Bulletin des arts
Mémoires et thèses
Soutenance de Marie-Noëlle Huet

Soutenance de Marie-Noëlle Huet

Marie-Noëlle Huet, étudiante au doctorat en études littéraires, soutiendra sa thèse intitulée Maternité, identité, écriture: discours de mères dans la littérature des femmes de l'extrême contemporain en France. 

Marie-Noël Huet est dirigée par Lori Saint-Martin, professeure au département d'études littéraires de l'Université du Québec à Montréal.

Jeudi, le 7 juin 2018
13 h 30

Pavillon Judith-Jasmin
405, rue Sainte-Catherine Est
Salle J-4225 

Colloques et conférences
<i>POSTURES + IMPOSTURES</i>. Journée des doctorant.e.s en études et pratiques des arts de l'UQAM

POSTURES + IMPOSTURES. Journée des doctorant.e.s en études et pratiques des arts de l'UQAM

Dans le cadre de cette journée, nous souhaitons aborder la question de la recherche-création dans le contexte universitaire. Ouverte à tou.te.s les étudiant.e.s, professeur.e.s, chargé.e.s de cours, artistes et intervenant.e.s qui travaillent en recherche-création, l’objectif de cette journée d’étude est de provoquer des relations artistiques et intellectuelles entre les disciplines, les chercheur.e.s, les professeur.e.s et les institutions qui réfléchissent aux potentielles postures et impostures relatives à la recherche-création telle qu’élaborée à l’université, ainsi qu’à l’extérieur du milieu académique.

La journée sera séparée en trois volets. Le premier, « Speed colloque », se déroulera comme un colloque traditionnel avec des courtes communications qui porteront sur diverses approches de la recherche-création en arts en milieu universitaire. La seconde partie, qui se déroulera selon la formule du « Forum ouvert », sera l’occasion pour des artistes d’animer des ateliers performatifs. Enfin, trois interventions constitueront la troisième partie de la journée : intitulé « 5 à 7 conférences : la diffusion de la recherche-création à l’extérieur de l’université », ce troisième volet vise à aborder les différents potentiels de la recherche-création dans les milieux de l’édition, des centres d’artistes et du commissariat d’expositions.

Cette journée des doctorant.e.s en études et pratiques des arts est la première d’une série de rendez-vous annuels dont l’objectif sera de faire un état des lieux sur la recherche-création interdisciplinaire au Québec.  

Pour en savoir plus https://bit.ly/2KHh1Lc
Mercredi, le 6 juin 2018, de 13 h à 19 h
au Studio d'essai Claude-Gauvreau (J-2020)
Événements spéciaux
Le film « La Bêtise » projeté en Pologne et en Italie

Le film « La Bêtise » projeté en Pologne et en Italie

Le film d’animation « La Bêtise », du professeur Thomas Corriveau de l’École des arts visuels et médiatiques, sera présenté en compétition internationale dans deux festivals de films en Europe au cours du mois de juillet.

Il sera d’abord présenté à Animator 2018, Festival international de film d’animation de Poznan, en Pologne, qui aura lieu du 6 au 12 juillet. Ensuite, le film sera projeté à Animavì 2018, Festival international du cinéma d’animation poétique, à Pergola en Italie, du 11 au 15 juillet 2018.

Thomas Corriveau se rendra d’ailleurs à Pergola pour la durée du festival, grâce à l’obtention d’une bourse de déplacement du Conseil des arts et lettres du Québec

Événements spéciaux
Présentation de l'artiste Alexia Laferté-Coutu à la Galerie de l’UQAM

Présentation de l'artiste Alexia Laferté-Coutu à la Galerie de l’UQAM

La Galerie de l’UQAM a le plaisir de vous convier à la présentation de l’artiste Alexia Laferté-Coutu, finissante de la maitrise en arts visuels et médiatiques.

Organisée dans le cadre de la série L’art observe, cette activité conviviale sera l’occasion d’en apprendre davantage sur la pratique de l’artiste et sur l’exposition Leurs ombres centenaires, présentée jusqu’au 16 juin à la Galerie de l’UQAM. Dans son exposition, Laferté-Coutu offre une réflexion complexe sur nos rapports à l’architecture et à l’histoire. Par le geste de pression d’argile souple sur la surface extérieure de bâtiments, elle cherche à générer un rapport actif à la sculpture.

