Bulletin des arts
Prix, distinctions, subventions
La Galerie de l’UQAM, finaliste d’un concours lancé par le SIVET, a besoin de vos votes!

La Galerie de l’UQAM, finaliste d’un concours lancé par le SIVET, a besoin de vos votes!

La Galerie de l'UQAM est l'une des 9 finalistes au Programme de soutien à la communauté sourde Communo-Inclusion, lancé par le SIVET - Service d'interprétation visuelle et tactile. Jusqu'au 20 mars 2019, vous êtes invité·e·s à voter pour la Galerie et son projet de développement des pratiques innovantes d’accessibilité de l'art contemporain pour les communautés sourdes et malentendantes.
Si la Galerie de l'UQAM remporte ce concours, les initiatives privilégiées par l’équipe se déploieront en plusieurs volets dont l’objectif demeure toujours une accessibilité accrue de nos expositions et de nos évènements : 1. Embauche d’une personne sourde comme assistante à la médiation 2. Réalisation de capsules vidéos en Langue des signes québécoise (LSQ) 3. Sous-titrage d’œuvres vidéos 4. Embauche d’interprètes lors d’évènements publics 5. Partage des connaissances Le SIVET offre troix prix (5 000 $, 3 000 $, 2 000 $) pour les trois projets qui auront recueilli le plus de votes en dates du 20 mars 2019. L'obtention de ce financement est nécessaire à la pleine réalisation de ces initiatives d'accessibilité qui, bien qu'essentielles, représentent d'importants coûts de mise en oeuvre.

Pour appuyer la Galerie de l'UQAM : 1. Consultez la vidéo en Langue des signes québécoise présentant le programme proposé par la Galerie de l'UQAM (transcription de la vidéo disponible dans les commentaires)
2. Faites circuler la vidéo de la Galerie de l'UQAM ou cette infolettre dans vos réseaux
3. Surtout, n'oubliez pas d'enregistrer votre vote pour la Galerie!

Passez au vote avant le mercredi 20 mars 2019
Prix, distinctions, subventions
Remise de la Bourse d'excellence Luc-D'Iberville-Moreau

Remise de la Bourse d'excellence Luc-D'Iberville-Moreau

Le jeudi 21 mars prochain aura lieu la remise de la prestigieuse Bourse d'excellence Luc-D'Iberville-Moreau de la Faculté des arts.

Cette bourse honore la mémoire de Luc d’Iberville Moreau (1935-2016), directeur et conservateur en chef du Musée des arts décoratifs de Montréal, conservateur au Musée des beaux-arts de Montréal et professeur à l’UQAM. Elle a été rendue possible par un don majeur de la Fondation Luc-d’Iberville-Moreau.

Une courte période d'allocutions sera suivie d'un cocktail.

Jeudi 21 mars 2019, à 18h30
UQAM / Centre de Design
Entrée libre, réservation obligatoire

Informations et réservation: ustarroz.mae_lori@uqam.ca

Publications
Lancement. <em>Il s'est écarté. Enquête sur la mort de François Paradis </em> de David Bélanger et Thomas Carrier-Lafleur

Lancement. Il s'est écarté. Enquête sur la mort de François Paradis de David Bélanger et Thomas Carrier-Lafleur

L'essai de critique-création Il s'est écarté. Enquête sur la mort de François Paradis de David Bélanger (Chargé de cours, département d'études littéraires) et Thomas Carrier-Lafleur, revisitant le mythe du célèbre roman Maria Chapdelaine, paraîtra le 13 mars prochain. Un lancement collectif des éditions Nota Bene en soulignera la parution.

Vendredi 15 mars 2019, à 18h00
Librairie Gallimard
3700 St Laurent Blvd, Montreal

Événement Facebook

Colloques et conférences
Conférence: Claude Dauphin.

Conférence: Claude Dauphin. "Émotions esthétiques et turbulences politiques au 18ème siècle"

Dans le cadre du cycle conjoint des conférences-débats des Chaires UNESCO-UQAM et ACME-LAVAL, Claude Dauphin, professeur associé au département de musique de l’UQAM, présentera une conférence intitulée "Émotions esthétiques et turbulences politiques au 18ème siècle : les Philosophes aux barricades du goût musical".
Selon la coutume en vigueur dans cette série, Thierry Côté, doctorant en philosophie à l’Université de Montréal, jouera le rôle d’avocat du diable.

