel des réflexions et des recherches féministes étudiantes se rapportant au champ des arts. Nous espérons que cet espace de discussion offrira un panorama des postures féministes possibles en histoire de l’art.  
Vendredi 12 mai 2017, à 10 h
UQAM / Pavillon Président-Kennedy, local PK-1140

L'événement est gratuit et ouvert au public. Notez que la salle est accessible par ascenseur.
Pour toute question, veuillez communiquer avec nous

Colloques et conférences
Les enjeux du contemporain dans la poésie québécoise

Les enjeux du contemporain dans la poésie québécoise

Le CRILQ à l'UQAM et le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire, Figura, vous convient au colloque intitulé Les enjeux du contemporain dans la poésie québécoise. Cet évènement propose un espace de réflexion sur la poésie actuelle et se situe au carrefour de la création et de la pensée critique. Durant les deux journées du colloque, les voix de poètes, de chercheuses et chercheurs issus de quatre universités québécoises, d'éditeurs et éditrices ainsi que de critiques littéraires se rencontreront et discuteront du milieu artistique qu'ils contribuent à faire vivre.
Lire la suite
Vous pourrez notamment assister aux performances de Projet K et de Kama La Mackerel ainsi qu'aux communications de Rodney Saint-Éloi (Mémoire d'encrier), Ashley Opheim (Metatron Press), Jean-Simon Desrochers, Anthony Lacroix (Fond'tonne), Marie Darsigny (Filles Missiles), Julien Fontaine-Binette (La Tournure) et Catherine Cormier-Larose (Production Arreuh). Un espace d'exposition présentera des zines, des affiches d'évènements, des illustrations, des photographies et divers objets d'art. Il sera aussi possible d'assister à la première représentation du court-métrage D'où viennent les mots d'Alexandre Turgeon Dalpé mettant en vedette les poètes Jean-Christophe Réhel, Marie Darsigny, Éden Landry, Baron Marc-André Lévesque, Daphné B., Emmanuelle Riendeau, Emmanuel Deraps et Gabrielle Boulianne-Tremblay. Ce colloque est réalisé en partenariat avec le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises - CRILCQ, Figura, le centre de recherche sur le texte et l'imaginaire, la Maison de la poésie de Montréal, L'Euguélionne, librairie féministe, l'AECSEL-UQAM, l'AFEA-UQAM, l'AEMEL-UQAM, la Faculté des arts et le Département d'études littéraires.
Lundi 15 et mardi 16 mai 2017
UQAM / Pavillon Athanase-David, local : DR-200
1430, rue Saint-Denis

Pour en savoir plus :
Stéphanie Roussel, coorganisatrice de l'évènement 514-576-6466 | roussel.stephanie@hotmail.com

Site internet : CRILCQ à l'UQAM

Colloques et conférences
Colloque international Art et littérature de l'infamie

Colloque international Art et littérature de l'infamie

Comment se situer en tant que chercheurs, critiques et commentateurs face à des œuvres artistiques ou littéraires qui ont valu à leurs auteurs la condamnation juridique? qui ont ostensiblement été publiées ou exposées pour faire accroître la visibilité d’une personne au détriment de la réputation d’une autre? dont la qualité artistique ou littéraire est souvent éclipsée par la vérité qu’elles proclament, les secrets qu’elles révèlent et les médisances qu’elles débitent? Méritent-elles l’inclusion dans les canons artistiques et littéraires? Si non, pourquoi pas? Que nous révèle leur statut d’objet d’étude contesté sur les lettres et l’histoire de l’art? Si oui, partagent-elles des traits stylistiques, des stratégies rhétoriques, des qualités esthétiques? Pourrions-nous théoriser une esthétique ou une éthique de la diffamation? Quelle serait sa spécificité? Qui en seront les artistes phares? Quels en seraient les précédents historiques?