Mardi, le 12 juin 2018
12h45-13h45

Galerie de l’UQAM
Pavillon Judith-Jasmin
1400, rue Berri
Montréal

Entrée libre

Événements spéciaux
Exposition <i>Refus contraire</i> à la Galerie de l’UQAM :: événements cette semaine

Exposition Refus contraire à la Galerie de l’UQAM :: événements cette semaine

Corps collectif : décoloniser la danse entre identité et liberté 
Mercredi, le 6 juin 2018 à 12h45

À mi-chemin entre la conférence, l’expérimentation et la discussion, ces échanges s’appuient sur le travail en arts vivants réalisé dans l’espace de la galerie par le groupe du spectacle

Make Banana Cry et de la série Banana Peels (Trying Hard). Visite commentée avec les commissaires
Samedi le 9 juin 2018 à 14h

Avec les commissaires Doriane Biot, Véronique Hudon et Camille Richard.

Banana Peels (Trying Hard)
Mardi le 5 juin 2018 de 15h à 17h

Performances avec Ellen Furey, Hanako Hoshimi-Caines, Dana Michel, Simon Portigal, Andrew Tay et Stephen Thompson.

 

Tous les évènements sont gratuits et ne requièrent aucune réservation.

Galerie de l'UQAM 
Pavillon Judith-Jasmin
1400, rue Berri  
Local JR-120 

Entrée libre 

Événements spéciaux
Banana Peels (Trying Hard) : série d’interventions performatives à la Galerie de l’UQAM

Banana Peels (Trying Hard) : série d’interventions performatives à la Galerie de l’UQAM

La série Banana Peels (Trying Hard), présentée par Ellen Furey, Hanako Hoshimi-Caines, Dana Michel, Simon Portigal, Andrew Tay et Stephen Thompson est composée d'interventions ponctuelles dans l’espace de la galerie constituant un cycle de travail basé sur l’identité et l’histoire corporelle de chaque interprète. Les sessions fonctionnent comme une danse sociale, dans laquelle le/la performeur.e reconnait son corps colonisé, tout en se livrant à des moments d’abstraction afin d’échapper aux codes préconçus.

Lire la suite

La Galerie de l’UQAM accueille, dès le 16 mai 2018, l’exposition collective Refus contraire. Pensée dans le contexte du 70e anniversaire de la publication de Refus global, Refus contraire cherche à réactiver les motifs d’engagement, d’interdisciplinarité et de communauté qui animaient les signataires de ce manifeste si marquant. Par une abondante programmation évènementielle, l’exposition se veut un espace d’échanges, de collaborations et de contestations, questionnant à la fois les limites entre les disciplines et les cadres imposés par l’espace de la galerie.

Commissaires en arts visuels : Doriane Biot, Camille Richard
Commissaire en arts vivants : Véronique Hudon

Dernière chance! Mardi 5 juin 2018, 15 h – 17 h

Galerie de l'UQAM
Pavillon Judith-Jasmin
1400, rue Berri 
Local JR-120
Entrée libre

Expositions et spectacles
Exposition <i>Alexia Laferté-Coutu. Leurs ombres centenaires</i> à la Galerie de l’UQAM

Exposition Alexia Laferté-Coutu. Leurs ombres centenaires à la Galerie de l’UQAM

Dans l’exposition Leurs ombres centenaires, Alexia Laferté-Coutu, finissante à la maitrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, offre une réflexion complexe sur nos rapports à l’architecture et à l’histoire. Par le geste de pression d’argile souple sur la surface extérieure de bâtiments, l’artiste cherche à générer un rapport actif à la sculpture.

Les sculptures aux formes énigmatiques de Laferté-Coutu sont issues d’un processus d’addition et de soustraction de matière à même la surface d’architectures historiques. Les masses ainsi formées ont été cristallisées. Elles portent tantôt le sceau du bâtiment et celui du geste de pression effectué, tantôt celui des coulées du verre ou de la dentelle du moule. Le procédé renvoie à celui du cataplasme, thérapeutique ancienne qui consiste à appliquer sur une partie du corps un mélange d’argile et de plantes ayant la propriété d’absorber les toxines en activant la circulation sanguine. Le cataplasme, proche de la technique du moulage, devient ici un procédé d’enregistrement sensible et tangible. Les sculptures apparaissent ainsi comme des ponts par lesquels s’articulent les relations/rapports intangibles entre la substance fluide et la forme cristallisée, le geste et l’architecture, l’histoire et l’objet sculptural.  

Du mercredi 16 mai au samedi 16 juin 2018

Galerie de l’UQAM
Entrée libre 

Expositions et spectacles
Exposition <i>Refus contraire</i> à la Galerie de l'UQAM

Exposition Refus contraire à la Galerie de l'UQAM

La Galerie de l’UQAM a le plaisir de vous inviter àe l’exposition Refus contraire. Cette exposition inaugurale de RADAR, une nouvelle initiative de la Galerie, est destinée à la relève commissariale et permet à un collectif d’étudiant.e.s des programmes de cycles supérieurs en histoire de l’art, muséologie ainsi qu’en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, sélectionné.e.s par un jury, de contribuer à la définition, au développement et à l’organisation d’une exposition présentée dans le cadre de la programmation annuelle de la Galerie de l’UQAM.