Plus d'informations

Jeudi 14 mars 2019, de 17h30 à 19h30
UQAM / Pavillon Hubert-Aquin / Local A-M205 (Bibliothèque centrale)
Colloques et conférences
Midi-causerie avec Véronique Leduc

Midi-causerie avec Véronique Leduc

Citoyenneté culturelle des personnes sourdes : au-delà de la démocratisation de la culture et de la démocratie culturelle. Si les perspectives médicales, culturelles et sociales prédominantes considèrent la surdité comme un manque et une incapacité, plusieurs personnes s’identifiant comme Sourdes sont fières de leurs appartenances à une ou plusieurs communautés et cultures sourdes, et de signer une ou plusieurs langues des signes. Dans la foulée de la reconnaissance des droits culturels, la citoyenneté culturelle consiste en l’ensemble des pratiques qui détermine la possibilité des personnes à se sentir appartenir à une société, particulièrement lorsqu’elles sont issues d’un groupe social minorisé.

La démocratisation de la culture, par la valorisation de pratiques d’accessibilité culturelle et la démocratie culturelle, par la création d’expressions culturelles sourdes sont de véritables pierres d’assise pour soutenir la citoyenneté culturelle des personnes sourdes. Plus encore, celle-ci prend racine au sein de pratiques de déconstruction où des personnes sourdes proposent de nouvelles façons de concevoir l’appartenance et les pratiques culturelles.

Ces perspectives novatrices seront présentées par le biais d’une synthèse de trois recherches :

- Les pratiques artistiques des personnes sourdes et handicapées au Canada (Leduc et al. Conseil des Arts du Canada, 2018-2019),
- Musique au bout des doigts : Exploration des intersections musique et vieillissement au sein des communautés de sourd-es signeur-es à Montréal (Leduc et Grenier, 2018) 
- Nos mains qui vibrent. Recherche-création en musiques sourdes (Leduc et al. 2018-2019).

Véronique Leduc est professeure au département de communication sociale et publique

Vendredi 15 mars 2019, de 12h45 à 14h
UQAM / Pavillon du Faubourg / Local DC-2300
Entrée Libre
Informations
Événement Facebook

Colloques et conférences
Table-ronde <em>Entre mensonges et vérités : art et supercherie</em>

Table-ronde Entre mensonges et vérités : art et supercherie

En collaboration avec la Faculté des arts (UQAM) et grâce au soutien de la Caisse Desjardins de la Culture, le RAAV et Art Souterrain vous invitent à une table ronde intitulée Entre mensonges et vérités : art et supercherie.
Depuis quelques années, le hoax (ou ce que les médias français appellent « intox ») s’est imposé comme une véritable « arme de dérision massive » en même temps que d’être une façon de réactiver la critique sociale. Sa forme artistique, le canular, ne diffère pas trop de celui issu du monde de l’information si l’on considère leurs objectifs (critique des médias ou des institutions), leurs méthodes d’action (présence médiatique) ou leurs effets (vertus éducatives, prise de conscience). La distinction résiderait plutôt dans le côté plus ou moins nécessaire, selon le cas, de révélation. Or, afin qu’une véritable réflexion s’enclenche, la victime du piège artistique doit être en mesure de reconnaître la nature factice de l’information (ou de l’action, de l’événement) présentée devant elle. En art cependant, la résolution des faits n’est pas toujours une option, ni l’intention, et laisse le spectateur dans ce cas-là dans l’ambiguïté la plus totale. Que cela dit-il alors de ceux qui ne voient pas la réalité, et de ceux qui refusent de la voir ? L’art serait-il alors un canular ? Et qu’en est-il de son auteur? Considère-t-il même son public ?
Animée par Audrey Labrie, la table ronde réunira Cassie Bérard, Philippe Batthika et Moridja Kitenge-Banza.

Pour en savoir plus sur les participants

Mardi 19 mars 2019, à 17h30
UQAM / Pavillon Athanase-David / Local DR-200
Pour s'inscrire à la table-ronde

Colloques et conférences
La formation artistique dans le miroir des politiques culturelles québécoises

La formation artistique dans le miroir des politiques culturelles québécoises

C'est ainsi que Marcel Rioux présentait en 1990, dans son ouvrage Un peuple dans le siècle, la vision qui l'avait animé au moment de la Commission d'enquête sur l'enseignement des arts dans la province de Québec dont le rapport sera déposé en août 1968. Renouant, cinquante ans après, le fil de ce vaste questionnement sur la formation artistique, la perspective de Rioux nous ramène ainsi à la question essentielle de la place de l'art et de la culture dans la société, qui est aussi celle de savoir comment l'individu s'inscrit dans un rapport créatif à son monde et à son devenir.

