Bulletin des arts
Événements spéciaux
La classe de Jean-François Bouchard

La classe de Jean-François Bouchard

Pour Jean-François Bouchard, la créativité n'a plus de secret.
Diplômé du baccalauréat en design de l'environnement et guide créatif et conseiller au fondateur chez Lune Rouge, Jean-François Bouchard vous invite à plonger au cœur de l’originalité et de la créativité dans le cadre d’une classe de maître animée par Édith Cochrane.
Sous le thème «Sherpa de la création ou comment guider les créateurs vers le sommet?», il partagera ses idées brillantes pour un monde plus créatif!

Mercredi 12 juin
17h / UQAM / Coeur des sciences

Publications
L’Image railleuse, la satire visuelle du XVIIIe siècle à nos jours

L’Image railleuse, la satire visuelle du XVIIIe siècle à nos jours

Dirigé par Frédérique Desbuissons de l'université de Reims, Laurent Baridon de l'université de Lyon-2 Lumières et Dominic Hardy de l'UQAM, le volume regroupe principalement des textes issus de communications présentées au colloque éponyme tenu à l'INHA en juin 2015.
Parmi les autrices et auteurs soulignons les collègues du département d'histoire de l'art de l'UQAM Peggy Davis et Dominic Hardy, les étudiantes au doctorat en histoire de l'art Josée Desforges, Emily Falvey et Julie-Anne Godin-Laverdiere, les diplômé.es Suzanne Simoneau et Clement de Gaulejac, diplômé du doctorat en études et pratiques des arts. La publication a aussi bénéficié de la participation à la préparation de l'édition de Nancy Perron (doctorat en histoire de l'art). Des collègues au Canada (Ersy Contogouris à l'université de Montréal, Christina Smylitopoulos à University of Guelph) figurent aussi à la table des matières, en compagnie de collègues des États-Unis, de la Grande Bretagne, de la France et de l'Italie. 

Le projet conjoint de colloque et d'édition à reçu le précieux soutien, entre autres, du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, du Centre de recherches interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises, ainsi que de la Faculté des arts, du Département d'histoire de l'art et de l'institut du patrimoine de l'UQAM. Le projet était parrainé conjointement avec l'INHA et le Laboratoire de recherche haute-Rhone-Alpes.

Consulter l'ouvrage entier

 


Publications
<em>Paroles diffamantes, images infamantes </em> - le vol.4 n°1 de Captures est en ligne!

Paroles diffamantes, images infamantes - le vol.4 n°1 de Captures est en ligne!

Le nouveau numéro de la revue Captures, Paroles diffamantes, images infamantes, est désormais disponible en ligne! «Le sujet qui réunit les articles du dossier est celui de la diffamation et de l’infamie dans leurs déclinaisons les plus diverses, qu’elles soient artistiques, littéraires, cinématographiques, médiatiques ou autres. Il est autant question d’œuvres dénoncées par le tribunal de l’opinion publique que d’ouvrages accusés ou sanctionnés par la justice. Bien qu’il n’existe aucune caractérisation reconnue des traits essentiels d’une œuvre dite diffamatoire ou infâme et que les artistes qu’on couvre d’infamie ou qu’on accuse de diffamation se complaisent parfois volontiers dans la gloire d’être détesté.e.s, les auteur.e.s du dossier nous indiquent la fonction de ces appellations: quand nous parlons de l’infamie et de la diffamation, nous signalons le fait qu’il y a eu une offense, nous pointons vers le tabou, nous mettons en évidence les enjeux éthiques, sociaux, historiques, institutionnels et juridiques de la représentation.» (Ania Wroblewski, «Paroles diffamantes, images infamantes», présentation du dossier).
Avec des textes de Eftihia Mihelakis, Christophe Meurée, Soline Asselin, Marie-Odile Richard, Louis-Daniel Godin, Maïté Snauwaert, Itay Sapir, Kevin Lambert, Léonore Brassard, Nancy Lemieux et Gina Cortopassi. Un article hors-dossier signé par Andrea Oberhuber et Sarah-Jeanne Beauchamp Houde accompagne le numéro.

Consulter le numéro

Publications
Territoires Partagés, le site Internet sur l'entraînement en danse | Mai 2019

Territoires Partagés, le site Internet sur l'entraînement en danse | Mai 2019

Territoires Partagés termine son année 2018-2019 avec un dossier riche en expériences : celles de Sophie Corriveau tout d’abord, qui, au moment de prendre les rênes de Danse Cité, nous raconte son parcours de formation et d’enseignante chevronnée; celles de Lisa Davies ensuite qui nous livre un récit détaillé de sa vision de l’entraînement en danse nourrissant la programmation des classes de Danse à la Carte et du stage Transformation; celles, enfin, de Caroline Charbonneau qui a su trouver dans sa pratique d’Acroyoga des pistes de réflexion quant à l’enseignement du travail de partenaire en danse.
Parcourir l’écosystème des pratiques en danse, en saisir les enjeux, les défis aussi. Territoires Partagés va à la rencontre de ceux et celles qui s'entraînent, ceux et celles qui enseignent, ceux et celles qui proposent des espaces de transmission et d'échanges.
Supervisée par la professeure Johanna Bienaise, l'équipe de recherche de Territoires partagés se compose de Julien Blais, Erin Flynn, Zoey Gauld et Alexis Trépanier.
Expositions et spectacles
L’exposition <em>Over My Black Body</em> à la Galerie de l’UQAM