Pensée dans le contexte du 70e anniversaire de la publication de Refus global, Refus contraire cherche à réactiver les motifs d’engagement, d’interdisciplinarité et de communauté qui animaient les signataires de ce manifeste si marquant. En constante mutation, Refus contraire fait une grande place aux pratiques performatives, collectives et politiques. Par une abondante programmation évènementielle, l’exposition se veut un espace d’échanges, de collaborations et de contestations, questionnant à la fois les limites entre les disciplines et les cadres imposés par l’espace de la galerie.

Lire la suite

Commissaires en arts visuels : Doriane Biot, Camille Richard Commissaire en arts vivants : Véronique Hudon Avec la participation de : Oana Avasilichioaei, Scott Benesiinaabandan, Karina Champoux , Angie Cheng, Daria Colonna, Cool Cunts, Pascale Drevillon, Sophie Dubois, toino dumas, Ray Ellenwood, Ellen Furey, Émilie Graton, Mathieu Grenier, Leticia Hamaoui, Hanako Hoshimi-Caines, Benoit Jutras, Lara Kramer, Camille Larivée, Fanny Latreille, Nikki Little, Anna Lupien, Kamissa Ma Koïta, Noémi McComber, Dana Michel, Chloé Ouellet-Payeur, Dominique Pétrin, Simon Portigal, Marie-Pier Proulx, Marie-Ève Quilicot, Dave St-Pierre, Patricia Smart, Andrew Tay, Becca Taylor, France Théoret, Stephen Thompson, Marilou Verschelden.

Du mercredi 16 mai au samedi 16 juin 2018

Galerie de l'UQAM
Pavillon Judith-Jasmin
1400, rue Berri
Salle JR-120
Entrée libre

Bourses et concours
Bourse postdoctorale Banting

Bourse postdoctorale Banting

La Bourse postdoctorale Banting est une bourse d'une valeur de 70 000 $ par année sur deux ans. Il s'agit d'une bourse pour un doctorant qui présente un dossier de publication exceptionnel et dont le projet de stage s'arrime parfaitement avec son responsable de stage. La date limite interne à la Faculté des arts est le mardi 26 juin 2018 et la date limite pour une présentation d'une demande complète auprès du programme Banting est le 19 septembre 2018. Un candidat ne peut pas faire son stage à l'UQAM s'il a complété son doctorat à l'UQAM, sauf circonstances exceptionnelles.  
Lire la suite
Tout doctorant qui souhaite déposer sa candidature à la Faculté des arts doit soumettre une lettre d'intention d'au plus cinq pages et compléter son CV commun canadien selon le modèle CVC académique Vanier-Banting.

La lettre d'intention doit comporter :

  • le titre et résumé du projet de stage;
  • la synergie entre le projet de stage et la recherche de la directrice, du directeur de recherche ;
  • les trois contributions à la recherche les plus importantes et leur impact sur le domaine de recherche;
  • trois contributions qui démontrent le leadership dans le domaine (activité d'enseignement, participation à des comités scientifiques, activités d'encadrement...);
  • les aspirations professionnelles du candidat, mises en relation avec le choix du directeur de recherche et de l'établissement d'accueil (UQAM).

Seulement deux candidatures peuvent être retenues par la Faculté des arts pour le concours institutionnel. 

Veuillez envoyer votre lettre d'intention à Geneviève Garneau (garneau.genevieve@uqam.ca).

 

Date limite : mardi 26 juin 2018

Pour en savoir plus

Varia
Dialogues entre art et recherche (DeAR)

Dialogues entre art et recherche (DeAR)

La professeure Johanna Bienaise est conférencière invitée par le groupe de recherche Dialogues entre Art & Recherche (DeAR) de l'Université de Lille dirigé par Philippe Guisgand, professeur des universités en danse et chercheur au Centre d'Étude des Arts Contemporains de Lille (CEAC).

Elle participera du 4 au 8 juin 2018 à un stage de fin de programme de recherche et animera une journée d'étude autour de la question de la production de documents/données dans un contexte de recherche-création universitaire. Depuis avril 2017, le département Arts/danse accueille dans son studio des résidences de création permettant à des artistes d’initier ou de poursuivre une création chorégraphique ou performative. Basé sur un principe d’échange de compétences, l’artiste bénéficie gratuitement du studio en échange d’un regard extérieur porté par un petit groupe encadré d’étudiants en Master danse.