Observateur passionné de la société québécoise depuis plus de trente ans, René-Daniel Dubois n'a eu de cesse d'explorer ces questions, en tant qu'auteur, comédien et intellectuel. Il propose, dans le cadre des activités entourant les 50 ans du Rapport Rioux, une réflexion sous forme de dialogue dans laquelle il retrace à son tour son parcours dans ce qui est peut-être un « autre siècle » que celui qu'a connu Rioux mais où la formation artistique recouvre des enjeux philosophiques, politiques et institutionnels tout aussi cruciaux. Cette conférence sera aussi l'occasion pour lui de porter un regard critique sur les orientations et désorientations de l'intervention de l'État québécois en matière culturelle.

Plus d'informations

Jeudi 21 mars 2019, 19h
Auditorium de la Grande Bibliothèque
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
475, boulevard de Maisonneuve Est, Montréal

 

Colloques et conférences
Conférence en deux parties de Laurier Lacroix sur Ozias Leduc et Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté

Conférence en deux parties de Laurier Lacroix sur Ozias Leduc et Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté

Laurier Lacroix (CRILCQ, UQAM) donnera une conférence en deux parties portant sur Ozias Leduc et Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté à l'occasion de la saison « Les Belles soirées » hiver/printemps 2019 présentée au Musée des beaux-arts de Montréal.
Deux contemporains, deux peintres, deux conceptions de l’art. Ozias Leduc (1864-1955) et Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté (1869-1937) vont tous les deux mettre à profit leur engagement envers leur village natal : Saint-Hilaire et Arthabaska. Cependant, tout oppose les deux artistes. Autant leur tempérament diverge, autant leur contribution à l’art du Canada diffère. En étudiant de manière comparative les deux productions dans des genres aussi variés que le portrait, le paysage et la nature morte, on obtient une représentation plus complexe d’une riche période de notre histoire de l’art.

Plus d'informations

La première partie de cette conférence aura lieu le 3 avril 2019, de 13 h 30 à 15 h 30
La seconde partie aura lieu le 10 avril 2019, de 13 h 30 à 15 h 30

Les deux séances se tiendront à l'auditorium Maxwell-Cummings
Musée des beaux-arts de Montréal, 1380, rue Sherbrooke Ouest

Pour réserver ses billets

Événements spéciaux
Une expérience théâtrale hors du commun pour les diplômés

Une expérience théâtrale hors du commun pour les diplômés

Le Conseil de diplômés de la Faculté des arts invite tous les diplômés à vivre L'envers du décor dans le lieu exceptionnel de l’Usine C, incluant un cocktail exclusif en présence des diplômés et co-créateurs de la pièce Ce qu'on attend de moi, Philippe Cyr et Gilles Poulin-Denis.

À cette occasion sera remis à la diplômée Catherine Bourgeois (B.A. art dramatique (scénographie) 2002) le Prix du Conseil de diplômés de la Faculté des arts à un artiste à mi-carrière.

Sur la pièce Ce qu'on attend de moi : «Chaque soir, un spectateur est désigné pour devenir le seul acteur de la représentation. Alors que le reste du public l’observe se réinventer sur écran, le sujet évolue dans un décor labyrinthique qui l’amène à examiner tour à tour sa vie passée et sa vie rêvée. Une expérience théâtrale hors du commun.»

Source : http://usine-c.com/ce_quon_attend_de_moi

Jeudi 14 mars 2019, de 17 h 30 à 20 h 30
Usine C, 1345, avenue Lalonde, Montréal
Inscription
Événements spéciaux
Table ronde et lecture publique <em> Aller jusqu'au bout des mots </em>

Table ronde et lecture publique Aller jusqu'au bout des mots

Gilles Lapointe (CRILCQ, UQAM) et Rose Marie Arbour (UQAM), professeurs honoraires au Département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal, participeront à une table ronde qui mettra en lumière l'ouvrage  Aller au bout des mots , réalisé par Gilles Lapointe et par François-Marc Gagnon. Cet ouvrage permet de découvrir la correspondance de Paul-Émile Borduas et Rachel Laforest, tenue secrète pendant plus de 50 ans.

La table ronde sera précédée d'une mise en lecture de Pascale Bussières et de Jean-François Casabonne. Pour réservation, consulter la page du Musée des beaux-arts de Sherbrooke.