Comité scientifique: Samuel Archibald, Mathilde Barraband, Alain Farah, Vincent Lavoie, Ania Wrobleski

Lire la suite
Colloque international placé sous l’égide du programme de recherche interdisciplinaire RADICAL (Repères pour une articulation des dimensions culturelles, artistiques et littéraires de l'imaginaire contemporain).
Mardi 23 et mercredi 24 mai 2017, de 9 h à 17 h
UQAM / Athanase-David, salle D-R200
Colloques et conférences
Colloque <em>Femmes Ingouvernables : entre corps et communauté</em>

Colloque Femmes Ingouvernables : entre corps et communauté

Figura, le centre de recherche sur le texte et l'imaginaire, a le plaisir de vous convier à un colloque intitulé Femmes Ingouvernables : entre corps et communauté. Dans l'imaginaire comme dans le réel, s'il existe une tendance pernicieuse à séparer les femmes (pensons au test de la bédéiste Alison Bechdel), l'ingouvernable postule qu'il s'agirait en fait d'une stratégie de contrôle institutionnel à renverser. L'une contre l'autre ou l'une sans l'autre, le vieil adage « diviser pour mieux régner » fait en sorte que seulement quelques rares élues ressortent du lot fragmenté.
Lire la suite
À travers, entre autres, une réhabilitation des corps, nous suggérons que la Femme Ingouvernable permet une redistribution des pouvoirs. Pensons au groupe, à la famille, à l'équipe, à l'armée, au partenariat, au duo, à la troupe, au band, au cercle d'amies, au fandom, à la sororité, à la communauté virtuelle ou au couvent wicca afin d'observer ces corps qui les constituent. L'objectif premier est d'étudier les femmes entre elles et à la place qu'occupe leur corporéité dans cette relation, comme pierre de touche d'une expérience à la fois intime et collective.
Mercredi 10 et jeudi 11 mai 2017, de 9 h à 18 h
UQAM / Pavillon Judith-Jasmin, local J-4925
405 Sainte-Catherine Est
Expositions et spectacles
Conte de faits de Dominique Porte

Conte de faits de Dominique Porte

Inspirée par la fantaisie de Jacques Prévert, Dominique Porte, chargée de cours au Département de danse, a créé une œuvre « jeune public ». Conte de faits, trois danseurs et un musicien y explorent avec espièglerie l’époque du surréalisme. À l’instar des artistes de ce mouvement qui ont joué sur la perception pour bousculer la réalité, la chorégraphe s’ouvre à un nouvel imaginaire et s’imprègne d’un univers poétique, à la fois criant de vérité, de simplicité et d’humour, dédié aux 7 à 99 ans !
Vendredi 12 mai 2017, à 19 h
Samedi 13 mai 2017, à 16 h
Agora de la danse / Édifice Wilder
1435 rue Bleury

Billets : 18$
Billetterie par téléphone et courriel: 514 525-1500

Expositions et spectacles
Remontage

Remontage

La Galerie Trois Points est très enthousiaste à l’idée de présenter cette collaboration issue de rencontres entre les artistes Mario Côté, professeur à l'Écoles des arts visuels et médiatiques, et Olivia Mc Gilchrist, où tous deux se sont prêtés au jeu du «remontage» respectif de leur propre travail photographique et vidéographique. Comme point de départ, une copie du manifeste Refus global qui avait transité en 1948 entre les mains de Louise Renaud qui séjournait à l’époque à New York. C’est à partir de cette épreuve dactylographiée sur papier parchemin translucide bleu qu’ils ont soutiré des phrases annotées et corrigées à la main par Paul-Émile Borduas, prenant ainsi le relais d’un texte qui, d’une certaine façon, est encore en train de s’écrire.
Du samedi 6 mai au samedi 17 juin 2017
Galerie Trois Points
Espace 520
372, rue Sainte-Catherine Ouest
Montréal

T : 514.866.8008 info@galerietroispoints.com

Expositions et spectacles
Vernissage de l'exposition Charles-Antoine Blais Métivier. <em>Objet de recherche</em>

