Bulletin des arts
Mémoires et thèses
AVis de soutenance : <em> Scénario et virtualité : ce que noue la lecture scénaristique </em>

AVis de soutenance : Scénario et virtualité : ce que noue la lecture scénaristique

Madame Gabrielle Tremblay, étudiante au doctorat en études littéraires soutiendra sa thèse intitulée Scénario et virtualité : ce que noue la lecture scénaristique.

Pour en savoir plus

Mardi 2 juillet
UQAM / Pavillon Judith Jasmin /local J-4225

Expositions et spectacles
L’exposition <em>Over My Black Body</em> à la Galerie de l’UQAM

L’exposition Over My Black Body à la Galerie de l’UQAM

La Galerie de l’UQAM boucle sa saison 2018-2019 avec Over My Black Body, une fascinante exposition de groupe explorant la codification et le contrôle des corps noirs. Un commissariat d’Eunice Bélidor et d’Anaïs Castro, Over My Black Body met en présence le travail d’artistes locaux et celui d’artistes américain·e·s et britanniques. À la Galerie de l’UQAM, Over My Black Body devient un parcours à travers duquel le public est amené à réfléchir aux nombreux codes qui portent préjudice au corps noir dans notre société. Malgré leur caractère politique, l’exposition et le programme d’évènements se veulent également une célébration de la vie noire, de points de vue nord-américain et britannique. Les artistes qui y participent manipulent les codes propres à leur culture de manière à la fois festive et provocante.
L’exposition Over My Black Body est présentée par la Galerie de l’UQAM dans le cadre du 50e anniversaire de l’UQAM. Elle s’inscrit dans une volonté d’examiner des réalités de plus en plus déterminantes dans l’enceinte universitaire. Artistes : Nakeya Brown, Marilou Craft, Stanley Février, Erika DeFreitas, Amartey Golding, Manuel Mathieu, Chloé Savoie-Bernard

Jusqu'au 22 juin
Galerie de l’UQAM
UQAM / Pavillon Judith-Jasmin / Local J-R120 Entrée libre

Expositions et spectacles
Exposition de Maude Arès à la Galerie de l’UQAM

Exposition de Maude Arès à la Galerie de l’UQAM

Maude Arès, finissante de la maitrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM L’algue flotte dans une rivière, amenée par le débit de l’eau, elle s’agrippe à la pierre, elle y reste longtemps. Les gestes de Maude Arès se fondent sur la collecte, la récupération et la remise en jeu.
Archivant des débris depuis les cinq dernières années, elle s’intéresse aux trajectoires, aux histoires de chocs et d’usure – réelles ou imaginées – inscrites dans les matériaux fragmentés. L’attention portée à la charge des matériaux permet d’interroger la manière dont les mouvements et actions des êtres – humains ou non humains – s’influencent.
L’exposition présente une installation mettant en scène un univers minuscule composé d’une collection d’objets trouvés, voire brisés, ainsi qu’une série de petites sculptures précaires et longilignes nommées outils-mystères. Au cours de l’exposition, Arès actionne ces objets de petite taille par des jeux d’équilibre et de déplacement. Les outils-mystères deviennent alors des extensions du corps de l’artiste, permettant des manipulations lentes, périlleuses et hasardeuses des matériaux exposés. Simultanément, l’artiste sonore Simon Labbé amplifie les sons délicats des matériaux. Bris, effritement, rétrécissement, union, emmêlement : l’attention est ici concentrée sur les relations, les sons, les mouvements et les transformations de la matière. C’est par le développement de précaires microcosmes qu’un monde matériel complexe, en constante construction, est révélé.

Jusqu'au 22 juin 2019
Galerie de l’UQAM

Entrée libre

Expositions et spectacles
Los subrogados | Les substituts - Performances Montréal | Mexico

Los subrogados | Les substituts - Performances Montréal | Mexico

Los subrogados | Les substituts réunit huit artistes de la performance, quatre à Mexico et quatre à Montréal. Chacune et chacun des artistes a été invité.e à réactualiser ou à créer une œuvre qui sera performée simultanément par un.e artiste délégué.e dans l’autre ville. La facilité avec laquelle nous accédons désormais à de la documentation vidéo, voire la possibilité de la diffusion en temps réel d’une performance sur diverses plateformes électroniques, transforme les manières dont les œuvres se manifestent, et dont elles sont reçues et interprétées.

L’événement propose de repenser la performance du point de vue de sa nouvelle dimension contradictoire : alors qu’il semble de moins en moins nécessaire de parcourir physiquement les distances qui nous séparent pour assister à la réalisation d’une action, les artistes sont de plus en plus encouragés à constamment se déplacer pour participer à des résidences, des festivals, des biennales, etc. La célèbre affirmation de Mladen Stilinović « un artiste qui ne parle pas anglais n’est pas un artiste » pourrait aujourd’hui être remplacée par « un artiste qui ne voyage pas n’est pas un artiste ».
Les substituts interrompt cette économie fondée sur le transit des corps, offrant une nouvelle façon d’appréhender la présence directe en performance, grâce à un échange et à une confiance mutuelle entre artistes, sans qu’il soit nécessaire de changer de latitude.


Montréal : Juan Caloca, en collaboration avec Nicolás Medina Mora, Nadia Lartigue, Alicia Medina, Guillermo Santamarina Mexico : Sarah Chouinard-Poirier, Catherine Lavoie-Marcus, Helena Martin Franco, Martín Rodríguez Cet événement est coprésenté par le Museo Universitario Arte Contemporáneo (MUAC) de Mexico et le MAC (Montréal), dans le cadre de Place Publique, à la Fonderie Darling. Il a été conçu par Véronique Leblanc, commissaire invitée au MAC, et Alejandra Labastida, commissaire adjointe au MUAC, en collaboration avec les artistes.

Jeudi 20 juin 2019 à 18 h
À la Fonderie Darling – dans le cadre de Place Publique
Gratuit