Dimanche le 17 mars 2019, à 11 h,
Musée des beaux-arts de Sherbrooke,
241 rue Dufferin.
Événements spéciaux
Festival international des films sur l'art (FIFA) 2019

Festival international des films sur l'art (FIFA) 2019

PREMIÈREs MONDIALEs /
Les deux dernières réalisations de Mario Côté sont présentées au 37e Festival international des films sur l'art (FIFA):
- "Brèves histoires de pierres muettes" (2019), 33 min 30 s. Sur une chorégraphie de Jeanne Renaud avec les danseurs Louise Bédard et Marc Boivin. Musique de Jürg Frey et le Quatuor Bozzini. Direction photo, Steeve Desrosiers.
Dimanche 24 mars 2019 à 10 h / séance no 60
Pour plus d’information et billetterie

- "John Heward / Words and Silence / conversation avec Stéphane La Rue" (2019), 27 min, v. o. angl., s-t fr. Direction photo, Steeve Desrosiers.
Samedi 23 mars 2019 à 12 h 30 / séance 43
Mardi 26 mars 2019 à 17 h 30 / séance 81

Pour plus d’information et billetterie

Expositions et spectacles
Exposition <em>Nans Bortuzzo. 5Ws </em> à la Galerie de l’UQAM

Exposition Nans Bortuzzo. 5Ws à la Galerie de l’UQAM

La Galerie de l’UQAM plonge dans les rouages du numérique pour explorer la cueillette des données personnelles avec l’exposition Nans Bortuzzo. 5Ws.
L’artiste, finissant de la maitrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, y déploie une expérience installative nous mettant face aux questionnements les plus intimes d’un demi-million d’Américain·e·s. Nos informations personnelles sont aujourd'hui disséminées dans les réseaux sociaux et dans les banques de données. Notre rapport aux nouvelles technologies tend peu à peu à faire disparaitre notre sphère privée. Pourtant, nos traces laissées sur Internet offrent un accès direct à nos pensées les plus intimes.
5Ws cherche à révéler ces traces à partir d'une archive numérique qui contient les requêtes et l'historique de navigation Internet de plus d’un demi-million d’Américain·e·s. Ces enregistrements, faits à l’insu des utilisateurs·trices en 2006, ont été rendus anonyme avant d'être publiés pour la recherche. L'installation rassemble un corpus de ces requêtes englobant des réalités personnelles. À la fois sérieuses et légères, elles témoignent de problèmes sociaux et reflètent des préoccupations toujours d’actualité aux États-Unis.

Du 8 mars au 13 avril 2019

UQAM / Pavillon Judith-Jasmin / Local J-R 120
Ouvert du mardi au samedi, de midi à 18h
Entrée libre

Expositions et spectacles
Passerelle 840 | Deuxième fin de semaine

Passerelle 840 | Deuxième fin de semaine

Le Département de danse présente la deuxième fin de semaine du Festival Passerelle 840. Elle se déroulera les 15-16-17 mars prochains.
Les cinq projets chorégraphiques suivants vous seront alors présentés par le Collectif 842:

- PSUKHÊ Chorégraphie: Kali Trudel. Interprétation: Alexandra Kelly, Isabelle Pin, Laurence G. Pecek et Adam Provencher.
- ΔELTA Chorégraphie: ELLES (Marianne Beaulieu, Camïlle Paquin, Joanie Deschatelets, Olivia Khoury, Marie-Christine Paré, Chloé Saintesprit et Manon Terres). Interprétation: Marianne Beaulieu, Olivia Khoury, Marie-Christine Paré et Manon Terres.
- EFFERVESCENCE Chorégraphie et interprétation: Stéphanie Leclair.
- VIRUS. Chorégraphie: Emeline Descharles. Interprétation: Léonie Bélanger, Anne Claire Bouchard-Roberge, Camille Courchesne Couturier, Zoé Cloutier-Boyd, Chanel Cheiban, Jacynthe Desjardins, Shanyça Elie-le-Conte, Margaux Guinot, Léa Laurent et Claire Pearl.
- ANTRE Chorégraphie: Éliane Viens-Synnott. Interprétation: Valérie Huard.

Une discussion avec les artistes suivra la présentation du vendredi soir!

PASSERELLE 840, LÀ OÙ LA RELÈVE SE MOUILLE!