Vernissage de l'exposition Charles-Antoine Blais Métivier. Objet de recherche

La Galerie de l’UQAM présente l’exposition Objet de recherche de Charles-Antoine Blais Métivier, finissant à la maîtrise en arts visuels et médiatiques. L’exposition prend la forme d’une installation où l’artiste − par le biais d’objets que les visiteurs sont amenés à manipuler − explore le rapport que nous entretenons avec les interfaces tactiles et les appareils qui les supportent. Ce faisant, Blais Métivier s’intéresse à la relation intime qui lie l’utilisateur et son appareil mobile, ainsi qu’aux perceptions synesthésiques acquises par l’accoutumance à ses interfaces. En faisant appel à la participation du spectateur, ces nouveaux acquis culturels se révèlent intuitivement dans l’exposition qui tente d’exposer les mécanismes par lesquels les interfaces tactiles influent sur l’imaginaire, et inversement, comment l’imaginaire perçoit désormais la matière.
Lire la suite
Charles-Antoine Blais Métivier est un artiste multidisciplinaire originaire de la ville de Sherbrooke. Il détient un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal, où il complète actuellement une maîtrise. Depuis 2010, son travail a été présenté au sein d’expositions à Montréal, en France et en Italie. En 2012, il a cofondé le groupe de recherche After Faceb00k qui s’est produit dans plusieurs centres d’artiste au Canada (Skol, Espace F, L’Écart, The Alternator, Latitude 53, et ArtsPlace), et qui présentait l’installation immersive In Loving Memory <3 au Musée McCord dans le cadre du Mois de la Photo à Montréal 2015.
Du mercredi 10 mai au samedi 17 juin 2017,
horaire : du mardi au samedi 12 h - 18 h
Vernissage : Mardi 9 mai 2017, 17 h 30

Galerie de l'UQAM
UQAM / Pavillon Judith-Jasmin, salle J-R120
1400, rue Berri
Montréal

Entrée libre / Plus d'informations
Expositions et spectacles
Un Requiem allemand

Un Requiem allemand

Afin de clore sa septième saison, l'Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal (OPMEM), en résidence au Département de musique, vous convie à un très grand concert avec solistes, chœurs, orchestre et orgue. En collaboration avec l'Ensemble choral Saint-Eustache, le Chœur fort de ses 100 choristes et l'orchestre lui de ses 75 musiciens, vous présenteront un puissant et grandiose concert qui sera très certainement mémorable. La soirée débutera par un hommage à la création de Montréal il y a 375 ans, avec le Te Deum Laudamus du compositeur de génie Wolfgang Amadeus Mozart. En effet, les jours qui ont suivi l'inauguration de Ville-Marie, le 17 mai 1642, un Te Deum avait été joué pour l'occasion. Suivra ensuite des extraits de la Symphonie espagnole d'Edouard Lalo, œuvre mettant en vedette une jeune violoniste joliettaine de 18 ans, Béatrice Dénommée-Parent.
Lire la suite
Composée en 1874 pour le violoniste Pablo de Sarasate, cette œuvre fût un succès dès sa création et s'est imposée au répertoire concertant violonistique avec ses rythmes latins, très en vogue à l'époque. La soirée se terminera avec une œuvre clé des concerts symphoniques : Ein deutsches Requiem du compositeur allemand Johannes Brahms. Comportant sept mouvements, cette œuvre achevée en 1868 quelques temps après le décès de sa mère est unique en son genre. Composée en langue allemande, et non latine comme les autres œuvres du genre, deux solistes sont présents : le baryton pour faire entendre l'appel angoissé de l'homme face à son destin, la soprano pour annoncer le caractère maternel des consolations futures. Contrairement aux messes de requiem qui s'ouvrent par une prière aux morts, Brahms lui en fait une pour les vivants.

Samedi 20 mai 2017, à 19 h 30
Eglise Saint-Eustache
123 Rue Saint-Louis,
Saint-Eustache

Dimanche 21 mai 2017, à 19h30
Eglise Saint-Edouard
6500 Rue de Saint-Vallier
Montréal

Billets en prévente: $25 régulier | $10 étudiant

Expositions et spectacles
Vernissage de l'exposition Gilberto Esparza. Plantas autofotosintéticas