L’exposition Over My Black Body à la Galerie de l’UQAM

La Galerie de l’UQAM boucle sa saison 2018-2019 avec Over My Black Body, une fascinante exposition de groupe explorant la codification et le contrôle des corps noirs. Un commissariat d’Eunice Bélidor et d’Anaïs Castro, Over My Black Body met en présence le travail d’artistes locaux et celui d’artistes américain·e·s et britanniques. À la Galerie de l’UQAM, Over My Black Body devient un parcours à travers duquel le public est amené à réfléchir aux nombreux codes qui portent préjudice au corps noir dans notre société. Malgré leur caractère politique, l’exposition et le programme d’évènements se veulent également une célébration de la vie noire, de points de vue nord-américain et britannique. Les artistes qui y participent manipulent les codes propres à leur culture de manière à la fois festive et provocante.
L’exposition Over My Black Body est présentée par la Galerie de l’UQAM dans le cadre du 50e anniversaire de l’UQAM. Elle s’inscrit dans une volonté d’examiner des réalités de plus en plus déterminantes dans l’enceinte universitaire. Artistes : Nakeya Brown, Marilou Craft, Stanley Février, Erika DeFreitas, Amartey Golding, Manuel Mathieu, Chloé Savoie-Bernard

Jusqu'au 22 juin
Galerie de l’UQAM
UQAM / Pavillon Judith-Jasmin / Local J-R120 Entrée libre

Expositions et spectacles
Présentation d’artiste de Maude Arès à la Galerie de l’UQAM

Présentation d’artiste de Maude Arès à la Galerie de l’UQAM

La Galerie de l’UQAM vous invite à une présentation de l’artiste Maude Arès, finissante de la maitrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM.
Dans une atmosphère propice aux échanges, l’artiste parlera de sa démarche artistique, des recherches entreprises durant son parcours académique et des idées qui sous-tendent son exposition.
Jeudi 13 juin 2019 de 12h45-13h45
Galerie de l’UQAM
En français
Entrée libre
Expositions et spectacles
Los subrogados | Les substituts - Performances Montréal | Mexico

Los subrogados | Les substituts - Performances Montréal | Mexico

Los subrogados | Les substituts réunit huit artistes de la performance, quatre à Mexico et quatre à Montréal. Chacune et chacun des artistes a été invité.e à réactualiser ou à créer une œuvre qui sera performée simultanément par un.e artiste délégué.e dans l’autre ville. La facilité avec laquelle nous accédons désormais à de la documentation vidéo, voire la possibilité de la diffusion en temps réel d’une performance sur diverses plateformes électroniques, transforme les manières dont les œuvres se manifestent, et dont elles sont reçues et interprétées.
L’événement propose de repenser la performance du point de vue de sa nouvelle dimension contradictoire : alors qu’il semble de moins en moins nécessaire de parcourir physiquement les distances qui nous séparent pour assister à la réalisation d’une action, les artistes sont de plus en plus encouragés à constamment se déplacer pour participer à des résidences, des festivals, des biennales, etc. La célèbre affirmation de Mladen Stilinović « un artiste qui ne parle pas anglais n’est pas un artiste » pourrait aujourd’hui être remplacée par « un artiste qui ne voyage pas n’est pas un artiste ». Les substituts interrompt cette économie fondée sur le transit des corps, offrant une nouvelle façon d’appréhender la présence directe en performance, grâce à un échange et à une confiance mutuelle entre artistes, sans qu’il soit nécessaire de changer de latitude.
Montréal : Juan Caloca, en collaboration avec Nicolás Medina Mora, Nadia Lartigue, Alicia Medina, Guillermo Santamarina Mexico : Sarah Chouinard-Poirier, Catherine Lavoie-Marcus, Helena Martin Franco, Martín Rodríguez Cet événement est coprésenté par le Museo Universitario Arte Contemporáneo (MUAC) de Mexico et le MAC (Montréal), dans le cadre de Place Publique, à la Fonderie Darling. Il a été conçu par Véronique Leblanc, commissaire invitée au MAC, et Alejandra Labastida, commissaire adjointe au MUAC, en collaboration avec les artistes.
Jeudi 20 juin 2019 à 18 h
À la Fonderie Darling – dans le cadre de Place Publique
Gratuit