Événement Facebook

UQAM / Département de danse de l'UQAM / 840 rue Cherrier, Montréal

DATES ET HEURES DES REPRÉSENTATIONS:
Vendredi 15 mars 2019, à 20h
Samedi 16 mars 2019, à 18h et 20h
Dimanche 17 mars 2019, à 15h

TARIFS: Le Passeport-saison 13$ (3 représentations) Le Tandem 9$ (2 représentations) Le Billet 5$ (1 représentation) Paiement sur place, à la billetterie. $$ Argent comptant seulement $

Expositions et spectacles
Exposition <em>Salle des maquettes</em> à la Galerie de l’UQAM

Exposition Salle des maquettes à la Galerie de l’UQAM

La Galerie de l’UQAM présente Salle des maquettes, une exposition proposée par Anne Philippon, conservatrice adjointe, et rassemblant plus de 40 artistes du Québec, du Canada et de l’international.
Tirées de la Collection d’œuvres d’art de l’UQAM et de la Petite collection, les pièces exposées s’attachent à montrer diverses modélisations de la pratique artistique. Par son titre, cette exposition évoque la dimension expérimentale de la maquette, employée souvent dans le domaine de l’art comme outil de travail pour révéler la trame visuelle d’un projet. Salle des maquettes se compose, d’une part, d’esquisses préparatoires, d’ébauches, d’éléments en série et de petits objets de nature singulière. Ces œuvres exemplifient à échelle réduite un concept destiné à être réalisé avec plus d’ampleur ou, au contraire, rendent compte d’un projet plus important déjà exécuté. D’autre part, certaines propositions se caractérisent par l’emploi de motifs récurrents présentant de subtiles variations d’une œuvre à l’autre. Elles deviennent alors des espaces exploratoires où la récurrence formelle ou thématique témoigne d’un travail en constante évolution.
Artistes : Edmund Alleyn, John Baldessari, Taysir Batniji, Charles-Antoine Blais Métivier, Shary Boyle, Julie C. Fortier, Sophie Calle, Maurizio Cattelan, Thomas Corriveau, Michel de Broin, Manon De Pauw, Wim Delvoye, Pierre Dorion, Suzanne Duquet, Graham Fagen, Yves Gaucher, General Idea, Gilbert & George, Jenny Holzer, Marc-Antoine K. Phaneuf et Jean-François Proulx, Stéphane La Rue, Raymond Lavoie, Micah Lexier, Piero Manzoni, Annette Messager, Otobong Nkanga, Giuseppe Penone, Yann Pocreau, Denis Rousseau, Michael Snow, Nancy Spero, Lawrence Weiner, Dana Wyse, etc.
Du 8 mars au 13 avril 2019
UQAM / Pavillon Judith-Jasmin / Local J-R 120
Ouvert du mardi au samedi, de midi à 18h
Entrée libre
Bourses et concours
Appui à la recherche-création

Appui à la recherche-création

Le concours 2019 Appui à la recherche-création de l'UQAM est lancé. Il comporte deux volets, Exploration et Réalisation.
Il s'adresse aux professeurs réguliers de l'UQAM ayant une pratique de création artistique continue et reconnue par le milieu, dont l'enjeu est d'élaborer des œuvres originales et innovantes ou de proposer de nouvelles approches dans l'un ou plusieurs des champs artistiques visés par le programme.
Les demandes seront évaluées par un comité avec une prise d'effet au 1er mai. Le soutien octroyé peut atteindre 15 000 $ pour l'un et l'autre des volets.
Échéance du concours : lundi 18 mars 2019, à midi.
Bourses et concours
Chaire stratégique de l'UQAM

Chaire stratégique de l'UQAM

Le programme des Chaires stratégiques de l'UQAM, créé en 2013, vise à stimuler le développement de la recherche et de la création en structurant des secteurs émergents, intersectoriels ou novateurs. Le programme vise également à favoriser la rétention d'excellents chercheurs et créateurs, ainsi qu'à favoriser la visibilité de l'UQAM comme université de pointe en recherche et en création. Une professeure ou un professeur qui désire soumettre une candidature pour l'obtention d'une Chaire stratégique de l'UQAM  doit préparer un avis d'intention et le déposer auprès de sa faculté d'attache. Pour la faculté des arts contactez Geneviève Garneau.
Pour en savoir plus https://www.src.uqam.ca

Date limite pour déposer l'avis d'intention : vendredi 19 avril 2019

Calendrier du concours

Critères d'évaluation

Bourses et concours
Reconnaissance et financement des équipes de recherche et de recherche-création

Reconnaissance et financement des équipes de recherche et de recherche-création

Le programme de reconnaissance et financement des équipes de recherche de la Faculté des arts est ouvert.