Vernissage de l'exposition Gilberto Esparza. Plantas autofotosintéticas

La Galerie de l’UQAM présente la première exposition individuelle au Canada de l’artiste mexicain Gilberto Esparza : Plantas autofotosintéticas. Les œuvres d’Esparza, créées avec la complicité de chercheurs tels que des ingénieurs, des biologistes et des roboticiens, sont des entités hybrides. Mi-appareils, mi-organismes, elles abordent divers enjeux de la crise environnementale. La pratique de l’artiste établit un dialogue stimulant entre l’art contemporain, la science et les nouvelles technologies afin de réfléchir à l’impact de l’activité humaine sur la nature. L’exposition à la Galerie de l’UQAM est principalement consacrée à l’œuvre la plus récente de Gilberto Esparza, Plantas autofotosintéticas (2013-).
Lire la suite
À la fois fonctionnelle et utopique, cette œuvre produit une énergie alternative et renouvelable grâce au traitement des contaminants présents dans les eaux usées, en même temps qu’elle interroge l’imaginaire avec lequel nous entrevoyons l’avenir de la ville. L’exposition comprend également un film extrait du vaste projet Plantas nómadas (2008-2013), relatant l’activité d’un robot biologique autonome créé par l’artiste et destiné à vivre aux abords de cours d’eau pollués. Une série photographique tirée de ce projet sera également présentée à la Maison du développement durable, aux mêmes dates que l’exposition à la Galerie de l’UQAM.

Du mercredi 10 mai au au samedi 17 juin 2017, du mardi au samedi 12 h à 18 h

Vernissages : Mardi 9 mai 2017, 17 h 30 Galerie de l’UQAM

Galerie de l'UQAM
UQAM / Pavillon Judith-Jasmin, salle J-R120
1400, rue Berri Montréal

Entrée libre

Plus d'informations 

Bourses et concours
Programme Initiatives hiver 2017

Programme Initiatives hiver 2017

Le programme Initiatives de la Faculté des arts finance la présentation d'une communication à un colloque, à un congrès, à un symposium, une exposition ou un spectacle, que ce soit pour une activité qui aura lieu cet automne ou qui a eu lieu au cours de l'été. Il s'adresse aux étudiants dûment inscrits au trimestre d'hiver 2017 dans l'un des programmes de 2e cycle et de 3e cycle de la Faculté. Grâce à l'appui de la Fondation de l'UQAM, un remboursement maximum de 750 $ peut être versé. Une fiche descriptive de la bourse se trouve sur RIBÉ. Vous devez présenter le projet à l'aide du formulaire de demande de financement prévu à cette fin.

Date limite : vendredi 26 mai 2017, à 23 h 59
Dépôt des dossiers en ligne sur RIBÉ, 1529 -  Programme Initiatives de la Faculté des arts

Information : Geneviève Garneau

Des questions sur comment postuler

Appel de texte ou de projet
Concours international : Mutek

Concours international : Mutek

Pour sa 18e édition, MUTEK organise un concours international de création audiovisuelle. Le concours « Nouvelle Ère » sera ouvert du 13 avril au 2 juin à minuit (heure de Montréal) à tous les artistes entre 18 et 30 ans. Les participants doivent créer une œuvre originale audiovisuelle de 3 minutes maximum.
Lire la suite

Nous croyons à l'art et l'innovation comme vecteur de communication et c'est pourquoi nous vous proposons, dans le cadre de ce concours, de réfléchir à l'impact de l'Homme sur la planète et à son avenir en créant une œuvre de sensibilisation sur le thème de l'anthropocène, la Nouvelle Ère.

Le jury est composé de Patti Schmidt (MUTEK), Vincent Lemieux (MUTEK), Patrick Trudeau alias Diagraf (producteur / VJ) et Chris Salter (artiste / Concordia University Research Chair in New media, Technology and the Senses / Co-Directeur, Hexagram).

Le jury choisira 5 finalistes qui seront soumis au vote du public du 10 juin au 29 août 2017 et choisira le gagant du Prix du Jury. Le public choisira le gagnant du Prix du Public.

Plusieurs prix technologiques d'une valeur totale s'élevant à 10 000 $ sont à gagner.

L'appel de soumission se termine le vendredi 2 juin.

Détails et formulaire de soumission