Ce volet vise à soutenir l'émergence et le développement des groupes de recherche et de recherche-création rattachés à Faculté des arts et à structurer les collaborations au sein de la Faculté.
Les professeures et professeurs de la Faculté ont jusqu'au mardi 21 mai 2019 pour déposer le formulaire de Reconnaissance des équipes de recherche et de recherche création et/ou le formulaire de financement des équipes de recherche et de recherche-création. La demande de financement peut se faire en même temps qu'une demande de reconnaissance, ou séparément pour une équipe déjà reconnue.

Pour en savoir plus

Date limite: mardi 21 mai 2019 à 16h

Formulaire de Reconnaissance des équipes de recherche et de recherche création

Formulaire de Financement des équipes de recherche et de recherche-création

Pour plus d'informations, communiquez avec Geneviève Garneau, agente de recherche et de planification : garneau.genevieve@uqam.ca ou 514 987-3000 poste 2432.
Appel de texte ou de projet
Appel à projet : soirée de performances artistiques Queers

Appel à projet : soirée de performances artistiques Queers

Theosexual: Spiritual Porn recherche des projets de performances multidisciplinaires, qui pourraient agir comme des réponses possibles à ces questions : de quelles manières les subjectivités queer peuvent-elles se réapproprier l'érotisme du corps normé par les idéaux érotiques hétéronormatifs et homonormatifs? Est-il possible d'allier spiritualité et sexualité queer, considérant l'oppression causée par plusieurs institutions religieuses? Quelles formes prendraient un art sacré et queer?
L'objectif est de créer un espace inclusif où des artistes s'intéressant à ces questions pourront s'exprimer et ouvrir un dialogue avec la communauté artistique, académique et le grand public. Il s'agit aussi de créer un safespace pour l'expression de subjectivités marginalisées et une prise de parole sans jugements et sans tabous.

Appel à projet

Date limite de dépôt des propositions artistiques: dimanche 24 mars à minuit
Appel de texte ou de projet
Appel de propositions : Exposition à l’Écomusée du fier monde

Appel de propositions : Exposition à l’Écomusée du fier monde

Un appel est lancé à des équipes de l'UQAM pour déposer des projets collectifs d'expositions mettant en valeur les pratiques artistiques ou de commissariat des étudiantes et étudiants de la Faculté des arts dans le cadre d'un partenariat entre la Faculté des arts de l'UQAM et l'Écomusée du fier monde.
Initiés par des étudiantes et étudiants, les projets pluridisciplinaires d'exposition seront réalisés par des équipes formées d'étudiantes et d'étudiants et d'au moins un membre du personnel enseignant. Ils devront proposer une vision artistique du mandat de l'Écomusée. Ce concours est ouvert à l'ensemble des Écoles et Départements de la Faculté.

Le partenariat entre l'Écomusée et la Faculté des arts de l'UQAM a pour but la tenue d'une exposition annuelle de deux semaines (la prochaine se tiendra en février 2020). L'objectif principal est d'encourager la relève en recherche et en création à développer des projets en lien avec la mission de l'Écomusée tout en lui permettant de bénéficier d'une visibilité au sein de ce dernier.

Comment présenter une demande :

Vous devez déposer votre dossier à la Faculté des arts (J-4050) à l’attention de Maé Ustarroz ou par courriel au plus tard le lundi 15 avril 2019 avant 16 h.

Dates importantes :

Dépôt des candidatures : 15 avril 2019 avant 16 h.

Annonce du projet retenu : mai 2019

Varia
Territoires Partagés: le site Internet sur l’entraînement en danse

Territoires Partagés: le site Internet sur l’entraînement en danse

Site Territoires partagés:
De la tradition à l’exploration, la classe technique en danse est aujourd’hui en ébullition. Des espaces de recherche pédagogique émergent, à l’instar du laboratoire proposé par le collectif Nous Sommes L’Été à l’été 2018, sur lequel Lucy Fandel revient dans son texte Nous et la classe. Le modèle démonstration/reproduction, largement remis en question par de nombreux acteurs du milieu, trouve un éclairage nouveau grâce aux avancées de la recherche neuroscientifique, comme le démontrent Nicole Harbonnier et Jean-Marie Barbier dans leur article « Voir pour faire plus et faire pour voir mieux » : Le processus d’imitation dans la classe de danse. En images, on ouvre les cahiers des classes de la chargée de cours au Département de danse, Anne Le Beau, interprète et enseignante depuis plus de 30 ans à Montréal.

Sommaire de l'édition de Février 2019